vendredi 23 mars 2018

La nuit dernière

On ne voyait d'eux que le petit doigt sur la couture du pantalon. On les appelait les sans-têtes. "Le mot catalan cacherait-il un sexe qui n'existe pas?". Entendu rue Ausiàs March, à Perpignan. Les mécontents ont toujours brandi des fourches et chanté en même temps. Réfléchissons avant de partir en guerre contre les idées reçues, comme si toutes étaient mauvaises. Toutes ne le sont pas, et il y a du bon dans la transmission. Il est un cannibalisme où les gourmets se passent de Gault & Millau. "...Le gars... oui... nous... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 14:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]