Matanya Ophee a donné un roi de la guitare à Perpignan qu'il n'avait plus eu de souverain depuis le dernier de ses rois de Majorque. Ce roi, qui est-ce?...François de Fossa...mais, bien sûr, pourquoi n'y ai-je aussitôt pensé. Trop occupé sans doute par l'inauguration du nouveau Conservatoire de Musique. Ce prochain samedi 10 octobre une journée est consacrée à "notre" François de Fossa aux archives départementales, avenue Paul Alduy. Matanya Ophee, qui vient tout expressément de Colombus (États-Unis) y sera et interviendra. Une grande voix à écouter, puisque c'est celle du "père" du compositeur,  son "ré animateur" en tout cas, celui qui a fait rentrer le militaire malgré lui dans les histoires contemporaines de la guitare, celui qui a mis  à la disposition des guitaristes de ce III° millénaire des partitions d'une charmante mais pas facile musique de la fin du XVIII° et du début du XIX° siècles. Oui, Matanya Ophee l'a sorti de l'ombre et l'a porté sur le "trône" de notre présent. Sachant de quoi il parle, lui, l'érudit, le musicologue, le guitariste,  l'homme sensible... Aussi, contribuer à mieux le faire connaître n'est pas un pensum, mais un geste de fraternité. Voici donc quelques détails sur la biographie de ce savant dont la clef du plaisir au monde est une guitare.

xxx

1932: Naissance à Jérusalem

1952: Cadet de l'Israel Air Force

1955: Étudie la guitare à Tel-Aviv.

1960-62. Étudie la guitare à Chicago.

1963: Étudie la théorie musicale en Suisse, à Lausanne.

1964: Étudie la composition en Israel.

1964-65: Enseigne la guitare à Tel Aviv, y donne des concerts, travaille à la radio

1965: Émigre aux États-Unis et gagne sa vie comme pilote de l'aviation marchande.

1970: Devient par naturalisation citoyen américain et continue comme pilote (...et guitariste).

          Intègre un petit groupe de musique de chambre à Concord, capitale du New Hampshire,

          Se lance dans la découverte de partitions musicales pour diversifier le répertoire du groupe.

          Se fait musicologue et historien et collabore à des journaux et magazines.

1978: Créé à Concord les éditions Orphee,

1979: Découvre la correspondance Fossa-Picquot aux archives départementales des P.O., à Perpignan.

          Découvre à la "Library of Congress", à Washington, une copie manuscrite de la main de François de Fossa de six quintettes pour guitare de Luigi Boccherini.

          Approfondit  ses recherches sur François de Fossa qui le conduisent à Nice, où résident les descendants du copiste, ainsi qu' à Perpignan, où a été déposée une partie de sa correspondance. (En particulier avec sa soeur, son beau-frère, son filleul et sa nièce.)

1981: Publie une partie du fruit de sa recherche sur de Fossa dans un ouvrage consacré à Boccherini. Il y trace la première biographie, et donne à connaître le portrait (peint) ainsi qu'une liste récapitulative de Fossa, alors réunies. Cette même année le nom de Fossa refait également avec le reprint à Genève par Minkoff de la" Méthode de Guitare" de Dionisio Aguado, avec avant-propos, traduction française et notes de François de Fossa.

1984: Signe en mai  la préface à l'édition par Margarida Mazo (qui est sa femme) du trio "Concertante, For guitar, violin and violoncelle Op. 18 n° 1. C'est la première apparition d'une oeuvre complète de François de Fossa aux éditions Orphee qui  ne vont pas tarder à se transporter de l'Etat du New-Hampshire à celui du Massachusetts. Cette publication rencontre beaucoup de succès et s'ensuivent un redoublement de recherches d'archives musicales de Fossa et les interprétations, concerts et enregistrements. (Le premier disque, un 33 trs étant celui des " Quartets Op. 19" par Simon Wynberg et le Gabrieli String Quartet, pour Chandos, Londres)

1984 (fin): Installe sa maison d'édition à Columbus, capitale de l'Ohio, où sa femme, Margarida Mazo, enseigne au département musique de "The Ohio State University".

1988: Quitte l'aviation  pour s'adonner à plein temps à la musique et à la guitare, comme musicien et comme chercheur, comme éditeur et comme collectionneur. Il a comme centre d'intérêt François de Fossa et d'autres compositeurs.

