mardi 28 juillet 2015

Il n'existe pas d'oeuvres de François de Fossa dédiées à sa soeur Thérèse ni au Duc de Santa Fé

S'il existe parmi le corpus des oeuvres de François de Fossa, à ce jour rassemblées, un certain nombre d'entre elles dédicacées, on n'en trouve aucune, et cela ne manque pas de surprendre, à des êtres très proches, comme sa soeur Thérèse Campagne, où son filleul François et sa nièce Théresette. Cette dernière, il l'accompagnera épistolairement, dans son apprentissage de la guitare et de la musique vocale, il lui enverra même une guitare, choisie spécialement pour elle chez un luthier lyonnais, il envisagera même de lui confectionner... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 20:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 28 juillet 2015

Drôles d'oiseax

Fragment d'un dialogue, entre deux drôles d'oiseaux.   TITI, depuis sa branche de buis: "Celui qui doute a fait qu'il le veuille ou non la moitié du chemin vers la foi." TOTO, depuis sa branche d'olivier: "Celui qui croit n'est pas sûr de lui et a besoin de la foi." TITI & TOTO, ensemble "Alors, c'est moi qui ait raison?" TOTO & TITI, encore ensemble "Non, c'est toi qui a tort!" On entend comme un bruit d'ailes, le premier oiseau (le buis) fonce sur le second oiseau (l'olivier), peut-être le contraire (l'auteur... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 07:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 27 juillet 2015

Notes sur Cécile de Fossa, fille de François de Fossa

François de Fossa a le souci de l'éducation de ses enfants et en particulier de sa fille Cécile. Elle vient d'avoir a douze ans et se voit nommée élève à la Maison Royale de Saint-Denis (Seine) par une ordonnance du 24 avril 1839. Toutefois le 15 juin, il reçoit de M. le Grand Chancelier de la Légion d'honeur, "une lettre qui le prévenait que le rang occupé par sa fille sur la liste des nominations ne lui permettait pas de recevoir sa lettre d'entrée avant le trimestre de cette année". Ce n'est que rentrée reportée.... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 27 juillet 2015

Le col de Panissars sous le ciel guitare de François de Fossa

Dans le cadre des manifestations plus ou moins spontanées qui ornent le 240 ème anniversaire plus associatif qu'institutionnel  de la naissance de François de Fossa (il voyait le jour à Perpignan le 31 août 1775), le Fort de Bellegarde, au Perthus accueillera ce 31 juillet un concert de J.-F. Ortiz dédié au compositeur et à ses amis Aguado & Sor. Ce n'est pas un concert parmi d'autres. C'est un concert donné par l'un des premiers guitaristes de France et d' Europe à avoir incorporé à son répertoire et à sa discographie ce... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 26 juillet 2015

2 AOÛT: ESTAGEL lit J-S-PONS et J.P. CERDA

De tels instants sont suffisamment rares pour ne pas les encadrer d'or pour en faire l'annonce. Oui, c'est plutôt rare de pouvoir goûter aux beautés de la langue catalane. Mais, l'aile de la providence nous a touché et nous offre une opportunité... Du côté de la ville d'Estagel et de son (bienvenu) retour estival au Théâtre et à la Musique. Ce sera ce dimanche 2 août 2015. Rien de véritablement événementiel, mais du concret, du sonore, du coloré...Au programme, une lecture de poèmes catalans avec un accompagnement musical. Les deux... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 25 juillet 2015

Du "guizzo" près du Centre du Monde, et dali n'y est pour rien.

Connaissez-vous le collectif "Dérives de raison"? Oui, j'en ai entendu parlé et j'ai même assisté à trois de leurs  prestations. L'une à la Funeraria, chapelle de l'ensemble cathédrale St Jean-Baptiste/ Campo Santo. Surprenant? La deuxième fois à l'auditorium John Cage, et la trosième au CAC acebntmètresducentredumonde de Vicent Madremany. Tout aussi surprenant. C'est à la fois familial, créatif et nouveau. Familial parce que la famille Mauréso (Joseph, peintre et scénographe, Evelyne Mauréso, poète, Raphaël Mauréso, sculpteur,... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 20:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 23 juillet 2015

Lèvres frontalières et art

L'art est-il fait pour des lèvres frontalières? A voyager sur la frontière espagnole en terre des "Pyrénées Orientales" de la bientôt disparue région "Languedoc-Roussillon", on pourrait le penser. Comme des postes avancés, ou des sentinelles et contre quels ba barbares. Revue de détail: A Bourg-Madame, c'est "Mille ans d'art" qui sont proposés, couronnés par une curieuse tour de Babel, signée Claude Massé. A Prats de Mollo, le même artiste sculpteur et le peintre Joseph Mauréso  installent sous le signe de l'"Intersection" des... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 23 juillet 2015

Toujours trop tôt

"L'IMPORTANT N'EST PAS DE VOULOIR PARTICIPER MAIS D'AVOIR PARTICIPÉ". xxx J'AI LE MEILLEUR DES MEDECINS DIT LE SAGE QUI, ALORS SE TOURNA VERS MOI, COMME POUR MIZEUX APPUYER SA SENTENCE, MAIS IL NE PEUT PAS TOUT. xxx "UN TIENS VAUT MIEUX QUE DEUX TU L'AURAS." TON DICTON, C'EST DU FLAN, MON PETIT CHAT! ET TU AURAS L'AIR BIEN MALIN SI TON TIENS N'EST QUE DE LA PAILLE. xxx A L'ÉTERNELLE QUESTION ÊTRE OU AVOIR, IL RÉPONDAIT GLISSANT PAR SES DEUX LUCARNES UN RAYON D'IRONIE JUBILATOIRE, C'EST çà, C'EST çà "ÊTRE AU LAVOIR!" xxx LE BOA... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 09:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 22 juillet 2015

L'OIGNON

L'OIGNON, IL FAUT QU'IL SOIT BIEN ROUGE COMME CELUI DE TOULOUGES OU COMME LE NEZ DES CLOWNS. ROUGE, DE TOULOUGES PAS, QUI PREND L'OIGNON NE S'ÉPARGNERA PAS LA PÉTARADE. PAUVRE CLOWN! xxx
Posté par Jaume à 15:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 22 juillet 2015

La bicyclette violette

De Rafel Alberti (1902-1999) vous connaissez sans doute, m'écrit une amie que j'avais connue dans un recoin de la librairie Sauramps à Montpellier, oui vous ne pouvez manquer de vous rappeler sa "Ballade de la Bicyclette Ailée" et tout particulièrement cette deuxième partie du poème. Je vous l'écris, cependant. "Elle est violette ma bicyclette, joyeuse aussi et argentée comme toutes les autres. Mais quand le soleil tourne dans ses roues rapides, chacun de ses rayons laisse pleuvoir des étincelles, et alors elle ressemble à une... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]