mardi 3 juin 2008

" POIGNET DE LUMIERE"

A propos de l'Oeil de quel peintre, le grand poète René CHAR a-t-il parlé de "POIGNET DE LUMIERE": 1) HENRI MATISSE, 2) PABLO PICASSO, 3) JOAN MIRÓ, 4) JEAN CAPDEVILLE, 5) CLAUDE VIALLAT, 6) SERGE FAUCHIER. Réponse : (Proposé par un étudiant de l'Université VIA DOMITIA). XXX
Posté par Jaume à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 2 juin 2008

AQUI HI VIU UN CATALÀ

"Bé, s'ha de constatar: el folclore musical no és només aquest pintoresc descalat d'un indret a qué sovint s'el circonscriu i redueix. El folclore val molt més que els refranys amb el qual s'el cuina habitualment. Almenys els qui tenen autòria per judicar sobre tot i decidir, firmant a peu de pàgina,  de les jeràrquies i de qui s'ha de posar a dalt i de que qui s'ha de guardar a baix, esperant l'hora propícia d'enviar tot això al caram de la història refotuda. Però la realitat no és ben bé aqueixa. El hip-hop -posem- a dalt... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 2 juin 2008

LA LANGUE, LES MAINS, LES YEUX

"Si tu parles..personne ne t'écoute. Ou ne t'entend pas, ce qui est pire. Si tu écris...personne ne te publie. Et si on te publie...personne ne te lit -ce qui est pire. Voici le constat: ton désir des mots au pilori de la désillusion. Au baquet de sciure! Oui, sans doute...Faut-il, pour autant, que tu te tranches les deux mains?  Les deux: s'il en restait une, elle continuerait, l'unique, à faire la crâneuse, pour rien; donc tranche l'unique et sa jumelle.  Ou, faut-il, résolution toute aussi plaisante,  t'arracher... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 30 mai 2008

LE PIEGE DES PORTES

"Il est des rêves, comme ça.. Tu ouvres une porte et cette porte ouvre sur une porte qui, à son tour, ouvre sur une porte qui, à son tour... et tu pousses et ça continue ainsi un vingtième de sconde ou une seconde et demie, jusqu'à ce que la porte se referme brutalement derrière toi. Elle s'effondre alors, en mille moceaux, à la manière d'une verrière frappée par un ballon de rugby. Et toi, ouf!, tu te vois libéré du piège des portes, hors de la cage mais par terre. Au pied du lit qui, en fait, n'en était pas un; c'était... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 30 mai 2008

TESTEZ LA COBLA ET LA SARDANE

La cobla et la sardane sont une culture. Testez-ici votre niveau de connaissances. a*La cobla (formation musicale) ne serait pas la cobla sans la tenora (en roussillonnais el "tanor"). Savez-vous que le réformateur de cet instrument s'appelait ANDREU TORON? Pourriez vous indiquer parmi les noms de localités suivantes son lieu de naissance: 1) FIGUERES, 2) CERET, 3) LA BISBAL, 4) PERPIGNAN, 5) CAMELAS, 6) BANYULS SUR MER. Réponse: b*Quelle personnalité de Perpignan était connue dans les années 1970 par le surnom de Pape... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 29 mai 2008

L'ART HONNETE DE PERE FIGUERES

[La conscience écologique est première chez le chanteur norcatalan Pere Figueres, que je sais admirateur depuis toujours, comme moi,  du nordique Julos Beaucarne. Pere Figueres est un terrien. Viticulteur de métier, il croit en la nature et tient aux arbres et aux oiseaux autant qu'à la prunelle de ses yeux. Comme chanteur, il n'occupe pas le rang que son talent et sa tessiture vocale lui auraient conféré s'il était sérieusement entré dans la carrière. Chez certains êtres la liberté a un parfum plus doux que la notoriété et... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 29 mai 2008

"LE DICO D'AQUI" DE GERARD JACQUET

[ Chanteur rock rangé de la scène et du studio, Gérard Jacquet est devenu un animateur radio fameux en sa région. Il y partage son temps entre l'antenne (à France Bleu Roussillon) en prise directe avec son pays (les Pyrénées-Orientales) et l'écriture de livres poèmes ou narrations. Titre de son dernier ouvrage aux allures d'essai: Le "Dico d'Aquí". Joli titre en serpentine allitération, édité par le Trabucaire (Perpignan). Sans doute est-ce l'ouvrage le plus ambitieux de l'auteur, par son contenu et sa pagination.  Le... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 28 mai 2008

PANAÏT ISTRATI, LA MEDITERRANEE ET MOI

[C'est aussi tutoyer l'impuissance que de ne pas pouvoir progresser dans la lecture d'un texte, de se voir stoppé par un mot, disons Méditerranée, stoppé par une sorte de banal contrôleur des frontières, qui vous braque, vous ébouillante les yeux avec sa lampe tempête et vous prend, in fine, par les épaules et les fesses, pour vous plaquer à terre, comme si vous étiez un fuyard recherché depuis un demi-siècle par interpol, un clandestin en habit de diable cherchant à écluser tous les bistrots d'un paradis promis, un indésirable qui... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 28 mai 2008

LA PRISE DE PAROLE

Certains tenants de l'ancienne analyse institutionnelle à la René Lourau doivent se pourlécher les babines à suivre toutes esgourdiles dehors les  interventions à l'assemblée municipale de Perpignan (chef-lieu des Pyrénées-Orientales) d'un quidam...héraut catalan (iste), sans doute admirateur et à tout le moins nostalgeux des tournois médiévaux. Face à lui, les élus -de la majorité et des oppositions-ne savent pas toujours sur quel saint girondin ou jacobin s'appuyer pour le défaire ou l'apprivoiser. L'opinion publique, via la... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 21 mai 2008

FRANÇOIS ET LES COUSIN(E)S

"[...] Mlle Eléonor a été un peu fâchée contre moi de ce que j'ai accompagné ses cousines à un ball public, & de ce que je vais me distraire quelquefois dans leur société de mes rêveries misanthropiques, que le caractère de nos cousins ne fait qu'augmenter, quand je vais m'ennuyer de leur maussade compagnie. Les deux familles sont à couteau tiré: c'est un crime pour Laurent de n'être qu'un chirurgien dentiste; un commerçant en gros rougit d'avoir un frère si vilement occupé; il ne se rappelle pas qu'il n'était lui-même qu'un... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]