1990: Publie à Colombus, "Selected Wotks for Guitar Solo. Oeuvres choisies pour Guitare seule". Avec en couverture le portrait du musicien en uniforme militaire (fourni par la famille). Signe l'introduction bilinguen  (anglais/français). Et va s'ouvrir, dans les années qui suivent, aux apports de musicologues comme par exemple l'espagnol Luis Briso de Montiano ou le belge Jan de Kloe, également compositeur

1997: Prononce en novembre au Festival de Guitare de Cuernavaca au Mexique sa conférence "François de Fossa, A French Guitarist in Mexico". On peut consulter ce texte depuis 1999 sur   http://www. guitarandluteeissues.com/. Les festivals ou congrès internationaux sont l'occasion de mieux faire connaître de Fossa et la progression de la connaissance de sa production.

2005: Participe au Ier colloque international consacré à François de Fossa à Palau del Vidre (dans les Pyrénées-Orientales), faisant le récit de sa découverte et de sa passion pour de Fossa et soulignant la qualité de ses compositions. On peut le consulter sous le titre de « A la recherche de François de Fossa ». http://www.academia.edu/.

Etaient à ses côtés deux autres figures du monde de la culture guitarristique: Jan de Kloe et Gerhard Penn. ( Ce dernier fut l'un des créateurs, en 2007, des Rencontres (biennales) Internationales du Lac de Constance.) Par post aux forums guitarra.artepulsado.com, il informa de l'événement de Palau del Vidre.

A Palau del Vidre, il rencontre Juan Francisco Ortiz qu'il avait déjà croisé dans un Festival international en Europe centrale et dont il avait éveillé l'intérêt sur de Fossa, le compositeur né à Perpignan.  A Palau del Vidre, il fait également la connaissance de Marielle Olive, co-organisatrice du colloque qui lui révélera l'existence d'un François de Fossa peintre. En fait, il s'agit d'un petit-fils du compositeur. Ce François (de Paule Jacques Raymond Michel) de Fossa (1961-1936, officier, publiciste et aquarelliste, exposait généralement dans les salons sous le pseudonyme d'Yvan (d')Assof. Grâce à Marielle Olive, que Matanya Ohee eut accès à des reproductions de certains tableaux de ses tableaux, qui seront utilisé comme illustrations de couvertures de certaines de ses éditions. Il y en avait cinq en 2011: La Tyrolienne variée Op.1,Première fantaisie, Op.5, Cinquième fantaisie sur l'air Des Folies d'Espagne, Op.12, Quatre Divertissements extraits des Oeuvres de  Haydn, Op. 13, et Ouverture  de l'opéra le Calife de Bagdad de Boieldieu. 

2011: Reçoit de la "Guitar Foundation of America" un prix fort envié: "The Industry Leadership Award".

2013 (avril): Parle assez longuement de François de Fossa dans une interview accordée à  "NAMM Oral History", à  Francfort.

2014 (mars): Dans une communication à l'Université de Surrey, il revient sur la "relation" Fossa-Boccherini et corrige ce qu'il écrivit  en 1981, étant aujourd'hui porté à croire que de Fossa ne disait pas la vérité, dans sa lettre à Picquot, sur son travail de copie et que, en conséquence, le manuscrit de Washington ne serait pas les transcriptions originales de Boccherini mais plutôt les arrangements qu'en fit de Fossa".

Depuis 1984, ont été publiées par les soins de Matanya Ophee aux Editions Orphée 26 pièces musicales de François de Fossa. Une contribution monumentale!

xxx

Mais cette focale Ophee -Fossa ne doit pas faire oublier le travail tout aussi considérable fait en faveur d'autres compositeurs, tirés de l'oubli, réévalués, du XIX0 siècle ou d'aujourd'hui. Au catalogue de ce chercheur d'or musical:

Jan Bobrowicz (1805-1881), Antoine de L'Hoyer (1768-1852), Andrei Sychra (1773-1850); Johann Dubez (1828-1891), Ivan Padovec (1800-1873) Leonhardt Schulz (1814-1860), Giulio Regondi (1822-1872). Et parmi nos contemporains: Eli Magen (19 (petit-fils d'Alexandre Scriabine (1872-1915) Roberto Sierra (1953), Marilyn Ziffrin (1926), Carlos Barrientos (1954), Mark Delpriora (1959), Nikita Koshkin (1956) et Jan Fredlin (1944).

C'EST UN TRÈS GRAND HONNEUR QUE D'ACCUEILLIR A LA JOURNÉE FRANçOIS DE FOSSA DE CE SAMEDI 10 OCTOBRE 2015 MONSIEUR MATANYA OPHEE QUI AU PRINTEMPS DERNIER AUX V° RENCONTRES INTERNATIONALES DU LAC DE CONSTANCE S'EST POSE EN AVOCAT D'UNE HISTOIRE MONDIALE DE LA GUITARE, PROJET DANS LEQUEL FRANçOIS DE FOSSA, PERPIGNAN ET PALAU DEL VIDRE NE SERONT SANS DOUTE PAS OUBLIES.

xxx