Met Barran

lundi 21 octobre 2019

Pourquoi pas en attendant

 

 Le geôlier est-il jaloux des rêves de son prisonnier 1

 

FALL DANCE

FALL DANCE

Paysage protégé

PAYSAGE MEMORIEL  PROTEGE

 

1 Gérard de Nerval

Posté par Jaume à 12:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


mardi 15 octobre 2019

Danse et Vertige des Sens

Le statique de la photographie au service du mouvement de la danse.

La cie Caravane, Aurélie Desriaux, présidente de l’association des amis de la danse, Jo Leclerc, présidente d’honneur, Véronique Barrier, directrice artistique, les membres du bureau de l’association ont l’immense plaisir de vous convier à l’exposition « Le vertige des sens » :

LE VERTIGE DES SENS

Les amis de la danse - Cie Caravane 1969 - 2019

50 ans de danse contemporaine à Perpignan !!

 

1969 : la première association de danse contemporaine de Perpignan voit le jour...

2019 : 50 ans d’actions, de diffusions et de créations de danse contemporaine !!!

VENEZ DÉCOUVRIR son histoire lors de l'exposition photographique rétrospective 

 

EXPOSITION DU 26 OCTOBRE AU 10 NOVEMBRE 

CAMPO SANTO DE PERPIGNAN / CHAPELLE DE LA FUNERÀRIA

ENTRÉE LIBRE Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 17h30

 

# VENDREDI 25 OCTOBRE À 18h30 Vernissage mouvementé

 

# SAMEDI 9 NOVEMBRE À 15 h Table ronde sur l’émergence de la danse contemporaine à Perpignan


LA LIBRAIRIE TORCATIS présente des livres sur la danse contemporaine pendant toute la durée de l’exposition 

xxx

Posté par Jaume à 11:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 10 octobre 2019

Encesa Literària avec J.-S. PONS

La revue Encesa Literària fait une très large part de sa septième livraison au poète roussillonnais Josep Sebastià Pons, un auteur inépuisablement admiré de part et d'autres des Pyrénées. De fait un magnifique hommage dont voici le contenu en deux cahiers (central et littéraire) et une anthologie. La plupart des signataires des études et évaluations sont des contributeurs connus et essentiels au patrimoine ponsien et à son rayonnement géographique qui ne se limite pas au seul cercle occitano-catalan et ne se réduit pas à la seule expression en vers ou prose... Voici un détail du contenu:

 

QUADERN CENTRAL

JOSEP SEBASTIÀ PONS
Homenatge a Josep Sebastià Pons
Eusebi Ayensa
 
El «Salut, poeta!» de Maragall a Pons
per la publicació de Roses i xiprers el 1911
M. I. Guitart Blanch
 
Empordà i Rosselló: Enric Morera
i Josep Sebastià Pons
August Bover i Font
 
Pons, germà separat
August Rafanell
 
Josep Sebastià Pons: la treille i la parra
(un escriptor rossellonès entre dues llengües)
Marie Grau
 
Elena, la musa sempre viva
Christian Camps
 
«La humilitat glaçada de la mort», un ésser
omnipresent en la poesia de J. S. Pons
Pep Vila
 
El llibre dels ocells de Josep Sebastià Pons
(A propòsit del Llibre de les set sivelles)
Jordi Llavina
 
Una lectura guiada de la Faula d’Orfeu
Miquela Valls Robinson
 
El Molí blanc, un microcosmos ponsià
al peu de l’Albera
Eusebi Ayensa
 
Josep Sebastià Pons i Arístides Maillol
(Història d’una amistat)
Àlex Susanna
 
El vell aquarel·lista
Sebastià Frère
 
  et un


QUADERN LITERARI
 
Semblança de Josep Sebastià Pons
Jordi Pere Cerdà
 
Carta a Josep Sebastià Pons
Albert Manent
 
L’anunci de l’hivern
Josep Sebastià Pons
 
El cavaller enamorat
Josep Sebastià Pons

ainsi qu'une


Antologia poètica
Me deien que en tos llavis...
Elena
Una nit
La llàntia
Contentament
Amor, recorda, amor...
Cant perdut
Faula d’Orfeu (fragment final)
Cambra d’hivern
Sorgida a la ribera
Josep Sebastià Pons
 

Cette précieuse monographie transfrontalière, dirigée par Eusebi Ayensa et éditée par CAL.LIGRAF fait l'objet d'une présentation ce jeudi 10 octobre à 18 h devant les habitués de l'incontournable et accueillante "LLIBRERIA", place Joseph Payrà. En présence de Juan Jesús Aznar, directeur de Encesa Literària (Figueres), Miquela Valls, professeure et Marie Grau, bibliothécaire.

