jeudi 26 avril 2018

il n'a pas leur talent

Les nuits d'été, Nina, pénétrait dans la chambre de Victor, et se suspendait au plafond, tout près de Perdita, lustre noir à trois lampes (du catalogue). De là-haut caméra ou poing, elle filmait tous les songes de Victor endormi, corps à demi-nu. Une nuit, Nina, peut-être émue plus que d'habitude par ce qu'elle filmait, se détacha du plafond, frôlant dans sa chute Perdita qui se balança un peu, et tomba sur le lit où son prince endormi la reçut dans ses bras et l'étreignit sans un mouvement de paupière. Ballon rond, jeu de pieds.... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 24 avril 2018

"Taulell d'autor"

Senyor Badall i senyora Moselluda, amb llàgrimes als ulls, recordaven uns anys de llarga nevada, indiferents al sol promès per totes les pantalles del circ humà.No vas tenir raó de repussar la veueta que per damunt de l'espatlla seguia la teva narració i que en un moment t'avisà d'anar en compta i de triar entre mots escarabats i mots franquets.Entre el fullam i la fruita, un brot d'any novell.És clar, et pots deixar portar pel furor d'un text, però també pots arrear la seva conducta, i no te'n sortirà menys líric.La crítica beu copes... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 23 avril 2018

"l' oasis du réconfort"

Il lui conta de vieux temps de chaleur, des étoiles réduites en arêtes sur des sables ardents, et ce manque de puits, et cet excès d'écumes de vagues en feu. Alors ils tombèrent, l'un après l'autre, telles des étoiles qui n'ont pas trouvé la verte et apaisante oasis du réconfort. Ils tombèrent: quatre cavaliers et leurs montures aux sabots cendrés. Il conta, hélas, personne ne l'avait écouté. xxxx  
Posté par Jaume à 11:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 23 avril 2018

Le Boulou: Brigitte C. occupe l'E.D.A. et joue à la marelle

                A l'Espace des Arts du Boulou, il y a quelque chose de pas banal et de qualité à découvrir. C'est le cas jusqu'au 5 mai avec Brigitte Cailleau et Nathalie Maurel. On y joue à la marelle... et on y laisse ses vêtements Deux volets dans l'expoition de Brigitte Cailleau. Celui de la peinture que l'on peut qualifier de paysage présentée en deux salles, au rez-de-chaussée et au premier étage. Celui de la peinture autour du jeu de la marelle, sans doute jeu... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 14 avril 2018

3 taules rodones i 9 poetes catalans

 Segur el dia triat no n'era pas el millor dia. Dia de vacances pels estudiants, vigílies d'un homenatge municipal a l'escriptora Renada Laura Portet. No divendres 13 de l'abril no era pas el millor dia per organitzar una diada entera a la degana de la literatura nord-catalana, qui a més de noranta anys demostra una presència física i intel·lectual que ens alliçona a totes i totes sobre la força, diguem-ho, vital de la literatura i més especialment la poesia. Poca participació de públic -a més tothom, si no ésde la "casa", no sap el... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 22:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 11 avril 2018

Papallones

Vindré a veure'ti veuràs,les papallonesDeixaran el seu voleteigPer admirar el nostre amor. Vindré a veure'tI veuràs,les papallonesfaran trenesamb els nostres petons. Vindré a veure'tI veuràs,Les papallonesEns serviranels millors elixirs. Vindré a veure'tTard potser,Però no massa, creci veuràs,en esperar-me,les papallones t'oferirantotes les danses dels seus colors xxx
Posté par Jaume à 18:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 10 avril 2018

"lladres enginyosos"

Molt sovint ens assabentem-però ja sembla massa tard,per nosaltres, hom diu,que va passar en un temps remot-que lladres enginyososes firen a casa nostrai uns d'aquestsens varen raptar la memòriai des de llavorssobre fulls de paper bíbliai amb tinta de plom de poderdiuen que és seva,que nos ens pertany.Seva!Irrevocablement.Inesborrablement.Els de la pica del poderi del seu bon vessantdes del raptehan creat totes les peguesimaginablesdel món de les potinguesconservadoresper a mantenir-sea dalt de toti guardar-se fresccom estàtua... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 9 avril 2018

"A la plaça del poble"

A la plaça del poble van plantar dotze pals i a cada pal penjaren un glòbul amb fortalesa de ceràmica i fragilitat de vidre que contenia... (encara no es pot dir). Els candidats estaven ja vestits d'estiu i preparats com per un torneig medieval, però sense samarretes d''espònsors. Eren joves d'uns deu o dotze anys. Tots fills del poble, llevat d'un que acabava d'arribar-hi. Se'ls hi ensenya com haurien d'aguantar i presentar la perxa que de l'un a l'altre i un rere l'altre.es passarien amablement Era una perxa de canya de color... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 8 avril 2018

El mal escrit

El mal escrit és una reivindicació. Una manera d'escriure que no pretén a la dignitat d'un estil. Una manera descriure que s'ha de situar i no vol buscar cap més altre lloc de col·locació que al marge del domini literari lletrat, acadèmic, normatiu amb tot sense voler-se en contra ni contaminar-lo. De fet el mal escrit és enllà del marge, si creix fora dels camins de l'ordre o del desordre enraonat de l'expressió convencional o atípica, clàssica, conservadora o disruptiva. És una expressió voluntarista de dir i de fer. Gràcies no pas... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 8 avril 2018

Le Déglingueur

Chaque fois que je mange une orange je pense à la terre bleue de Paul Éluard. "Là où il n'y a pas de division, l'union est inconcevable" tonna au micro de sa fédération de réseaux sociaux le Maréchal de La Palice. Cette pâleur de nos étoiles ne nous annonce rien de faste. Nous nécessitons, tous et toutes, à un moment ou à un autre -parfois en même temps- un petit remontant ou deux ou quatre (ou...sept), mais il arrive que ce petit remontant nous mette au plus bas, au pied du pas grand chose. Il est des doctrinaires de la culture... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]