C'est en ciselant la rareté de ses rendez-vous que l'on entend vraisemblablement servir à Perpignan la chanson catalane. Il y a là toute une finesse japonaise. D'où ce joyau lyrique qui va être offert au public, ce jeudi 22 juin (lendemain de la fête officielle de la musique et veille de la saint-jean) sur la place Gambetta, connue également comme place de la cathédrale et dans la mémoire de quelques érudits comme place des Armes. Résistance, donc!

Qu'importent le nom de la place et la date, ce qui compte c'est l'Affiche, ou l'événement qu'on y célèbre. Car, événement il y a. Réunir sur une scène deux fleurons incontestés (dans les milieux autorisés) de la chanson catalane d'hier, d'aujourd'hui, de toujours. Évènement catalan, puisque c'est en cette langue que nos deux artistes s'expriment. Évènement frontalier (et paritaire) puisque l'un est  du nord et l'autre vient du sud. Et surtout -mais tout simplement dit- artistique. Ainsi donc, comme nous l'apprend la guère abondante promotion du concert MARINA ROSSELL (qui n'en est pas à son première manifestation roussillonnaise) et PERE FIGUERES (qui ces dernières années est particulièrement demandé au-delà des Pyrénées") se succéderont sur la même scène, avec musiciens et comparses propres. On ne peut pas dire que ces deux artistes ne soient pas connus et renommés, MARINA ROSSELL, entre autre, pour son culte de Georges Moustaki, et PERE FIGUERES pour sa dévotion à Jordi Pere Cerdà. Eux se connaissent et s'apprécient du fond du coeur-à-coeur de la Nova Cançó (passée dans l'histoire avec cachet de noblesse) comme auteurs-interprètes. Mais il est bon également de mettre en exergue leur apport essentiel par la voix et l'émotion à l'illustration et à la défense de cette langue catalane que la poésie, le rêve, l'amour et les couleurs de toutes les saisons de la vie ne boudent pas. Cette langue dont on fête, en cette année 2018, le 150 ème anniversaire de la naissance de Pompeu Fabra, le grand grammairien, réfugié à Prades en 1939 où il devait mourir, il y a 70 ans, le jour de Noël. Avec MARINA ROSSELL et PERE FIGUERES, le public retrouvera deux authentiques mainteneurs de la fibre et de la flamme de la création catalane, peut-être médiatiquement inégalement servis. Deux professionnels dans l'âme! Pour lesquels l'art n'est pas un jeu ou une compromission. La chanson, en particulier. Deux chanteurs passionnés et lucides, dont l'engagement et la présence séduiront même celles et ceux qui ne prêtent guère l'oreille à l'idiome catalan.

Cependant, aucun risque dans le plein air de Gambetta de voir tourner des serviettes, ou de voir danser des sardines, il est d'autres façons de se réjouir collectivement.Un voyage en pays de poésie.

Place Gambetta, vendredi 22 juin à 21 h: Marina Rossell et Pere Figueres. GRATUIT.

xxx