xxx
 

Posté par Jaume à 17:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pere FIGUERES et la RETIRADA

C'est ce prochain vendredi 18 octobre que le poète chanteur PERE FIGUERES sera à Ille-sur-Têt pour un concert dédié au 80 ème anniversaire de la RETIRADA. Concert qui se déroulera à la Médiathèque Joseph-Sebastià Pons, au n°5 de la rue de l'Egalité. Poète du territoire, de la mémoire et de l'engagement, son répertoire est fidèle aux grands artisans de la langue catalane tels Pons et Cerdà ainsi qu'à son propre esprit d'indépendance et d'ouverture. Grand moment d'émotion en perspective. Une voix, des textes, du sens: paix et amitié. Ce concert, à l'enseigne de la Communauté des Communes Roussillon-Conflent, est gratuit et accessible dans la limite des places disponibles. A 18 h 30.

xxx

Posté par Jaume à 13:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 4 octobre 2019

RDV A VENIR: Ici et Là

MOYEN-AGE

La Fashion médiévale de Perpignan, c'est ce week-end des 12 et 13 octobre. Une animation très suivie qui tient la route depuis plusieurs décennies. en centre-ville. Retour festivalier à une quotidienneté oubliée, multiple et colorée, laborieuse et gourmande. Une reconstitution où ne font défaut ni les troubadours ni les amoureux des faucons. Du rêve pour adultes et enfants avec chevauchées et attaques. Signe d'un ancrage dans une tradition catalanes, cette manifestation est désignée par l'expression "Trobades medievals" (Rencontres médiévales).

xxxx

PORTES OUVERTES

L'artiste Philippe DOMERGUE ouvre au public son atelier ce dimanche 13 octobre dans le cadre de la 2ème journée régionale "Portes ouvertes des ateliers d'artistes d'Occitanie" 10h-13h/14h-18h.   Mas Saint-Jacques, rue Frédéric Mistral 66 300 Bompas
xxx

LIVRE DES MORTS

La galerie" Lumière d'Encre" vous invite à découvrir "Le livre des morts"  de Carlos BARRANTES. Quelque chose d'Egyprieb  et de Tibétain en Vallespir.  Un ensemble photographique retraçant l'expression d'un rite de passage...Vernissage le samedi 12 octobre à 11 h. Exposition à voir jusqu'au 15 novembre 2019. Adresse de la galerie: 47 rue de la République, 66400 Céret.

xxx

LES ROIS

L'artiste Christine BATAILLE a décidé de fêter les rois avec anticipation mais au palais des Rois de Majorque à Perpignan. En tout cas une belle opportunité pour découvrir son univers en peintures, tissages et installation. Vivent les rois selon  Christine ! Vernissage le 18 octobre à 18 h 30. de cette créatrice bien connue des grandes manifestations de Torreilles et de Maury. L'exposition pourra être visitée (tous les jours de 10 h à 18 h) jusqu'au 8 décembre 2019

 xxx

LA MATIERE

Du 19 octobre au 31 décembre 2019 les Collections Saint-Cyprien ouvrent leurs portes à Jean-Maria MARIANI. Un dresseur de pierres qui présentera au public son "Rapport à la matière". MARIANI est un sculpteur dont le travail a été exposé, reconnu et primé en de nombreux concours et salons. Que ce soit à Cannes, Moissac, Pézenas ou... Paris. Le vernissage aura lieu le 18 octobre à 18 h. Collection Sainr-Cyprien, rue Emile Zola (au village).

XXX

Du 19 octobre 2019 au 19 janvier 2020, l'artiste Michèle VERT-NIBET offre au Musée d'Art Hyacinthe Rigaud et sous le titre de "ALBERA BELLA" sa toute dernière production. A ne pas manquer pour son plein de poésie émue et admirative, plus qu'une montagne l'Alber mille sources et mille arbres. Le 15 novembre à 18 h toujours au Musée, l'artiste (l'une des plus actives et internationalement connues du paysage nordcaalan) parlera de son travail, de sa démarche artistique et de la richesse de sa personnalité: peintre, poète, auteure de livres d'art, commissaire d'expo...Musée Rigaud, 21 rue Mailly.

xxx

RETIRADA(S)

Le plasticien photographe et installateur Philippe Domerg sera du vendredi 8 novembre au dimanche 24 novembre 2019 à Saran ( région Centre-Val de Loire) où il présentera à la galerie du Château de l'Etang son original et bouleversant travail sur les RETIRADAS, composé à partir de documents photographiques d'exil et d'internement de Manuel Moros et de Vincent Trémeau.

