lundi 30 octobre 2017

"El banc de la plaça"

Si no es pot creure tot el que es diu, sí que es pot pensar el que es vol, i ambdues teràpies resulten  sanejadores. Dir que sempre hi ha al balcó urbà o pagès un tal (senyor o senyora) que flairi les frivolitats rumorologiques del carrer no seria cap estrambòtica hipòtesi d'escola sociològica. Una llàgrima s'encimbellava en els seus ulls a cada volta que rememorava aquell ancià, solitari però dret, que anava i venia de la passejada per l'estimat però avui dia perdut camí de "Negabous", als afores d'una ciutat austera i... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 29 octobre 2017

"Una colometa deia..."

Una colometa deia al seu colomet...llegeix, llegeix, escolta, escolta, mira, mira... però llegeix, escolta i mira només allò que, sarcit per la mentida, la caricatura, l'oblit i la feral ignorància no et ferirà a sang, dins les teves conviccions per tirar-les en un fossar... ja saps com són els que tenen tota la raó perquè són ells que els que dominen i que tu vas errat, però no t'aturis de llegir, escoltar, mirar -escriure, parlar i mostrar si en tens les ganes, però colomet meu queda't al mig del camí obert on t'han portat les teves... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 29 octobre 2017

La page se tourne

Une page se tourne. Avouez que l'indéfinition de ce "se" peut laisser perplexe, oui bien troublant usage poussant au casse-tête interrogatif. Est-ce moi (commençons par le je, n'en faisons jamais le dernier recours) qui, devenu grande personne avec toutes ses capacités intellectuelles et physiques, et sans l'aide de quiconque (qui que puisse être ce quiconque, réel ou virtuel, d'ici ou d'ailleurs, partisan du oui, du non ou du zut) tourne la page (indéfinie, imprécise, sans chiffres ni lettres, notons-le au... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 25 octobre 2017

Sans trop se fatiguer

        En vous coiffant ayez le peigne tranquille et généreux, ne réveillez pas le dernier poux qui dort.                                  xxx Nous ne devons pas nous cacher qu'il est des jours où nous promenons avec nous de bien tristes envies. ... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 24 octobre 2017

"Citizens lips"

I caricature your position for shooting on that caricature and not on your position, most difficult to touch.I like very much Catalonia but I love her free much more.What you are telling about Catalonia? Lies, lies, lies.To-morrow will be sure another day but not the paradise.Nothing return to past except by my imagination.Enormous streets' crowds impressed me but not fascinated. I refuse the metaphor of poetry running down a sunny avenue of a future city.Front to front, the face of my adversary cannot be depicted.A tender language... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 23 octobre 2017

Les marchés du disparate

  Tout ce qui se mérite n'est pas dû. On a surpris un groupe de cavaliers noirs qui préparaient leurs montures... Sur la touche un président paresseux et un président bavard commentaient les dribbles du président des riches, sur un terrain embourbé. Les sentiers d'ultimes promenades, hier supposés maintenant se devinent. Non, tout ce qui passe par la tête n'est pas un bon cru, mais quand le vin est tiré... pourquoi ne pas le boire? Dites-leur, en cette actualité burlesque, que le cheval de Zorro n'a rien avoir avec... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 20 octobre 2017

"Pascte d'alternança"

  Es donava un aire d'una elegància que ningú li veia.Escriure, el més espontani dels meus jocs de solitud, em deia Joanet..La sorpresa de constatar en obrir un llibre que ja s'hi trobava un addicte a la papirofagia.Jugar amb els nervis de la gent de bona fe no té nom de turment. El preocupa molt que es copsés el que dia com un manament i per aquest motiu s'obligava a corrompre el sentit de les paraules amb les quals ens comunicava. Que, al peu de la mata, intimida el més l'ull del caçador, el conill que arrenca a fugir o la... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 18 octobre 2017

Ni pour l'un ni pour l'autre

Ici, commence le pôle des insensés... On ne sait pas toujours si l'on suit ou si l'on est suivi pour de bonnes raisons. M. Pastoureau ne doit pas toujours faire des rêves bleus à lire le mesusage qui est fait de sa conquête contemporaine des couleurs. Pour survivre de nos jours, Janus aurait besoin d'un visage à trois faces. Dans l'attente: Combien de haches de guerre seront déterrées et vont se croiser dans les airs pour enfanter des soiseaux de feu et des oiseaux de sang, et des essaims de deuils. Lorsqu'un doute... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 16 octobre 2017

Hitchcock, català?

Cap polèmica d'aquest segle vint-i-u arriba a la sola d'una disputa del segle XIII. Us ho dic jo, gran viatjant comparatista històric. Que penses que no veig la ganya de desaprovació que em fas? Tu i jo - i sols nosaltres dos- sabem el que passà aviat, però no en diguem res, ni un sospir i fem com si Alfred Hitchcock fos català. Dono la benvinguda a qualsevol per què ser que és una fórmula que no em compromet en res. Si la democràcia és un esport de combat,  val la pena no allargar-ne la sessió i cridar un arbitri per tancar... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 15 octobre 2017

Sieste et décroissance de MIchel Gorsse

Qui n'a pas des retards de lecture? Et qui n'en est pas malheureux? Plus malheureux même que d'un retard de paiement de diverses factures...Alors, hop empoigne un livre (appelé encore bouquin) et hop prends un siège ou cale-bien ton dos dans le lit, et à nous deux, voyons ce que tu sais, voyons ce que tu dis, voyons ce que tu me refuses. Le livre est là: "Sieste & décroissance". Nom d'auteur: Michel Gorsse. Il se présente à l'enseigne des "nanofictions" et partage son espace/volume avec le dessinateur... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]