"Si tu es de gauche et que tu ne sais pas où dormir-le soir du 22 avril-viens chez moi... mais amène ton polochon. Si tu es de droite et tu ne sais pas où dormir-le soir du 22 avril- viens chez moi... mais amène ton polochon. Ensemble nous ferons une joyeuse bataille de polochons pour nous déstresser de l'angoisse ravageuse de devoir affronter -le 23 avril- ce satané Dragon fulminant de Saint-Georges qui va prendre un malin plaisir à se glisser dans nos joutes citoyennes pour la libération de la si belle (si!) Marianne. Si, mon pauvre, tu es des centres ou des extrêmes, alors reste chez toi, mon dortoir le "Zéro de Conduite" de l'Immeuble "Jean Vigo-Tu-Vois-Qui-C'est", ne peut accueillir, mille pardons, tous les angoissés de la République, les allumés du comptage de voix et les fébriles du bulletin qui se presseront (ah! ça on verra bien!) au portillon d'un isoloir, éphémère chalet de démocratie. Hugh!J'ai dit."

Gégé, un apache repenti.

xxx