xxx

LA DANSE

"Le vertige des sens" est le titre d'une exposition photographique qui rappelle l'histoire perpignainaise de la danse contemporaine. Cinquante années  de travail et de création, de pédagogie et d'art, de rencontres entre l'ici et l'ailleurs (Perpignan/NY). Cinquante années dont il faut remercier les Amis de la Danse et la Compagnie Caravane 1969-2019 et spécifiquement Aurélia Desriaux, Jo Leclerc, Véronique Baarier...La danse ce ne sont pas seulements des mouvements, des figures, des fiction et des noms, des engagements, des opiniâtretés , des sacrifices même de celles (et ceux) qui les impulsent.  "Le vertige des sens" sera proposé au public en l'ancienne chapelle de la Funéraria (Campo Santo) rue Amiral Ribell. Vernissage prévu le 25 octobre à 18 h 30; l'exposition, éclairée par les sublimes vitraux de Shirley Jaffe, restera en place jusqu'au 10 novembre. Du mardi au dimanche, de 11 h à 17 h 30.

 

XXX

ILLE-SUR- TET

Comptez bien: Jean-François Bayle, Mario Chichorro, Ysabelle Erre-Serra, Roger Cosme Estève, Michel Fourquet, Christian Hernandez, Didier Manyach, Odile Maro, Pascale Masardo, Joseph Mauréso, Richard Meier, André Robèr, Jaume Saïs. Ils sont 13 comme l'emblématique galerie (13)TREIZE à Ille-sur-Tet  qui recevra du 16 au 23 novembre cette sélection de nos meilleurs plastticiens des Pyrénées-Orientales, de retour de Bordeaux, capitale de la Nouvelle-Aquitaine. Titre de l'exposition "du sud: sud". Elle fut l'hôte durant les mois de juillet et août de la librairie-galerie "La machine à musique",à l'enseigne presque dadaïste de Boustrophébon.

 xxx

KAORI ITO

Cinq dates pour la tournée française du BANCH, acronyme du Ballet National du Chili que dirige depuis 2013 le chorégraphe français Mathieu GUILHAUMON (né à Perpignan). A SANTIAGO une série de créations contemporaines, saluées parla critique et le public, lui ont gagné une notoriété fondée sur l'audace, l'ouverture à des publics différents et la coopération avec d'autres créateurs de la scène internationale comme, en 2016, la danseuse japonaise KAORI ITO pour "Puedo flotar?" (Puis-je flotter) qui arrive en France, spectacle qui sera donné à

 

ALBERTVILLE: Jeudi OCTOBRE (Dome Theatre)

VANNES: Samedi 12 OCTOBRE (Scènes du Golfe/ Théâtre Anne de Bretagne)

MULHOUSE: Mardi 15 et Mercredi 16 OCTOBRE (La Filature)

AMIENS: Vendresdi 18 OCTOBRE (Maison de la Culture)

 

 xxx

TELEPHONE EN SCENE

 C'est au Théâtre du Réflexe, que Hanna FIEDRICHde la Cie Franlia interprétera "La voix humaine" de Jean Cacteau. Une interprète précise, vraie, bouleversante.  Trois séances pour découvrir la puissante comédienne dans un joyau du patrimoine psyho-littéraire de Cocteau avec un téléphone (à l'ancienne) plaqué contre l'oreille.

-Vendredi Ier novembre 20 h 30

-Samedi 2 novembre 20h 30

-Dimanche 3 novembre 17 h 30.

Une heure de spectacle pour adultes.

Théâtre du Réflexe, 17 rue de la Coulomine 66680 Canohès.

xxx

Posté par Jaume à 12:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]


jeudi 3 octobre 2019

Epuisement des "pioches".

Il se trouvait dans la mouise. Un voisin qui l'avait vu glisser appela du secours. Un cortège de sapeurs-pompiers rappliqua. Et il fut vite entendu, en deux secondes d'auscultation du corps que la mouise lui avait fait déjà un sort.

Les Artisans, une aristocratie d'hommes de main.

Tout est Art. Peut-être. Mais pas or.

Au sport d' attrape-nigaud mes défaites dépassent mes succès sans nécessité de refaire le compte.

Je n'ai rien -disait-il- contre la vulgarité et la grossièreté mais je m'attache à m'en soustraire et à ne pas en être une fontaine inépuisable..

Qui tendait la main à Quiqui et Quiqui tendait la sienne a Riquiqui qui, bien volontiers, la lui serrait en tendant l'autre à...Qui. Naturellement!

En m'approchant de l'étang, je remarquais que quelqu'un marchait déjà dans l'eau. Un quelqu'un dont il me sembla voir déjà croisé la silhouette.

Comme les autres, excepté un abandon, il avait couru toute la distance et connu les mêmes brutalités du soleil et, cependant à l'arrivée lui le tout dernier de la course, n'eut pas une demi- verrée d'eau, comme si on l'avait voulu châtier de ne pas s'être exténué davantage pour la gloire des organisateurs.

