mardi 24 octobre 2017

"Citizens lips"

I caricature your position for shooting on that caricature and not on your position, most difficult to touch.I like very much Catalonia but I love her free much more.What you are telling about Catalonia? Lies, lies, lies.To-morrow will be sure another day but not the paradise.Nothing return to past except by my imagination.Enormous streets' crowds impressed me but not fascinated. I refuse the metaphor of poetry running down a sunny avenue of a future city.Front to front, the face of my adversary cannot be depicted.A tender language... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 23 octobre 2017

Les marchés du disparate

  Tout ce qui se mérite n'est pas dû. On a surpris un groupe de cavaliers noirs qui préparaient leurs montures... Sur la touche un président paresseux et un président bavard commentaient les dribbles du président des riches, sur un terrain embourbé. Les sentiers d'ultimes promenades, hier supposés maintenant se devinent. Non, tout ce qui passe par la tête n'est pas un bon cru, mais quand le vin est tiré... pourquoi ne pas le boire? Dites-leur, en cette actualité burlesque, que le cheval de Zorro n'a rien avoir avec... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 20 octobre 2017

"Pascte d'alternança"

  Es donava un aire d'una elegància que ningú li veia.Escriure, el més espontani dels meus jocs de solitud, em deia Joanet..La sorpresa de constatar en obrir un llibre que ja s'hi trobava un addicte a la papirofagia.Jugar amb els nervis de la gent de bona fe no té nom de turment. El preocupa molt que es copsés el que dia com un manament i per aquest motiu s'obligava a corrompre el sentit de les paraules amb les quals ens comunicava. Que, al peu de la mata, intimida el més l'ull del caçador, el conill que arrenca a fugir o la... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 18 octobre 2017

Ni pour l'un ni pour l'autre

Ici, commence le pôle des insensés... On ne sait pas toujours si l'on suit ou si l'on est suivi pour de bonnes raisons. M. Pastoureau ne doit pas toujours faire des rêves bleus à lire le mesusage qui est fait de sa conquête contemporaine des couleurs. Pour survivre de nos jours, Janus aurait besoin d'un visage à trois faces. Dans l'attente: Combien de haches de guerre seront déterrées et vont se croiser dans les airs pour enfanter des soiseaux de feu et des oiseaux de sang, et des essaims de deuils. Lorsqu'un doute... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 16 octobre 2017

Hitchcock, català?

Cap polèmica d'aquest segle vint-i-u arriba a la sola d'una disputa del segle XIII. Us ho dic jo, gran viatjant comparatista històric. Que penses que no veig la ganya de desaprovació que em fas? Tu i jo - i sols nosaltres dos- sabem el que passà aviat, però no en diguem res, ni un sospir i fem com si Alfred Hitchcock fos català. Dono la benvinguda a qualsevol per què ser que és una fórmula que no em compromet en res. Si la democràcia és un esport de combat,  val la pena no allargar-ne la sessió i cridar un arbitri per tancar... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 15 octobre 2017

Sieste et décroissance de MIchel Gorsse

Qui n'a pas des retards de lecture? Et qui n'en est pas malheureux? Plus malheureux même que d'un retard de paiement de diverses factures...Alors, hop empoigne un livre (appelé encore bouquin) et hop prends un siège ou cale-bien ton dos dans le lit, et à nous deux, voyons ce que tu sais, voyons ce que tu dis, voyons ce que tu me refuses. Le livre est là: "Sieste & décroissance". Nom d'auteur: Michel Gorsse. Il se présente à l'enseigne des "nanofictions" et partage son espace/volume avec le dessinateur... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 14 octobre 2017

Sainte-Colombe, Perpignan, Paris.

De Bugarach, dans l'Aude à Sainte Colombe de la Commanderie, dans les P.O., il n'y a qu'un pas d'occitanie en roussillon vite franchi par le peintre Caroline Cavalier qui nous invite à passer avec elle et une collègue Marie-Odile torné un "Dimanche à la Campagne", dans le cadre d'un marché de terroir et d'artisaant, au soleil des vins du cru. Sainte Colombe, ce si joli visage, dominant Thuir, dans des paysages viticoles inimitables méritait bien d'accueillir ces deux artistes pleines de sève. A découvrir: des... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 13 octobre 2017

"Tota nua i descofada"

 Però que podien entendre de la seva justificació tots aquells deficients acústics. Els tornà a repetir què escrivia per tal no tallar-se del gest alfabètic. Ben poca gent ignora el que està passant i encara menys intueix el que passarà, puix que, entre el saber i la voluntat que es pot treure d'aquest saber, flueix un riu ample i expectatiu. Tota veritat és fràgil, que vagi en compta si surt un dia de sol sense barret, un dia de pluja sense paraigua i, un matí glaçat, tota nua i descofada. Si, gaudir d'uns cristalls de... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 12 octobre 2017

Vous ou moi

L'horloge du village indique 0 heure. On frappe à ma porte. Deux fois. Je m'approche et demande qui va là. On me répond "C'est vous, celui que l'on cherche?". J'ouvre la porte et je réponds à deux inconnus: "Non, celui que vous appelez "Vous" habite trois portes à côté, plus haut". Sans présenter une seule plate excuse ni me faire l'aumône d'un remerciement, les deux hommes s'éloignent. L'un des deux boitille, l'autre a les épaules bien carrées. Deux mécaniques silencieuses. Je referme la porte et me dirige vers la cuisine... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 11 octobre 2017

"la gaspa del raïm"

Tothom t'apel·la a la teva llibertat de pensar, de fer i d'anar i simultàniament t'engreixa de senyals del que has de pensar o fer, i on anar. Dubtà com recuperar el somni que se li havia escapat... i en va parlar a la policia. Quines informacions i per servir quins complots recerca la mosca que voleteja entorn del meu cap. Força repartidors d'humiliacions ni saben que ho són. Ernest hesitava a posar a debat aquestes paraules de la poetessa militant Audre Lorde (1934-1992): "Les eines de l'amo mai podran desmuntar la casa de... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]