Connaissez-vous  ARTRIAL? On ne sait quel nom aujourd'hui s'inventer pour exister avec quelque originalité dans le monde de l'art, marché ou spectacle. Prenons acte de l'enseigne qui s'illumine. Celle d'ARTRIAL à dire vrai n'est pas toute nouvelle et -à toujours dire vrai- il n'y a aucune raison de ne pas franchir son seuil et de déambuler dans des salles aussi spacieuses que lumineuses. ARTRIAL est un lieu d'art -pas une bonbonnière- où l'on peut montrer son travail en pleine respiration que ce soit au sol que ce soit aux murs. Un bel espace qu'il soit d'un seul tenant ou plus géométrisé contribuer à l'impact d'un coquet accrochage de tableaux ou d'une convaincante installation de sculptures. ARTRIAL joue ses deux cartes, le bi et tri-dimension, le plan et le volume et ne vise qu'un triple objectif: professionnalité, qualité, modernité. Avec baies ouvertes, toutes frontières à terre. Adresse: 30 place Rigaud. Oui cette place où trône la statue en pierre de Hyacinthe Rigaud par le sculpteur Rger Mauréso. Propriétaire de l'espace et initateur d'ARTRIAL, Jean-Pierre DE FAUCIGNY, secondé avec maestria, finesse et bon goût par Céline MARCADON qui s'est tout particulièrement fait connaître par sa collaboration à ARTFABETIC, un dictionnaire des artistes plasticiens de France et l'organisation d'expositions à Perpignan et au-delà du département. ARTRIAL: à deux pas (non pas de puce mais de géant) de la Médiathèque et de la proche place Després où pendant près d'un demi-siècle fut active la galerie Thérèse Roussel.  ARTRIAL signa son arrivée en exposant un Grand de l'art contemporain, ayant de l'attaque et de la défense: Peter KLASEN, au lendemain de la grande retrospective en 2012 de cet artiste allemand à l'ancien Couvent des Minimes de la ville. Sa toute dernière invitée était Anastassia BORDEAU et ses somptueuses "scénographies" de vieilles images de cinéma hollywodien ou pas. ARTRIAL actuellement met la dernière main à son exposition d'été. A l'affiche: deux créateurs, l'un peintre, l'autre sculpteur. Deux artistes brillants et sages qui ont remis le métier, la narration et la figure humaine dans leur viseur. Visant commodément, ils font mouche. C'est leur premier événement dans l'ancienne capitale des rois de Majorque qui, cette année, ouvre son musée Rigaud en grand et par l'oeil de Picasso. ARTRIAL est à un vol d'ange de la rue Mailly, entrée officielle du nouveau musée.

Philippe DEQUESNE, le peintre, dont on nous a écrit qu'il est présent à New-York City, Paris et Bruxelles -une trinité en effet du meilleur aloi, et Philippe GAUBERTI, le sculpteur, dont on nous écrit également qu'il arpente les tapis rouges de Cannes et de Mégève -la belle chimère méditerranéo-alpine.

Reste à voir pour juger sur pièces. Mais pas de raison de ne pas faire un peu confiance aux photos apéritives.

Ce sera du 20 juin au 26 août 2017. Le vernissage, en présence des deux artistes qui se dépêcheront spécialement à Perpignan, aura lieu le mardi 20 juin à 18 h 30.

xxx

 

 

 

 

 

 

Philippe DEQUESNE peinture

Philippe GAUBERTI sculpture

Vernissage

 

 

Mardi 20 juin à partir de 18h30

en présence des artistes

EXPOSITION du mardi 20 juin au samedi 26 Aout 2017