Un rêve passa qui le salua d'une bouffée de blondes fumées.

Tous nos suivistes ne sont pas nos héritiers, trouva-t-il griffonné sur une feuillet d'une liasse de vieux papiers destinés certainement au feu  mais sans doute épargnés par devoir d'archives.

Les politiques sont-ils, malgré eux, des écorcheurs du peuple, bien plus habiles que les banquierss?

"J'ai fait et donné ce que j'ai pu -très sincèrement. On ne m'a pas suivi -le vent commençait à souffler en sens contraire. Et la lune s'est voilée. J'ai dit stop! et je suis revenu chez moi, à pied et sans économies mais il me restait plusieurs douzaines de pots à confitures à remplir!

Par ce que tu t'imagines qu'Ulysse ou Magellan ne savaient pas qu'on meurt en mer.

Au troisième rang de la photo, le tout brun, le quatrième à partir de la droite, avec un chandail de laine, c'était lui, souvenir d'un visage et de son demi-sourire, c'était lui, passé le pont des Années, dont j'avais perdu le nom et la trace. Lequel de nous deux était parti sans un au-revoir?

La trouille ne serait que de la peur ressentie que cela ne nous étonnerait pas.

Lui ne supportait pas la philosophie. Elle ne supportait pas la morale. Néanmoins ils s'accordaient à consacrer un tiers de leurs soirées au jeu des dominos, jusqu'à épuisement des "pioches".

 L'heure est grave.. Et regardons, attentivement si la pointe de nos chaussures de nos frères et de nos voisins est ronde, pointue ou carrée. Ne faisons plus comme si... Jeff Koons était Marcel Duchamp. Ouvrons l'oeil et mesurons!

 On peut se dire que l'on n'en sera pas...tout en cherchant un billet d'immunité.

Dans son chapeau melon il n'y a ni cravates ni anguilles: c'est la fin des séries d'avant-hier.

Une civilisation d'intranquillité est en marche.

xxx

 

Posté par Jaume à 12:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

ECRITS DE OU A FRANCOIS DE fOSSA CAPITAINE AU PERTHUS


    La correspondance François de Fossa (archives départementales des pyrénées-orientales) contient quelques traces écrites de sa présence au Fort de Bellgarde, aux veilles de voir les Cent Mille Fils de Saint-Louis, pénétrer en Espagne pour rétabli sur son trône Ferdinand VII. Lettres ou brouillons de lettres, documents de service...aidant à comprendre ses responsabilités et ses charges de commandant de la place. De Fossa ne demeura pas longtemps à ce poste, les mois d'avril et de mai.
    
 1)   Pérélada, 29 avril 1823.
    
     Mon cher Capitaine,/ Vous savez mieux que tout autre que pour porter ma plainte contre votre voleur (ce M. hausser) il faut le signalement de l’individu. Veuillez me l’envoyer, si vous persistez à le faire juger.   Une bonne & belle correction de la part de ses camarades & 15 jours de prison, au pain & à l’eau, eussent peut-être été préférables, car le délit qui ne peut être considéré comme vol entre soldats, puisqu’il a été commis chez un habitant dépositaire de l’objet volé, n’entrainera pas une peine grave & qui serve d’exemple. Je ferai au reste ce qui vous paraîtra convenable.-     Répondez-moi.
    Amitié, mon cher Capitaine. Le colonel avec une longue paraphe horizontale.


 2)   Armée des Pyrénées. Perthus 29 avril 1823.
    Rapport A M. le Mal. de Camp chef de l'Etat-major général du 4e corps par le capne. F. de F. Commt les 2 compies. du 3° de ligne détachées au Perthus pour la garde des magasins
.
     Mon Général
     Hier au soir à 11 h 1/4 le factionnaire de l'avancée sur la route de la Jonquère apperçut 3 individus armés sur la hauteur en face du magasin. Il cria 3 fois qui-vive, ne reçut point de réponse et fit feu sur ces hommes qui se sauvèrent vers le haut de la montagne.- Aussi-tôt l'offer. de garde (un Capne.du 60e de ligne de la garnison de Bellegarde) crut devoir faire battre la générale. Je réunis le détachement sous mes ordres & lui fis charger ses armes. J'envoyai de suite des patrouilles pour fouiller le terrain en avant de deux postes avancés que je place toutes les nuits pour garder les sentiers de droite et de gauche par où l'ennemi pourrait parvenir au Perthus. Je fis aussi reconnaître la grand-route par M. le Lieutenant de Gay avec quelques hommes, et je fis partir pour la Jonquère un brigadier de chasseurs qui se trouve ici pour la correspondance. Il y a dans cette commune une maison espagnole qui sert assez souvent de repaire aux contrebandiers & aux malfaiteurs. Je la fis visiter par des gendarmes aidés de quelques soldats. Quatre hommes qui parurent suspects furent amenés au corps de garde; trois vont être relâchés ayant été reconnus pour être des gens du département qui travaillent au magasin militaire; le 4e, qui n'a pu montrer de bons papiers sera retenu.
    Le retour de tous ceux que j'avais envoyés & leurs rapports m'ayant convaincu que nous avions eu une fausse alerte, je fis rentrer, à une heure après minuit, mes soldats dans leurs logemens avec les précautions nécessaires pour les réunir sans délai en cas de besoin.
     J'ai l'honneur d'être avec un profond respect &
    

