lundi 17 novembre 2008

POEMES -OU PRETENDUS TELS

Voici trois poèmes -ou prétendus tels- de Jaume Queralt, non-auteur de l'obscène littéraire nordacatalane, trois textes brefs, donnés en catalan (si l'on veut!) et versés en français (cela ne fait aucun doute) par Renada Laura Portet, une grande dame des lettres, ici remerciée. 1) (CUCS): Tu també/de l'Arbre/preferiràs el fullam/ a les seves arrels/ car és en ell/on s'encanta l'Ocell/i diu/ llegendes al vent. (ASTICOTS): Toi aussi/ de l'Arbre/ tu préferera le feuillage/à ses racines, /car c'est en lui/ que l'Oiseau, heureux... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 17 novembre 2008

CLAUDE MASSE LA BELLE OUVRAGE QUI APAISE

Il déborde d'activité. Omniprésent diront certains. Bien mérité, préciseront d'autres. C'est vrai, Claude Massé, le plasticien, est partout: un vrai furet! Le maître du "patot" et des "êtres de papier" a un double royaume: le liège et l'étiquette, le liège brut et l'étiquette colorée. Et de ses mains caressantes, assembleuses et rassembleuses, naissent un univers et une humanité. Pour rire et pour le plaisir...oh! pas seulement: l'oeil de l'artiste  possède aussi une rétine ironique et accroche le nôtre.... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 10 novembre 2008

NICOLAS CUSSAC VERS LA PLUS HAUTE LUMI7RE

La bonne surprise! Dans la boîte aux lettres. Non! pas l'électronique mais l'autre, celle qui crâne encore face à la rue et à ses va-et-vient avec ou sans pub. Dans ma boîte donc, cette enveloppe de moyen format et de teinte marron et, glissés à l'intérieur, un savant dépliant, une carte postale, un marqueur de pages, tout un ensemble que nous offre le peintre Nicolas Cussac (né en 1964 et installé à Canet en Roussillon).  Le dépliant en quatre volets est des plus convaincants, recto et verso. Il reproduit des oeuvres d'un... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 14:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 9 novembre 2008

François de Fossa et ces gens-là

Un des intérêts de la précieuse correspondance (toujours inédite) de François de Fossa à sa soeur Thérèse réside dans les petits portraits qu'il lui arrive de faire de gens de son département, rencontré dans telle ou telle ville où il se trouve en garnison ou en détachement. Nous en avons retenu d'eux. L'un à Moulins, l'autre à Strasbourg (le principe "des Catalans partout" étant déjà bien établi, le principe sinon l'expression qui apparaîtra bien plus tardivement). A Moulins il est question de "Besombes, de... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 3 novembre 2008

CONVERSATION ENTRE DEUX AMIS

Deux amis Bo'ortchov et Gengis Khan discutent sur le plus grand plaisir de l'homme et nous vous mettons dans la confidence, persuadé que ce fragment de conversation récupéré sur un bloc notes jauni renvoie à un passé bien révolu. BO'ORTCHOV: " C'est d'aller à la chasse un jour de printemps, monté sur un beau cheval, tenant sur le poing un épervier ou un faucon et de voir s'abattre sa proie." GENGIS KHAN: "Non, la plus grande jouissance de l'homme, c'est de vaincre ses ennemis, de les chasser devant soi, de leur... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 1 novembre 2008

"LA FLAMA D'UNA RATETA

Mentrestant, la rateta treballa. Novadora, obstinada, eficaç. La llengua catalana i la cultura que irriga l'idioma més que mlil.lenari no la deixa pas mais indiferent. Al contrari, n'ha fet un camp de alta reivindicació. No pas amb crits, insults, travetes...No amb profund art i bella manera. Uns objectius, de resistància es dirà aquí, de valoració es respondrà allà. La creació catalana té menester de bons servidors. Ella s'hi ha allistat. No per cap frime pipolitzadora, sino pel pencar, aquesta mala penca que de cops et fa... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 1 novembre 2008

"ESCRIPTORES (NORD)CATALANES"

Un dic altra vegada -quantes fa, ja?: no puc constestar totes les preguntes que s'em fa. No puc, i no sé. Moltes coses acampen fora de les meves inclinacions o preocupacions. Tinc molts terrenys deixats cotius per desinterès o desconeixement absolut. Hi ha molts indrets on no arriba el meu nas. He rebut un correu -al rebre'l, he pensat a una farsa amical-on el signatari, Andreua Flaviolet, em sol.licita per que li indiquès caritativament (és la paraula emprada) uns noms d'escriptores de Catalunya nord. (Perquè aquest llàstimos... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 31 octobre 2008

mi-homme mi-chauve-souris

J'ai déroulé l'escalier métallique au dessus de ma tête. Je l'ai grimpé, face en avant, prudent, sans hâte. Je me suis cogné à la trappe, j'avais baissé trop tôt mes yeux. Je l'ai relevée avec fermeté, la pesanteur d'un vieux madrier, et mon nez, en premier, en trompette, a pénétré dans une sorte de ciel d'obscurités. Alors, et à peine m'étais-je posé en équilibre, que mes bras, puis mes mains une fois les doigts dénoués, commencèrent à s'agiter, à battre pareils à des ailes. Depuis ma tête, ma "bonne tête", propulsée comme... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 30 octobre 2008

"Conteu nos, senyor, de bon pà..."

No hi entenc res de res, amics ? Tothom s'em tira al damunt com si els podia aclarir tot lo confus que els ha deixat la història cultural de la vila de Perpinyà, venerada per alguns sota el titol de "Fidelíssima Vila". Heus ací el feix que se m'acaba de posar a l'espatlla: Conteu-nos, senyor de bon pà, la història del "gat fagí", no regatejeu el que'n sabeu! Mare meva, no triguem per anar al grà. De zoologia en sé molt poca coseta! Un gat és un gat, aixó si, antany vivía per les selves, després li agrada la vora... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 30 octobre 2008

Avec François de Fossa de Cadix à Véracruz, en bateau

C'est avec plaisir que nous constatons que "Les Amis de FdF et de sa soeur Thérèse" se sont remis au travail et nous confient aujourd'hui le récit de la traversée de l'Atlantique par François de Fossa, émigré de Perpignan devenu jeune page de Miguel José de Azanza, vice-Roi d'Espagne qui rejoint le Mexique, à bord d'un vaisseau appelé le Monarque . « Je vais te faire la description de mon voyage qui sera vraie en tous ses points, malgré qu'il semble qu'on ait le droit de mentir ou d'exagérer lorsque l'on écrit à des gens... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]