dimanche 28 juillet 2019

Moi, si

Trousser des mots anciens avait pour lui un charme campagnard, un parfum de liberté pastorale... Il est des oreilles trop gloutonnes, vous AH!AH et OH!OH, auxquelles on ne doit pas permettre de goûter à nos délicates indiscrétions. Jusqu'au dernier mot, la dernière syllabe peut-être, laisser croire que l'on est colporteur de sens. Sinon, de quoi servirait la liberté d'expression si l'on voulait en exclure le jeu. Et, en plus, c'est gratuit. Juillet va vers sa fin, yeux mouillés. Peut-on se satisfaire des mots des autres -du poète,... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 27 juillet 2019

ZORRO & DE FOSSA

Le 9 août 2019: Zorro aura...100 ans. Le 31 août 2019: François de Fossa (né en 1775) ne pourra avoir 244 ans. Le premier est un héros planétairement connu des mythologies populaires du XXème siècle. Le second n'est connu que de quelques happy few, géographiquement circonscrits. Il est vrai que les fans de cape et d'épée (action, de l'action, et encore de l'action) ont toujours été plus nombreux que les passifs mélomanes de musique de salon. Mais ne nous engageons pas sur cette voie. Zorro ou Don Diego de la Vega quand le premier... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 26 juillet 2019

Du vrac, bric à brac, et broc

Tous les fantômes ne sont pas des mauvaises gens mais avec ce monde-là il vaut mieux ne pas plaisanter et bien réfléchir quand vous entendez un qui frappe à votre porte jusqu'à la faire sortir de ses gonds. C'est dans des silos à grains et dans des granges à foins que des petits campagnardes années 40-50 ont appris à jouer avec de surprenantes petites souris roses. Tu espères que quelqu'un te prendra par la main et t'entraînera dans farandole...Mais la musique cesse, les lumières s'éteignent, Tu comprends qu'il faut quitter le lieu... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 23 juillet 2019

"No era mentida"

No se li veia, a les mans, ni fusell ni guitarra, una mula amb una manta damunt l'esquena caminava al seu costat, junts seguien aquella columna que els portaria, si la metralla dels ocellassos del cel no els abatia fins a la frontera. A la frontera, se li "manlleva" el fusell i la mula.Trump: cap de cobla i alhora màxim cuiner a la Casa Blanca.La meva americanització va començar als anys cinquanta amb forca trets de westerns al cap i nogensmenys de xiclets a la boca.M'han dit que es podia bescanviar un reialme per un vas d'aigua... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 20 juillet 2019

No tant, home, no tant

Tot ben net. Un treball d'especialista. Tot pelat. Marxes com cal. Sense que et lliguin els peus. Si, un autèntic treball d'especialista! Ni un "suvenir" de l'agram.Crec que val millor ser identificat com el qui, el primer, va llançar la burricada que no pas, passar desaparegut, en ser el miler que la transmet. No t'apropis de la ribera, que els al·ligàtors no tardaran. Que dius, d'al·ligàtors... Per què vols fer-me por? Quan érem joves no se n'atrevia cap a les aigües del nostre gran Rard. Si, però això ja fa un munt d'anys i des... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 20 juillet 2019

DASTROS disait

"Acoucoula" : couver des yeux. "Barbolequo" : glouton. "Cachilicacho": chant du rossignol. "Desaproufeyta": priver de son produit. "Enstrusit": savant. "Fouyssoun": abondance. 'Grezilho":  gril. "Haïtilheo": sorcière. 'Infecimen": puanteur. "Minja deou chou": se taire. "Jer": janvier. "Letin": latin. "Nourigat": nourrisson. "Ouei": aujourd'hui. "Poupeto": jolie petite mamelle. "Quichou": sorte d'oiseau. "Rusto": écorce. "Sapioun": petit savoir. "Talen": faim. "Urma": flairer. ... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 19 juillet 2019

L'OLIVAR DE VENTALLÓ espera "IMPROPERIS

A) Comunicat: Benvolguts,   Em plau convidar-vos al concert IMPROPERIS que farem a l’Olivar el proper 25 de Juliol, a les 19.45 h Vaig tenir el plaer de veure aquest concert a la Casa de Cultura de Girona i en vaig quedar enamorat No us el perdeu.   Fundació l’Olivar Pel Concert + Sopar, hem preparat aquest únic menú sobre les 21.00 h   Musclos de roca al vapor   Arròs negre   Síndria amb menta, o gelat   Copa de vi, aigua, pa   Preu 30 €   IMPRESCINDIBLE CONFIRMAR RESERVA... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 18 juillet 2019

TRYOLAND ouvre FESTI'BAGES 2019

C'est ce vendredi 19 juillet que se déroule à BAGES le premier des 6 Vendredis de la Casa CARRERE. Un festival sans équivalent, par son lieu, par son format, par sa programmation qui ne doit rien aux pressions de quelque major de l'édition musicale ou des médias, dans toute leur gamme de A à Z. Bref un festival de poche avec des groupes locaux, dont certains ne renient pas la langue catalane comme moyen d'expression. Des audaces, des surprises, de la musique en liberté. Un festival, (encore un point d'originalité) lancé à l'occasion... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 18 juillet 2019

A CALADROY et à THUIR: EXPOS

CIPOLAT au Château de CALADROY L'artiste Piero CIPOLAT, installé depuis déjà des années en Roussillon, y a acquis d'exposition en exposition, une notoriété bien légitime  dans le domaine des arts plastiques. En particulier dans le domaine de la sculpture et de ses expressions les plus contemporaines. Davantage orientées vers l'art monumental et public que vers la statutaire. classique. Constructeur-déconstructeur-reconstructeur. Jouant avec le smatériaux et les nuances colorées. Piero CIPOLAT peut être tenu pour l'un de nos plus... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 17 juillet 2019

"Resquills fanfarrons"

Encara que insisteixin, si no et ve a gust, no els contestis. Tantes preguntes es fan només per matar temps. No cansis la teva boca. També de tu depèn que la teva llengua esdevingui més bona i polida; surt-la dels cambrots de grolleria, dels salons dels mals girbats, dels corredors de tot s'hi va, dels balcons xafarders, treu-te la mandra que et xafa l'espatller i dóna-li, corrents, cita amb una Julieta o una Magdalena a la vora del riu. Dintre de poc temps (uns deu o vint anys) aquesta població cada sis mesos augmentada d'un xic... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]