  3)   Perthus le 29 avril 1823 Consigne particulière relative à la défense des magasins du Perthus, donnée par le Cpne. Commt. le Détachement qui y est stationné pour cet objet, et indépendante de celles de M. le Lieutenant du Roi de Bellegarde relativement à la haute police.
1° La force du poste aux ordres de M. l'officier de garde sera, à compter d'aujourd'hui, d'un sergent, deux caporaux, un tambour et dix-huit fusiliers.
2° Ce poste fournira quatre factionnaires: un devant les armes, un devant la maison Martin Taulère, un 3e à la porte du magasin, un 4e à la barrière. Celui-ci aura la consigne d'interdire le passage par le sentier conduisant à la maison espagnole, à tout fusilier, caporal ou tambour, et de ne point les laisser sortir hors de la barrière sans permission de l'officier. Un 5e factionnaire sera placé pendant la nuit au-dessus du magasin.
3° Demi-heure avant la retraite un caporal & 4 hommes se détacheront du poste de la place et iront s'installer dans la maison Martin Taulère où il leur sera défendu de faire du feu: ils y demeureront jusqu'à la Diane. Le factionnaire placé pendant le jour devant cette maison sera placé pendant la nuit sur le plateau au-dessus de la maison espagnole, n e laissera passer aucun militaire par le sentier qui y conduit, serveillera avec soin ce qui s'y passe et avertira le caporal s'il s'y introduisait des étrangers du côté de la montagne. Ce poste est encore destiné à soutenir celui de l'avancée de gauche s'il était forcé de se replier ; alors les deux postes réunis contiendraient l'ennemi aussi longtems que possible en se retirant sous les murs du Blockause.
4° A la même heure, les deix postes d'avancée de droite et de gauche, composés chacun d'un caporal & six hommes iront recevoir le mot de ralliement de M. l'officier de garde qui voudra bien donner la consigne suivante. L'avancée de droite placera deux factionnaires, l'un pour surveiller tout ce qui viendrait par la grand-route du côté de l'Ecluse, l'autre tout ce qui s'avancerait par la gorge au dessous du fort.-L'avancée de gauche placera également deux factionnaires qui auront l'oeuil sur les deux sentiers de la montagne, devant & derrière le poste./ En cas d'apparitiion de troupes ennemies, les deux postes enverront de suite un homme pour avertir l'officier de garde et se retireront lentement en contenant l'ennemi au moyen de leur feu, celui de droite sur le poste de l'officier, delui de gauche sur la maison Martin Taulère & de là sous les murs du Blockause.
5° M. l'officier de garde est invité à faire battre à la nuit tombante un roulement qui puisse être entendu de tous les logemens et à permettre à l'un des offers. du détachement de recevoir dans son corps de garde les appels particuliers qui auront été faits à ce signal par chaque chef de chambrée. Il est également invité à faire faire durant la nuit au moins deux patrouilles qui aillent s'assurer de la vigilance des gardes avancées, & fouiller le terrain à quelque distance au devant de ces postes. / Perthus le 29 avril 1823./ Le Commt. du Détachement.

  4)  30 avril./ Mon Colonel
    «  Je suis impardonnable d’avoir oublié que vous n’aviez plus auprès de vous un quartier-maître avec les livres matricules du régiment pour vous donner des signalemens  ; au surplus cet oubli a produit un bien, car vos reflexions ont pleinement convaincu le capne. Liégeard & moi que les circonstances du vol de M .Hausser n’étant pas de nature à lui attirer une peine grave & qui serve d’exemple il vaut mieux le punir correctionnellement par les moyens que vous indiquez. Il a déjà passé 4 jours dans le cachot du Blockhause, où l’air ni la lumière ne pénètrent jamais  ; ensuite je l’ai fait conduire à la prison de Bellegarde où il   sera le reste de la quinzaine dont moitié au pain & à l’eau, et il ne reviendra pas dans sa compie sans avoir reçu une correction fraternelle de la main de ses camarades.
     Nous avons eu dans la nuit du 28 au 29 une fausse alerte causée par des contrebandiers qui se sont fait tirer des coups de fusil par nos factionnaires.
     J’ai interdit hier au détachement toute communication avec une maison espagnole du Perthus, qui est un vrai repaire de contrebandiers & de malfaiteurs, et j’ai pris des mesures pour que mes ordres ne puissent pas être enfreints. Je voudrais bien que cette maison pût être fermée.
     Je m’occuperai aujourd’hui d’une corvée générale pour mettre à l’abri du mauvais tems mes postes avancés  ; j’ai été forcé de les augmenter de manière que neuf fusiliers du détachement d’ont qu’une bonne nuit sur deux.
    J’ai encore de quoi payer aux 2 comp.ies, le prêt du Ier au 5 mai, si je suis condamné à rester plus longtemps ici, je vous prie de vouloir bien m’envoyer des fonds pour le suivant.

