lundi 30 janvier 2017

Jean-Louis Vila chez Odile Oms

La galerie d'art Odile Oms à Céret est l'antichambre ou le cabinet privé d'un musée d'art contemporain. Bien qu'espace exigu, il y héberge et promeut des artistes représentatifs de courants nés dans les années 70. Il en montre des moments, des évolutions, des états présents. Des personnalités, des maîtres, et des héritiers aussi: jusqu'à des petits nouveaux. C'est, aux yeux des amateurs d'art (simples curieux ou collectionneurs) la carte de visite à retenir, et une assurance de professionnalité dans le métier. C'est, aux yeux des... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 29 janvier 2017

"Cops i pelalles"

I sempre -igual una mania de nervis- sempre aquesta mateixa invocació al vell Homer: "Homer, Homer dóna'm i encén-me la torxa". Tot el que canta no ha après el solfegi ca les cigales. Ell, savi d'abans de totes les savieses, es complaïa com a bolet nascut i crescut al peu d'un arbre gegant. Ploren. No ho sabien, els hi han dit. "Teníeu la sort sobre els genolls". I d'un salt de gat mal acariciat ha defugit. No ho sabíem. Ploren. La sort qui sap, penedida, potser tornarà La flor li demanà "retira'm" els vels i ell obtemperà. D'un a... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 28 janvier 2017

A l'adresse d'un presqu'ami

Sacré Gabriel... En son temps, dans une "Saison en enfer" et dans le texte "mauvais sang", Arthur Rimbaud écrivait "La main à plume vaut la main à charrue", sans chercher à annexer à tout prix le grand voyant, on peut remarquer que notre compatriote l'artiste catalan Pere Figueres dans son trajet illustre que "La ma a ploma val la ma a arada". Pere Figueres, le vigneron, poète, chanteur, musicien, plasticien. Pere Figueres, l'un des artisans les plus modestes mais non les moins efficaces du domaine culturel nord català. Pere... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 26 janvier 2017

"Jo sec sobre el terra ferm"

L'ordre va caure: "Matxucar els morros de tot dimoni que obre la boca per sobre dels límits amb pues." De Catalunya, d'Astúries o de l'Orient més allunyat, cap princesa coixa, bòrnia o sorda no m'ha mai exigit que li besés les mans o les petjades de les seves caminades palau amunt palau avall, sempre ho he fet amb la deferència inesgotable dels devots. "Més de dues canyes airoses necessitava el vent per xiular i cantar vora del meu niu, quatre passes després el pontet blau del còrrec sec." Fent compromisos potser no... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 13:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 25 janvier 2017

Le pardon d'Alfred

Je n'ai pas la peau assez tannée pour me jeter dans l'arène politique où la moindre fléchette me traverserait de part en part, je veux dire de gauche à droite, donc je reste derrière la "talanquera". Combien de temps faut-il à un candidat battu pour se reconnaître enfin tel? Bénéficie-t-il d'un remontant psychologique? A chacun et chacune ses pénates ainsi les dieux et les déesses lares seront, patriotiquement, bien gardés. C'est vrai que dans tout débat il y a une partie de grand guignol, je suis de Lyon et... je sais de quoi je... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 25 janvier 2017

Bien évidemment

"SI, BIEN ÉVIDEMMENT, TOUS LES CHEMINS NE MÈNENT PAS ROME, TOUS LES CHEMINS MÈNENT, ÉVIDEMMENT, DANS LE FOSSÉ ANYWHERE IN THE WORLD." Un Oscar Wilde d'estaminet xxx
Posté par Jaume à 12:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 23 janvier 2017

Espigolant el 9 de Figueres

Aquest divendres 27 de gener es presenta a Perpinyà a la Llibreria de la plaça Joan Payrà, un poemari del cantautor i escultor nord-català ben conegut PERE FIGUERES. Un llibre volgut monolingüe (català) i que el seu títol 9 no ens dóna la mà o la clau de cap aventura de matemàtica. És un camp amb perímetre essencialment literari i una parcel·lària varietat de formes, formats, motivacions i ambicions. Poesia de recolliment i alhora d'altruisme. Enllaç de sensacions i d'ideies...Poesia amorosa, amb toc cortès, sense mig dit de... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 22 janvier 2017

Clowns

Quand il fait froid si tu n'as pas un feu de bois chez toi, il te reste une solution pour ne pas grelotter blottis-toi dans un beau film de FEDERICO FELLINI, moi j'adore LES CLOWNS et je le lance et je me laisse porter par la musique de NINO ROTA. Oui, crois-moi, c'est aussi beau et bon qu'un feu de bois. xxx
Posté par Jaume à 18:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 21 janvier 2017

"Entre els homes"

-No els diguis re. Deixa'ls frustrats del que, en tot cas, no saben ni esperen de tu. -L'ajagut no crida gemega. -Quina llama, qui tall per encetar i esclarir aquestes enfosques que s'han tirat sobre de mi! -Les pugnes del jo i del mi, del mi x jo o del jo x mi, ben poc m'atreuen per vessar-hi dues gotes de la meva sang. Em reprenc: dues gotes d'aquella tinta que tacava. -Si tothom veia les coses del mateix costat segur que les cortines ni els murs existiren entre els homes. -La pulcritud de la llengua no garanteix la... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 20 janvier 2017

Os ou diamant?

L'averse venait de débuter et l'on entendit comme un bruit de sédition qui cingla le tranquille rideau de pluie, et l'on vit des milliers au carré de gentilles gouttes d'eau se transformer en autant de balles d'un même calibre, terrifiant et mortifère. xxx J'ai cru entendre un appel venu du dehors. J'ai ouvert la porte et, devant moi un paysage déchiré, plein de courroux, m'a sauté au cou. Par vallons et collines, par bosquets et rivières déchaînés, il tempêtait, et s'époumonait à me crier "c'est ta faute! c'est ta faute!" J'ai du... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]