mardi 5 septembre 2017

"COTE COUR" c'est...DOUBLE

Bien aveugle ou indécrottable casanier celui prétendrait qu'il n'y a pas d'offre artistique dans cette bonne ville de Perpignan et dans ce département dont elle ne se décide pas (par pudeur, faiblesse ou tolérance) à prendre le leadership. En matière d'expositions d'arts plastiques c'est la déferlante et si l'on est disponible et sans préjugés on ne tient ni la distance ni le nombre, que l'on courre en été (optimisation) comme en hiver (légère déflation). Cette banalisation des expos est vraisemblablement un des aspects de... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 5 septembre 2017

Septembre à LICENCE III

SEPTEMBRE A LICENCE III Ancien brillant étudiant de l'École des Beaux-Arts de Perpignan, et peintre de plus en plus remarqué dans sa génération, Nicolas DAUBANES est appelé au commissariat d'expositions qui entendent souligner que l'expérimentation en art n'est pas vouée aux gémonies et que gagner sa singularité en cette matière, sur laquelle se jettent tant de gourmands, ne relève pas du miracle. Nicolas DAUBANES s'est vu confier la programmation d'une série de courtes expositions à la Galerie Licence III1, ouverte à Perpignan,... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 5 septembre 2017

Château royal de Collioure: F. Bertrand Maraine, nouvelle chatelaine.

Connaissez-vous le château qui à Collioure recueille depuis des siècles les confidences, douceurs et affronts, d'un magnifique ourlet de Méditerranée qui a chaviré le coeur de tant de poètes et chanteurs? On le dit venu des Templiers -un bail, quoi!- et avoir eu un pied marin et un pied militaire, et déjà une vocation touristique au temps des rois de Majorque... Comme, les êtres qui y ont vécu, travaillé, aimé, combattu, il a vu alterner temps de vaches grasses et temps de vaches maigres, et aussi les je t'aime moi non plus,... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 5 septembre 2017

Larmette mélodramatique

Le désordre qui peut ne pas être immédiatement qualifié de pagaïe, commence chez les petits comme chez les grands, quand on refuse de se mettre en rangs et de rester dans celui qui nous est dévolu. Il est des images dont la beauté intrinsèque dispense d'une traîne cathédrale. Il est des moments où le niveau de nostalgie s'élève à hauteur de paupières.  Et vous, les théologiens de la langue, veillez à ce que la philologie ne dame pas le pion à la poétique, et que l'albatros de l'ornithologue accepte en bonne participation... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 5 septembre 2017

Danser

Pourquoi voudriez-vous que je ne sois pas admiratif de celles et ceux qui contribuent à mieux nous faire comprendre la complexité et les absurdités du monde, mais, je vous prie, laissez-moi danser sur le bord des routes qui conduisent vers plus de lumières, non je ne suis pas de celles et ceux qui pensent, mais de celles et ceux qui dansent. xxx
Posté par Jaume à 09:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]