Couleurs et lumières à Saint-Cyprien.

La peinture a toujours droit de cité à Saint-Cyprien, villa à laquelle reste attaché le nom et l'oeuvre (et l'éthique artistique) de François Desnoyer (1894-1912) et une féconde expérience de dix ans de Centre d'Art Contemporain. Avec des hauts et des bas, des intermittences de tempête et de calme. Mais le pavillon destination culturelle a été préservé, et au village comme à la plage, les St-Cyp ne se boudent pas et voguent au même vent du loisir, de l'imagination et des émotions. Et voici venu le temps des vernissages. Et ce vendredi 16 juin (l'invitation est tombée dans notre boîte à lettres ce matin), ce sont les "Collections de Saint-Cyprien" qui convient à celui d'une exposition tout simplement nommée ou nommée à la très ancienne raison d'être des cimaises publiques "Couleurs et lumières". Occasion de s'en mettre ras les rétines. Soyons précis! Vernissage le 16 juin à...18 h 30. Les "Collections de Saint-Cyprien" se trouvent au coeur du village, rue Émile Zola. Des "Couleurs et lumières" d'un original festival de palettes que l'on pourra découvrir et faire découvrir jusqu'au 31 août.

Un chemin initiatique de Guy Ferrer au Jardin des Plantes de Saint-Cyprien

Et bien oui, il n'y a aucune raison que l'art contemporain ne se mette pas au vert et ne se laisse inviter par quelque jardin de belles plantes de notre région. Bénéficiaire de cette cure chlorophyllienne, un artiste au nom bien connu et aux expressions plastiques des plus appréciées: Guy FERRER. Un garçon qui aime l'air libre des cours et places et y faire sonner les vibrations de sculpteur poète singulier et symbolique. Il sera souverain tout cet été d'un des plus beaux endroits de notre côté "Le Jardin des Plantes les Capeillans", à Saint-Cyprien plage. La proposition estivale destinée à charmer les promeneurs rousseauistes comme toutes celles et ceux qui sont en marche vers le merveilleux, par la ligne droite ou le labyrinthe. C'est comme il est de bien entendu selon le bagage de chacun et chacune, Un chemin initiatique qui, nous dit-on, est  parsemé de (jolis) bronzes et de poèmes (à hauteur d'âmes éveillées). Le vernissage de l'exposition aura lieu le samedi Ier juillet 2017 à 11 h. Bien noter. "Jardin des Plantes Les Capeillans"-Rue de Verdi. saint-Cyprien plage. L'exposition pourra être visitée dès le 24 juin et jusqu'au 24 septembre.

André Susplugas à la Maison de la Catalanité.

Ce lieu ouvert à l'art et à la culture dit "Maison de la Catalanité" est sis à Perpignan place Joseph-Sébastien Pons, du nom de l'un des plus importants poètes catalans du pays, et également peintre. Les cimaises de ses deux belles salles formant un angle droit (derrière lequel certains chercherons peut-être un nombre d'or) s'apprêtent à recevoir l'un des peintres les plus discrets et les plus solides du "patrimoine" de la région: ANDRE SUSPLUGAS (1912-2012), beau-fils du poète cité. Médecin de profession, et peintre autant graphiste que coloriste, acquis à une expression de coeur plutôt que de tête, il travailla les sujets et objets de la vie quotidienne, en des temps où la ruralité n'avait pas mis ses vignerons à genoux et ou la réécriture  bétonnée du littoral n'avait pas encore dressée ses barres. Ce Maître tranquille des Aspres (de Trouillas son village natal) avait la sympathie et le soutien de personnes d'art et de goût incontestables comme Georges-Emmanuel Clancier (1914), Renée-Laure Portet (1927) ou Michel Brigand (1930), mais aussi le regard bienveillant de nouvelles générations qui n'en sont plus à s'étriper pour un coin biscornu de concept. Le vernissage de l'exposition ANDRE SUSPLUGAS aura lieu le samedi Ier juillet 2017 à 11 h. En place dès le 23 juin, elle restera ouverte au public jusqu'au 18 août.

Odile Maro Arbos aux rois de Majorque

Le palais des rois de Majorque à Perpignan a un point commun avec le plais du festival de Cannes, c'est sa montée des marches. Une montée soit dit en passant plus pentue et longue que celle que le 7ème art offre. A partir d'un certain âge cette montée est une véritable épreuve de force et d'endurance qui -hélas!- élimine un nombre non négligeable de candidats possibles...à la découverte du dernier invité. Ou plus exactement de la dernière invitée (foi de carton d'invitation!): Odile MARO ARBOS. Titre de sa présentation: "Passages". Vraisemblablement en ces "Appartements du Roi" de l'auguste demeure qu'il ne sied guère, semble-t-il, en temps républicain d'appeler ainsi. "Passages", dont on ne sait trop s'il faut le prendre sous l'angle biologique, urbain, philosophique, métaphysique ou académique: n'est-ce pas un terme particulièrement aimable de l'activité picturale. Royaume ou République, matérialiste ou spiritualiste, l'artiste y sera souveraine du vendredi 16 juin au 27 août 2017. Vernissage le 16 juin à 18 h 30 .

Séverine Péron à Licence III

Licence III est un lieu où l'on montre et ne s'exhibe pas, un lieu où l'on ne boit pas mais où l'on peut voir. Et ce qu'on y voit dessille souvent et balaye la chassie de nos regards négligés. Licence III, comme le n° 3 du Boulevard du Roussillon qui donne l'adresse de cet espace d'art tout à fait singulier non seulement par ce qu'y montre Philippe Jaminet, son plasticien gérant mais parce que l'accès au montré est ou partiel, du fait de la topographie et de l'exigüité de la salle, ou conditionnel, question de jour ou d'heure. Bon, bref, allez-y voir et vous saisirez de quoi qu'il est en réalité. Prochain vernissage, ce 16 juin, à partir de 18 h. Artiste invité Séverine PERON et sa proposition de "paysages diaphanes". Nous sommes convenus de ne pas en dire davantage, pour alimenter un suspense et que la pâte de la curiosité prenne et lève. L'exposition sera visible (sinon visitable) jusqu'au 2 juillet prochain, ouverte le jour du vernissage et sur rendez-vous. Particularité la vitrine de Licence III sera éclairée jusqu'à 21 h. 

Claudine Picard au château de Valmy 

Peinture et gastronomie (même réduite à des tapas & des huîtres) sont destinées à faire bon ménage. Vérification une nouvelle fois au château de Valmy, à "La Table de Valmy" pour dire la vérité. Une idée heureuse: solliciter la plasticienne Claudine PICARD, rigoureuse, élégante, non sans plusieurs carats de gaieté et mille onces d'humour. De la peinture... dans le sens de la note juste, du charme vrai... Des oeuvres à croquer. Mais, attention! Y en aura-t-il pour tout le monde?  Rendez-vous ce 21 juin à partir de 18 h 30 et notez et faites  circuler  que le duo musical "WATT HELL'S" sera de cette fête des yeux, des oreilles et de la bouche. La Table de Valmy, château de Valmy, Argelès-sur-Mer. C'est une ouverture ! Tapas é huitres pour de vrai de vrai!

(à suivre)

xxx