samedi 8 août 2015

A l'abri des hommages

Je n'attends pas qu'il pleuve pour compter les gouttes. Il est plus aisé à un bon romancier de se déguiser en psychiatre qu'à un psychiatre de se convertir en bon romancier. Je n'en sais rien, c'est ce qui se sifflote autour de moi. Il y a trop de gens que j'aime et qui ne le savent pas. Il temps, n'est-ce pas, que je me démasque et les rejoigne dans leur halo de lumière pour une danse de couple ou une farandole de fin de fête. Il est des jours, t'as beau bêcher des heures et des heures, la terre que tu retournes ne t'offre même... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]