    5) 4eme Corps/Etat major gal. au quartier gal. à Gironne, le 4 mai 1823.
    
    Monsieur le Capitaine, j'ai rendu compte à Mr le maréchal comdt. en chef du rapport que vous m'avez adressé sur l'utilité qu'il y avait à faire fermer la maison espagnole située dans un bas-fond à proximité du magasin du perthus, et paraissant servir de repaire aux contrebandiers et pouvant même donner asile, au besoin, à un parti ennemi. S.L. vous autorise, d'après ces considérations, à faire fermer cette maifson & à empêcher que les habitans y rentrent tant que les motifs qui les en fait exclure subsistent.
     J'ai l'honneur de vous prévenir que d'après les ordres de M. le Mal., j'ai écrit à Mr le général Bon. de Damas pour l'inviter à faire relever par d'autres chafseurs les chafseurs qui sont détachés au Perthus pour le service de la correspondance.
     Recevez, Monsieur le Capitaine, l'afsurance de ma parfaite considération;
     Le Maréchal de Camp Chef d'Etat major du 4e. Corps Dessmer. Et, écrit en bas de page, "A Monsieur le Capitaine de Fofsa, du 3e Régt. de ligne, commdt. au Perthus.

Note: Dans ces "archives", on ne trouve aucune mention de musique ou de guitare.

Posté par Jaume à 12:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 1 octobre 2019

Perpignan: Un film et trois expos

ALTIMIRAS ET LE TRAIN

Il y a parfois des erreurs d'aiguillage, dont peut être responsable chef de gare ou et le voyageur, aussi est-il util de bien diriger vers le site de l'évéznement graphique du mois et du dernier trimestre 2019, signé José ALTIMIRAS et qui est une commémoration bienvenue du 160 eme anniversaire de l'arrivée du train à Perpignan, après que l'on ait posé des rails du mi-Vernet (quartier) à l'emplacement de la gare, depuis lors inamovible, malgré l'entichement très sixcty de Dali, divers relookings et agrandissement avec duplication de station. Et bien, cette exposition qui narre en 44 dessins-photos (inspirés de visuels d'époque) un moment de notre histoire ferroviaire n'est pas insrallée dans une salle de pas perdus de la gare du "Centre del Món" mais dans le hall (en vis-à-vis de la gare) de l'Hôtel de Perpignan Méditerranée Métropole1. Un très nombreux public était présent ce lundi 30 septembre à 19 h pour apprécier le travail José ALTIMIRAS, son interprétation diront certains, sa création tout court diront d'autres, tous sensibles à la dextérité et à la poésie n/b ou colorée de la serie de "planches" qui peuvent se lire comme une bande dessinée. D'où la belle idée d'avoir accompagné l'exposition d'un charmant petit ouvrage d'art et de nostalgies, réalisé et édité par VoixEditions.

111 Boulevard Saint-Assiscle.

xxx

 

MICHIE-CAPDEVILLE

 

La cinémathèque euro-régionale Jean Vigo ne manque jamais de donner sa chance à une production filmique locale. Ce sera le cas ce 3 octobre  en offrant son écran à Héléna MICHIE pour la présentation d'une sorte de biopic et poème consacré à Jean CAPDEVILLE le peintre de Céret, sentinelle des Albères, amoureux des grands poètes, du soleil et du silence. Titre de cet opus qui honore l'un de nos plus grands peintres "Voyage vers le noir ". Ne pas rater.  Projection  19 h 30. Cinémathèque. Arsenal, I rue Jean Vielledent.

xxx

 

CARRASQUER-LOY

Le Centre d'art contemporain àcentmètresducentredumonde annonce son exposition de rentrée. Elle sera double -comme c'est souvent le cas en ce lieu- réunissant sous un même mais dans des espaces distincts toit des oeuvres de Carlos CARRASQUER (1959) et de Rosa LOY (1958). Deux artistes, le premier espagnol né aux Pays Bas, vivant et travaillant à Paris, la seconde allemande de Leipzig, aux trajectoires bien illustrées et aux engagements plastiques bien assurés dans le culte des imaginaires. De quoi fertiliser ou nourrir nos regards. Maecos CARRASQUER propose "Jours de folie" et une plongée surréaliste  et Rosa LOY  "Préservation du temple" et une défense féminine-féministe.

