vendredi 26 novembre 2010

de quelques choses

Il se passe quand même des choses. L'arrivée sur le marché local d'un solide éditeur avec des idées audacieuses et un courage sans pareil. Faire goûter en version françaises quelques grands auteur de la pensée et de la littérature catalane du Moyen-Age et du début de l'époque moderne. Les Editions de la Merci signent la différence dans le paysage éditorial et  nordcatalan qui en pince trop pour le rugby et le polar qui, malgré tout, deux options qui étaient parvenu à casser l'exclusivité historique.  En moins de trois ans,... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 26 novembre 2010

"Magnífics plàtans".

Jordi Barre i Jordi Pere Cerdà, les dos sentinelles més conegudes la la llengua catalana al nord del Pirineu han complit aquest any 2010 els norante anys. Una veu, una pluma. Un èxit, un valor. I una puixànça d'expressió sempre asolellada, pel Georges d'Argelès de la Marenda i pel Cayrol de Sallagosa. Dos personatges, que s'ha intentat a vegades  d'oposar i que, a desgrat d'uns origins i recorreguts de vida diferents (taller d'imprempta i prensa, escenari de músic de ball i, sobretot,  cançó pel primer;... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 26 novembre 2010

havane et avoine

Des livres bien torchés peuvent sentir très mauvais. xxx Si tes mots ne se défient pas de la langue, ta bouche, où sera sèche ou pâteuse. xxx Tu auras manqué les grands de ce monde et des mille siècles antérieurs, par imprévoyance, mégarde, ou incrédulité. xxx On n’éduque pas une muraille, on la dresse si on ne veut pas qu’elle tombe dans les bras du premier passant virevoltant et vigoureux. xxx Les vendanges cathodiques ne donnent pas souvent d’élixir millésimé. Quand, cela se produit, on a de la joie à se trouver devant le... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 20 novembre 2010

Abonnés absents

 Que penser de ce je ( tu, il, elle) qui passe tout son temps à arroser ses pieds et (la toise ne ment pas), ne croît jamais? xxx Tu es devant ton écran (plat) et tu n’arrives pas à être durablement hameçonné, tu te dis que tu ferais mieux d’écrire sur un tableau noir, de peindre sur une toile écrue, de te distraire avec une caméra numérique, de prendre ton temps, de patienter sur de l’ouvrage, mais tu t’aperçois que la seule intelligence dont on t’a doté est le tic... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 20 novembre 2010

Noce tragique

...Une pensée sauvage, non orientée, cavalière, est une pensée en zigzags et en montagnes russes, une pensée qu’un observateur, s’il a un don de belle vue,  se plaît à observer in vivo dans l’espace, avec ses pleins -à déverser, et ses vides -à combler, avec ses sommets -à gravir et ses profondeurs -à atteindre, il se réjouit parfois et applaudit à la voir fendre les buissons, sauter par-dessus les fossés, zébrant les pairies, asséchant les étangs, s’écorchant ses genoux, déchirant ses basques,  faisant des... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 19 novembre 2010

Orient

Non, je n'avais pas le temps de lui dire de s'asseoir et de prendre un verre. De toute façon ça ne nous aurait guère avancé de nous asseoir face à face. Je n'aimai plus sa boucle blonde. Le temps me pressait. Je pense qu'elle a compris. Je n'ai pas été discourtois, et brusque n'est pas dans mes habitudes. Il y avait de la loyauté dans mon adieu puisque je l'avais voulu ainsi. Gérard... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

vendredi 19 novembre 2010

Trouvé sur un étal

Trouvé sur un étal de vide-grenier le Guide pas sérieux du Roussillon, un ouvrage introuvable dû à un enseignant du plat pays tombé amoureux d'Argelès sur mer. Dans cet ouvrage, publié en 1977 avec des dessins de Felip Vilà et quelques illustrations photographiques, l’auteur Pierre Duroc (un pseudonyme) s'en donnait à coeur joie -et plus - en listant les lieux hot et olé! olé... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 13:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 14 novembre 2010

cocorico

Ne  déplie pas ta serviette, tu n'est plus invité. Il repartit avec sa chaise sans torturer le mot merci. XXX La forme décorative est une forme symbolique qui a perdu ses eaux poissonneuses. XXX Frôlement de lèvres gazouillis de baisers naissants. /Le lièvre détale quand il te voit./Regarde le matin boit dans le creux rouillé de ta main. XXX Heureusement que les mots... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 13 novembre 2010

disjonctions

      Se mordre la langue peut entailler le muscle et pervertir le mot à dire Depuis combien de temps Stencil Ronéo  a pris sa retraite ? Certaines larmes polluent encore plus les ruisseaux. L’inimaginable place son démenti à plus tard. Ton mépris de l’automne ne doit pas te porter à cracher sur les feuilles dégringolées d leur perchoir. Le moment montre le bout de son nez où il ne sera plus nécessaire de confronter des agendas, électroniques ou pas. L’absence,... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 6 novembre 2010

d'una sola volada

Aï companys! Que no veieu el que es diu, el que passa i tot allò que no es fa, que queda per fer! Apa, valents! tireu-vos al llit i bona ronca! XXX I tu m'estires cap a la nostàlgia, i tu m'estires cap a la utopia, i jo -què?- tombo i callo! XXX Si t'agrada la història, no fassis cabal de la dels altres, inventa i escriu la teva, i procura no pintar-te ni en heroï ni en màrtir. XXX A la Font del Gat ja no hi va cap soldat però al Portùs... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]