La "Casa de la Catalanitat"1 présente à partir de ce vendredi 31 août jusqu'au 25 septembre 2018, l'exposition "55 Urnes par la Llibertat", une exposition d'artistes contemporains, rassemblée par Fina Duran et Etienne Sabench et comptant des artistes catalans et non catalans. 55 artistes qui ont travaillé l'objet-thème symbolique de l'expression démocratique de la liberté. (Un support, une forme, un signe, un geste...) Chacun.e se l'appropriant à sa manière. Le résultat est une offre séduisante et convaincante de propositions. L'un y met d ela couleur, l'autre pas. L'un se rapproche de la littérature, l'autre croit à l'architecture. Ici, très sobre, là délibérément esthétique...Des oeuvres d'art au plein sens du mot. Ni simple circonstance, ni commande obligée. Au service, disons, moins d'une cause (par exemple: indépendantiste, qui n'est pas tue) que de valeurs humaines démocratiques et républicaines. Entre autres éléments fédérateurs de cette courageuse entreprise collective:  l'indignation et la solidarité. Du coup de poing militant à une lecture presqu'ésotérique de la frontière. Cette exposition organisée par le "Comité de Solidaritat catalana", animé par Hervé Pi, sera inaugurée très officiellement ce vendredi 31 août à 18 h 30 par Mme Hermeline Malherbe 3, Présidente du Département (des Pyrénées-Orientales, de la région Occitanie)  La manifestation à laquelle est attendue beaucoup de monde -avec ou sans visa pour les images- sera clôturée par un concert avec les participation des deux artistes-musiciens nordcatalans le plus connus au-delà des Pyrénées: Pascal Comelade et Pere Figueres. 

1. "maison de la catalanité", 1 place J.-S. Pons.

2. Ou 55 Urnes pour la Liberté, ou encore "55 Ballot Boxes for Freedom" comme on peut le lire sur les invitations. En tout une explicité référence  au référendum du 1er octobre 2017 en Catalogne.

3. La veille le maire de Perpignan aura reçu à 13 h, M. Joaquim Tora, actuel président de la Generalitat de Catalunya. Et pendant ce temps un ancien premier ministre de France drague la sirène porteuse de voix sur les quais de Barcelone Je m'y perds. Moi, c'est déjà fait. Mais l'art est là, accrochons-nous y.

Voici les 55 grands électeurs de la démocratie catalane (ce titre qui n'a rien de fantaisiste) n'a été payé par aucune officine, intra-ou extra-muros)

Franc Aleu, Nora Ancarola, Miquel Arnaudiès, Biel Barnils Carrera, Jacquie Barral, Núria Batlle, Pere Bellès, Fabien Boitard, Danièle Busquet, Tom Carr  Francesca Caruana, Pascal Comelade, Roger Cosme Esteve, Joël Desbouiges, Quim Domene, Philippe Domergue, Pep Duran Esteva, Ignasi Esteve i Bosch, Joan Fontcuberta, Marc Fourquet, Gabriel, Jesús Galdón, Jordi Isern, Salvador Juanpere, Emmanuelle Jude, Patrick Jude, BKB (Brigitte Kühlewind-Brennenstuhl), Delphine Labedan, Lola Lasurt, Antoni Llena, Anna Llimós, Francesca Llopis, Assumpció Mateu, Maro (Odile Marot), Enric Mauri, Carme Miquel, Pere Noguera, Gilles Olry, Frederic Perers, Enric Pladevall, Xevi  Prat, Jaume Ribas, Antònia Ripoll, André Robèr, Dolors Rusiñol MasramonEsteve Sabench, Gerard Sala, Carme Sanglas, Claret Serrahima, Servand Solanilla, David Torrents & Jacqueline Molnár, Francesc Torres, Montse Vendrell, Christian Vila, Marga Ximenez.

Le travail de chacun.e de ces artistes est reproduit (Photographies: RobinTownsend) avec une notice biographique dans le catalogue (précieux et indispensable) qui accompagne l'exposition qui fut inaugurée et accueille à Bruxelles, du 15 juin au 15 juillet. en l'église Saint-Jean Baptiste Béguinage.