mardi 10 juillet 2012

vora mar

"DE LA TEVA FINESTRA ESTANT NO POTS IMAGINAR TOTES LES BROSSES  QUE BALLEN PEL MÓN. ES HORA QUE TANQUIS LA FINESTRA, BAIXIS DEL PIS, OBRIS LA PORTA, SORTIS AL CARRER PER TRENCAR AMB LA SANTA RAÓ DEL CASAL I ADÉU!  LLAVORS POTSER, DINS UN MOMENT DE REFLEXIÓ, ES FIXARÀ EN TU L'IDEA D'UN SOL CREIXENT QUE TOTA AQUELLA BONA GENT ET TAPAVA, DE FET, ELS ULLS, QUAN ET DEIA "HEUS AQUÍ EL QUE S'HA DE VEURE, HEUS ACÍ COM S'HA DE VEURE." xxx CAMES AMB DELIT ENTRETENEN BONA VISTA. xxx SI... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 8 juillet 2012

Ballador, perquè no

LES RATES ES RETIREN QUAN NO TROBEN EL BON FORMATGE PER CLAVAR-HI LES SEVES DENTETES. xxx NO ÉS PAS SEGUR QUE, OBRINT, DE BAT A BAT, LA PORTA DE TEVA COVA, SENTIS BATRE EL COR NECESSITÓS DEL MÓN.  xxx AL SR VOLTAIRE, LI AGRADAVA MOLT LA MÀXIMA SEGÜENT APLICADA A LA VIDA MONÀSTICA: "S'APLEGUEN SENSE CONÈIXER-SE, VIUEN JUNTS SENSE ESTIMAR-SE, ES MOREN SENSE DOLDRE-S'EN". xxx AMB ELS MOTS DE LA TRIBU, REPETIA EL VELL BRUIXOT, MASTEGANT UN BOCINET DE REGÀLISSIA, ES FAN LES GUARLANDES MÉS MAQUES QUE DISSILMULEN LES ARRUGUES... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 20:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 8 juillet 2012

Forge et danse

Un peu de Georges Duveau+ ça ne peut pas faire du mal aux ralentis du comprenoir: "L'histoire poursuit sans cesse un double travail d'adaptation et de stylisation. Psychologues et sociologues devraient s'associer à l'historien pour déceler les caractères de ce double effort. Certains tempéraments imposent leur style à l'histoire, mais le plus souvent l'histoire fait violence aux tempéraments. Tel qui se fût voulu un héros sur le champ de bataille devient un roué de séminaire: la petite bourgeoisie besogneuse n'a pas le monopole... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 4 juillet 2012

L'honneur

"L'honneur est une chimère qui n'existe que dans l'opinion publique. Dès qu'une fois on a perdu celle-ci on ne saurait conserver l'autre." Ecrit par François de Fossa à Cadix le 29 juillet 1806
Posté par Jaume à 18:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 4 juillet 2012

COLLAGES EN TET

Ami de Buren et de Viallat, Claude Massé poursuit sur des sentiers très personnels son oeuvre plastique. Avec son versant liège et son versant papier. Le liège lui a permis de concevoir, de cultiver, d'imposer et de faire circuler sur un grand bout de notre planète la figure plastique et allégorique du "Patot". Le papier lui a permis non seulement la reconduction et la déclinaison thématique de cette cette figure mais aussi l'exploration de nombreux jeux de découpage/collage dans ce qui est devenu un horizon plastique absolu: formel,... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 4 juillet 2012

Nul de Nuleria

Nul! Nul del cap als peus. Però nul d'allò que s'en diu nulísim. Nul de perfecta nuleria! Més nul que ell no és troba ningú. Ni en cap lloc... per tant que cerquís. No trobaràs ningú. Cap ni u per arribar-li a la sola dels bàsquets. Ell (ben dit i regularment comprobat) és l'alfa i omega, el zenit i el nadir dels nuls. Semblava que no podia ser possible per les nostres bones terres amb tantes revolucions i metamorfosis pedagògiques. El resulat el tenim al davant els ulls, com una berruga sobre la punta del... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 3 juillet 2012

xerrada

A l'ombra d'un salze plorniquer dos amics petaven xerrada i uns riures, repetitadement, els sacudien les espatlles. Hi havia, en Marti Robagallines, de ben poc sortit, de la presó de "POKIMPORTALINDRET", "sortit, no pas evadit", subratllà un ventet que'ls passà per sobre, "alliberat, nou nat, què!" Hi havia, l'Albert Palpalloques, amb sa mà dreta embenada, ferida d'un combat preromàntic del qual es pensà ser l'heroï, i l'esquerra dibuixant dins l'aire una cal.ligrafia de revenja ara per ara ben incerta.   ... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 3 juillet 2012

Insomni

  DIGA'M?.. QUANTS SOM EN AQUESTA HORETA DEDICATS A ESCRIURE PER A FERTILITZAR L'INSOMNI I QUE NO TROBEM EL TRANQUIL COLOR LA FLAIRE SUAU I EL SO SERE. TREBALLADORS INAPTES,  DESPROVEITS D'UNA BONA SEMENT.   DIGA'M?.. QUANTS SOM  MIRANT-NOS AQUESTA PÀGINA BLANCA, REITERADAMENT MALMESA, I QUE ENS HA TOCAT ESBORRAR, UNA VEGADA MÉS, SENSE QUE L'INSOMNI, INSOLENT BRUIXOT, FASSI UN PAS ENRERA, I ENS CONSENTI, L'AVAR,  UN CLUC D'ULL.    DIGA'M?..QUANTS SOM? ... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 03:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 29 juin 2012

Devoir de vacances

Ce n'est pas parce que les congés sont une période propice au farniente qu'il faut laisser la rumination à la crèche. Je rumine, tu rumines, allez... ruminons ensemble sur cette note du sociologue Georges Duveau (1903-1958   "Il y a dans le concept de nature une terrible ambiguïté: 1) Il y a le havre de la douceur, le retour au fondamental, au tellurique, à l'apaisant; 2) Il y a le donné avec lequel il faut se colleter."   Georges Duveau. Sociologie de l'Utopie. Presses Universitaires de France. 1961 xxx
Posté par Jaume à 19:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 28 juin 2012

Robert Sabatier (1923-2012)

CIL DE SILENCE1   Si j'étais poète, Jamais je n'écrirais. J'aimerais le silence Qui peut vivre sans mots. Je serais l'innocent Du village des ombres. L'oiseau me parlerait, Je saurais son langage.   Le soir j'aborderais Aux rives des merveilles. Dans la nuit délivrante Je serais tous les astres.   Tout le temps de ma vie resterait sans blessure Et je ne pleurerais Que de douleur physique.   -Mais vous êtes poète, Puisque vous le savez! -Non, je ne suis que sable Pour recevoir la... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 14:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]