vendredi 24 juillet 2009

De la ceba o de l'uanyon de Toluges

"Així Toluges (dels P.O.) no és pas sols la capital del calçot (llegiu bé: calçot i no pas calçotet!) sino també i amb molta anterioridat de la ceba, la qual anomenen avui (demaneu-vos qui en té la culpa) oignon (pronuncieu uanyon). No trobeu que hi ha una extranya distància entre les llengues per dir la mateixa hortalissa , com si no surtissin de la mateixa cuixa de Júpiter. La Ceba, Senyora la Ceba, arquiduquesa de la boca ben educada. Roja, craquejant, suau – ella, no fa inútils bogeries, no us encèn mai les barres. Com ho mana la... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 11 juillet 2009

Des espadrilles sous le soleil catalan

Dernière en date, la Fête de l'Espadrille. Le département des Pyrénées-Orientales n'est pas avare de fêtes. Elle en invente, elle en transplante. Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes...si l'Economie répond "Présente", et si la Finance suit. Pas de quoi faire ta gueule de dix mètres...tenter une fête, c'est toujours bon, non? Bien sûr, sans doute, peut-être mais... n'a-t-on pas épuisé tous les prétextes? Que nenni! que nenni! gente gent des "faldes del Canigó", manquent encore à l'appel pour compléter notre... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 22:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 10 juillet 2009

com si el cel no exístis

El poeta és com el pagès no pot fer com si el cel no exístis. XXX Quina mania aquesta d'apretar-te un objecte fred contre l'orella i no una galteta de tendresa velluda. Xxx Avuí el sol fa posat de bisbe cansat! Xxx Descalça l'ombra, acarona-li els peus i allarga ta cantilena de sorra i d'aigua. Xxx Sensa carn no pot haver-hi metafísica! Xxx Llegir és fer com l'esquirol, quan s'ompla la panxa amb avellanes. Xxx La brasa d'alguns ulls és traïdora per qui s'il.lusiona encara de... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 9 juillet 2009

Si fos ciíndric

si fos cilindric més confortablement podría rodar el teu poema vers l'oblit. XXX el vent ha perdut tots els seus brillants al passar més veloç que de costum. pel nostre indret XXXX En molts de nosaltres primes són les ideies al nèixer i encara més primes al morir. XXX Així és: el cervell no fa maduixes per tothom! XXX El silenci és d'or comprova-ho rasclant-lo amb les dents. Xxx sense la remolca d'un diccionari, quants texts quedarien parats! XXXX
Posté par Jaume à 19:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 8 juillet 2009

Fresca matinada amb (qui vulgui)

La visió d'aquells pîts inflats de fresca matinada, massa èfimers, sobre dos rollers fugidors... Visió malaltissa però exacta. XXX M'agrada aquesta versió italiana d'una dita de l''òscar wilde « C’è solo una cosa al mondo peggiore del far paralar di sé: il non far parlar di sé” XXX La crítica de les jeràrquies ha passat de moda - ens diu aquell bon senyor que seu al grau més alt, encobert d’amnèsia daurada. XXX Sols una corbata estripada assenyalava que hi haviat hagut batalla. Ni... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 1 juillet 2009

François de Fossa chez Madame de Mailly

En cet été 1814, le sort de François de Fossa qui est entré depuis quelques mois en France avec la retirada napoléonienne n'est pas pas encore fixé sur son sort professionnel. Choisir définitivment sa terre natale pour y demeurer ou attendre une conjoncture politique propice pour revenir sur sa terre adoptive, chercher à se placer dans le commerce ou l'administration ou endosser l'uniforme français pour une carrière? Il est ainsi amené à faire des démarches, solliciter des interventions, attendre des audiences? C'est ainsi qu'il... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 13:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]