Le vernissage aura lieu le 11 octobre à 18 h 30. Adresse 3 av. de Grande-Bretagne

xxx

 

 

Posté par Jaume à 13:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 28 septembre 2019

Perpignan: Cours de vie culturelle locale

Evénements passés

DUROZIER

Le comédien poète et chanteur Maurice Durozier a entraîné dans son "Rêve Mouvant" le public de l'Anthtropo, la salle fashion de la rue des rois de Majorque. De la bonne musique, des bons textes, une prestation d'une rare professionalité. Un voyage très imaginatif, plein de coeur, sous le quadruple signe de la tendresse, du sens de la vie et de la liberté. Maurice Durozier en majesté dans sa ville natale qu'il aime retrouver de temps à autre au sortir de quelque pérégination en France ou à l'étranger. Comme ce Brésil (celui d'avant Jairo Bolsanaro) qu'il aime tant et où il a enregistré son disque "Rêve Mouvant" qui recueille la plupart des chansons de son récital de l'Anthropo, où il était accompagné à la guitare par un de ses frères, qui se cache sous le joli pseudo de John Niglo. Un CD paroles et musique de Maurice Durozier composé de neuf merveilles Coeur bohêmeInassouvi, la danse, la danse, Celle que j'ai laissée s'en aller, Carpe Diem, Mer Bleue, Tout me va, C'est à toi que je parle et "Rêve Mouvant" qui donne son titre à l'opus. Certain (e)s nous disent: C'est  l"autoportrait lyrique, d'un artisan en émotions qui ne sont pas de commerce. C'était le 20 septembre.

xxx

MASSE

Le 25 septembre était un mercredi et deux événements culturels se sont déroulés en deux points de Perpignan, au centre de la ville peut-on préciser et à peu de distance, peut-on ajouter, de l'un à l'autre, deux points deux librairies. La librairie Torcatis de la rue Mailly, et la Llibreria de la place Jean Payra.  Deux librairies à tête haute.  Deux événements? Que diable il frappe fort son tambour le héraut. Avise toi-même: le plasticien et écrivain Christophe Massé vernissait au troisième de la première une exposition de trente peintures, en présence d'une très nombreuse et très intéressée assistance. L'écrivain Joan-Daniel Bezsonoff présentait au rez-de-chaussée de la seconde, dans un laïus dont l'auteur sait faire une piquante distribution son dernier livre paru. Sous une adorable couverture de une avec trois câlines matriochkas, "Les set vides d'un gat rus", aux éditions sud catalanes de L'Avenç. Le public avait également répondu en grand nombre. Comme quoi, il y a bien, des indices d'une vie culturelle à Perpignan, s'exprimant en français comme en catalan. Minuscules, brocardera-t-on? Entendu, mais les vies minuscules de Pierre Michon est un très important ouvrage de littérature et de création.

xxx

DELMAS

Le belle et tranquille cité viticole de Vingrau, perle des Corbières, son maire en tête a marqué sur ses murs la mémoire de l'un de ses prestigieux résidents et défenseurs. La (modeste) bibliothèque de la sympathique place carrée de la Poste portera désormais le nom de l'écrivain Claude Delmas (1932-2016). Famille et amis du juriste de l'Air (aviation) et de l'homme de lettres ont assisté en nombre à la cérémonie de dévoilement de la plaque, marquée de paroles reconnaissantes du maire Philippe Camps et de poroles émues et généreuse de Catherine Delmas, la veuve du romancier. Un chaleureux événement loin des légendes urbaines. Cela s'est passé le samedi 28 septembre à 11 du matin .

xxxx

Evénements à venir

ALTIMIRAS

Ne pas manquer ce lundi 30 semprembre, le vernissage en gare de Perpignan de l'exposition que l'artite José Altimiras consacre au train, à l'occasion du 260 ème anniversaire de son arrivée dans la capitale du Roussillon. De la nostalgie et du rêve dans une narration graphique d'excellence. Arrivé dans le paysage créatif catalan par la voie des fanzines, Altimiras est devenu l'un de nos meilleurs dessinateurs. Vernissage à 19 h.

xxx

KAMKE

L'Espace Maillol du palais des congrès Georges- Pompidou consacre du jeudi 3 octobre au jeudi 31 octobre une exposition au peintre Serge Kamké (1921-2018), sous le beau titre de "Le passager du silence".  Une exposition, à tout juste un an de sa disparition, qui permettra de découvrir et évaluer le travail pictural d'un artiste discret et qui se consacra entièrement à son travail pédagogique à l'école des Beaux Arts, (celle qui existait au n° 2 de la rue Foch). Kamké, en termes d'exigences, appartenanit à l'école de la probité et de l'élégance, tout était feutré et mesuré.  La peinture, pour lui,  était du côté du plaisir et de l'épanouissement, il se souciait d'exactitude et de beauté, la nature et l'homme étaient ses principaux sujets. Avec lui le crayon et la couleur parlaient la lengue des grands.

