vendredi 8 mars 2019

"Si tens un bon destrer"

 No sempre, quan ho cal, trobes la clau i una ràbia creixent t'empeny a enderrocar el casal on pensaves haver dipositat la caixeta dels secrets. I, ben entès vaig enderrocar el casal i els seus secrets.Un gra de sorra no traeix, mai, un gra de sorra, ambdós, són fidels servidors del regne de la sorra.I tu, incansable, suma'n desil·lusions a desil·lusions, però, company, a quina suma, per fi, descansaràs?Ben segur que ho sé que de bruixes i de bruixots n'hi ha pas més i que, a les nostres comarques, l'última bruixa, uns queixals... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 7 mars 2019

M. Arnaudiés, D. Goupil, P. Mauréso et "L'Illa dels Poetes"

Avec Michel ARNAUDIES Il n'est pas sans risque pour un plasticien de s'attaquer aux cimaises de la Funeraria -ancienne chapelle du Campo Santo à Perpignan. Le risque vient de la trop belle et subtile lumière chromatique qui tombe des vitraux est signée Shirley Jaffe (1923-2016). Alors, il y faut vraiment mettre du sien pour tenir le dialogue avec cette "locataire" permanente. De celles et ceux qui s'y sont essayés peu s'en sont tiré à bon compte. Il n'est donc pas sans risque, mais pourquoi ne pas oser? C'est ce que fait Michel... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 5 mars 2019

MELA MUTER & COLLIOURE

Le peintre Mela Muter1 (1876-1967) à laquelle le Musée d'Art de Gérone rend hommage jusqu'au 23 avril eut-elle, se demande un apprenti détective, des liens avec Perpignan et notre Roussillon? Liens qui semblent évidents se persuade-t-il en repérant l'existence d'une toile de cette artiste qui représente Collioure et qu'une visite à l'"Institut du Grenat"2 de Perpignan lui fait constater qu'en ce lieu  on l'a qualifie d'"amie" d'André Fons-Godail (1871-1954), "le peintre des jardins". C'est Charles Trénet (1913-2001) qui le... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 3 mars 2019

Fr.de Fossa et la LUMIERE

(Encore...de Fossa...mais oui) Il y a une dizaine d'années, les Éditions Orphée publiaient du compositeur François de Fossa sa pièce "Troisième Fantaisie Op.10 sur un thème de Beethoven" avec une introduction en anglais et en castillan de Luis Briso de Montiano et une préface de Matanya Ophee (Colombus, juillet 2008), deux noms du monde la musique de guitare et de chambre . Cette Fantaisie est dédiée à "Mademoiselle Sophie Vautrin", nom de celle qui le 29 décembre 1825,  deviendra  à Strasbourg,  l’épouse Madame de... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 27 février 2019

et garde la baguette

Petit clos d'amandiers petit bois de mimosas, félicité d'un matin de braconnage de parfums-couleurs, avant-coureurs de PRINTEMPS.   Combien de fois, tête-en-l'air, t'es-tu retrouvé cul dans la gadoue.   Les artistes conceptuels, disait Sol LeWitt sont des mystiques plutôt que des rationalistes.   Le souci du bien-être animal que l'on pousse vers l'abattoir est- bien effarant quand on l'entend.   Misantropo, misantropo, ma non troppo...   Chaque fois qu'il longeait une immeuble de quatre... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 13:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 26 février 2019

J'étais couvert

Ami, n'écris pas une comédie au hasard.Le hasard, souvent, se montre charbonneux. #Le scepticisme, sagesse ou religion? La réponse avance à petits pas.# Une langue qui n'accepte pas d'en voir de toutes les couleurs peut-elle se hisser au rang littéraire?#Lorsque je dis...ceci, je m'adresse aux benêts et tous le savent; lorsque je dis...cela, je ne m'adresse qu'à toi-et tu ne le sais pas.#S'étant aperçu que ses mots venaient de dépasser sa pensée-qu'il savait réduite-il décida de remettre sa langue dans poche mais comme celle-ci... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 24 février 2019

Coctail dominical

"The seed ye sow, another reaps, The wealth ye find, another keeps, The robes ye weave, another wears, The arms ye forge, another bears." Ce sont des vers de P.B. Shelley (1792-1822), prélevés à ses "Poetical works" (Oxford 1970).C'est auteur était l'époux de Mary Shelley (1797-1851)., la plume de Frankenstein. "Nous ne sommes pas un tout matériellement constitué, identique pour tout le monde et dont chacun n'a qu'à aller prendre connaissance comme d'un cahier de charges ou d'un testament; notre personnalité sociale est une... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 14:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 23 février 2019

Sororité poétique catalane à Ille-sur-Tet.

Trois universitaires attachés à l'Université de Perpignan et à la chose linguistique et littéraire catalanes cohabitent dans un ouvrage pour accompagner son avènement. Trois universitaires -pas moins et pas des moindres en qualité et notoriété: Miquela Valls Robinson, Marie Grau et Jordi Sales. L'ouvrage -une grande surprise événementielle-réunit des textes poétiques en langue catalane de...six auteures d'aujourd'hui, Les unes déjà publiées, Les autres à leur baptême d'imprimerie. Venues de l'enseignement, ou de l'art.... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 22 février 2019

Au service musical du Major F. DE FOSSA

  Le service musical en faveur de François de Fossa, militaire, compositeur et guitariste n'est ni local ni d'hier. Mais le local y a apporté (et continue à le faire) des notes originales, poursuivant ainsi un avènement du son de notre Major d'Infanterie qui, avant même de porter de très respectables galons, s'était fait remarquer comme Haydn de la Guitare à Madrid. L'immortel maître viennois fut l'un des compositeurs les plus inspirants du guitariste, né à Perpignan en 1775 et mort à Paris en 1849, il y... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 22 février 2019

"Pujols i valls"

Jo acompanyo el pas del temps i floreixo quan m'ho demana. Dit de la Mimosa.Qui podia preveure que caldrien tantes tramuntanes per acabar-ne amb les velles dialèctiques del paller i del celler!Commemorar, no cura cap ferida però custòdia el record.El vaig deixar plantat dins de la seva bogeria d'identificar-se amb el gegant del pi i vaig trescar a dissimular-me dins la panxa d'un bou.Qui no és d'aquest lloc, cridava una veu metàl·lica, que es quedi a distància. Aquí ballem entre nosaltres. Tenim música i cada u i cada una té paralla.... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 13:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]