Si vous voulez remporter le grand prix de la flagornerie ne vous contentez pas de verser le smic de l'éloge, allez- y plein pot ou à pleine louche, et dépassez, pulvérisez le très convenu  "Magnifique!" (magnifique  performance, magnifique chanson, magnifique menton...), et substituez-lui -un peu d'audace, que diable!- le moderne et incontournable octosyllabe "Absolument magnifique!". N'hésitez pas ! Débarrassez-vous du compliment ordinaire, courtois, timide et, toujours, mal apprécié. Soyez laudatif... à l'excès! Ouvrez donc la malle aux adverbes de la caste des dithyrambiques. En nos temps de brailleries le cours du bâton d'encens est à sa cote la plus basse. Faites bonne provision!

xxx