 

Exposition ouverte du lundi au vendredi de 10h à 18h, le samedi de 10h à 17h et fermée le dimanche et jours fériés. Palais des Congrès 1 place Armand Lanoux, près des allées Maillol.
xxx
CHARRETT-DYKES
Samedi 5 octobre Alexandre Charrett-Dykes parlera sur les Vanités à l'Espace des Arts de Le Boulou. Ubne conférence d'une heure trente qui permettra de comprendre l'apparition de ce sujet dans l'art, son expansion, sa diversification, sa traversée du temps, du XVI/VIIème siècle à nos jours, où le Memento mori a été abordé par quelques grands noms. "Vanitas vanitatum omnia vanitas". C'est l'Ecclesiaste qui parle.
xxx
"MONTAGNE"
Le vendredi 11 octobre à la Maison de la Catalanité" (pl. J.-S. Pons, derrièree la cathédrale, au bas de la rue Rabelais) aura lieu le vernissage des:
"Rencontres du Dessin de Montagne"
dont le succès va croissant -à ce que nos oreilles ont entendu- d'une édition à l'autre.
Une manière originale de s'inscrire dans les problématiques liées à la nature et à l'environnement avec la contribution du regard d'artistes.
Exposition jusqu'au 25 novembre 2019, visible du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h et de 12 h 30 à 17 h.
xxx

 

 

 

Posté par Jaume à 17:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 26 septembre 2019

Perpignan: José ALTIMIRAS, dessinateur et..."chef de gare"

L'artiste graphique José ALTIMIRAS dont chaque présentation fait événement en librairie ou galerie sera ce lundi 30 septembre 2019 en gare de Perpignan. Manière de célébrer à sa manière l'arrivée du premier train non pas à la gare de La Ciotat mais à celle de Perpignan. Il y a de cela...160 ans. Et contrairement à ce que rapporte une fausse légende urbaine ce n'est pas Dali qui s'était fait la tête de Jean Gabin dans la Bête Humaine qui en était le conducteur. ALTIMIRAS est un homme du trail vif et du rail évocateur. Des rails, faudrait-il préciser, le nostalgique du tram, le pittoresque et résistant "petit reain jaune", et celui, mais si, il l'aime aussi, celui qui attend son billet pour Montpellier. Le temps d'une exposition ALTIMURAS sera..."chef de gare ". Pour nous ouvrir les yeux et les régaler d'images, plans et séquences. Et grâce à des pointes d'humour réactiver la jugeotte des harassés par les promesses no tenues. Rêver, rêver, c'est bien, bien sûr, mais poser un pied à terre c'est bien aussi, mieux même. ALTIMIRAS: documentariste et artiste, croqueur et défenseur du patrimoine. ALTIMIRAS, remarqué pat Jean-Antoine Casagran le créateur du festival de bande dessinée de Perpignan (qui se tient ce week-end ), s'était fait connaître par ses illustrations de" Central Hotel" (avec Guy Marcenac)  du "Taxidermiste" (avec François Arnaudet) et ses collaborations de presse. Sa dernière manifestation à la Médiathèque de Perpignan, avant la migration d'icelle au pont d'En Vestit, était dédiée au Tramway (et oui nous en avons eu un et quelques uns aimeraient en retrouver un), évoqué par la plume d'un Nobel comme Claude Simon comme par celle de Michel Perpignan, un ancien de ses employés. L'exposition connut un succès retentissant souligné par un très beau livre, dû à VoixEditions (2017). Il n'est pas exagéré d'augurer un succès équivalent pour le nouveau installation du Maître de Vernet-les Bains, contribution aux "comics" du ferroviaire local et extra-local. Un tram, un train sont faits pour...rouler et non pas rester à quai. Nous avons dit Maître sans malignité comme le Maître de Cadaquès ou de Port-Lligat. ALTIMRAS, de fait, n'a rien de commun avec Dalí, mais quiconque passe, par la gare de Perpignan recueille un peu de son onction.

Le vernissqage de cette exposition aura lieu lundi 30 septembre à 19 h. Elle sera visible jusqu'au 31 décmbre 2019.

Posté par Jaume à 12:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]