mercredi 19 mars 2008

COMME TRUITE EN EAU VIVE

Dans un pays battu par les croisés du fauvisme et du cubisme, entre Albères et Corbières, il est un chêne des trabucaires, un totem inébranlable, face au Canigou. C'est LUDOVIC MASSE (1900-1982), un seigneur des lettres qui, toujours veilla, à ce que ces romans ne finissent jamais dans les corbeilles de salons à jabots prétentieux. La Terre du Liège et le Vin pur ne sont que les travées de cette cathédrale du Refus, bâtie par la dynastie des Grégoire. De Galdaras à Simon Roquère, quel règne! Du Mas des Oubells à... la République... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 18 mars 2008

ERNEST CABANER ET LES SOULIERS

Puisque tout le monde a épuise tous ses jokers et donné sa langue au chat, il est temps, à présent, de donner la bonne réponse aux SOULIERS DU MUSICIEN sans avoir à débourser quelque voiture ou voyage que ce soit...puisqu'il n'y a rien à gagner dans ce jeu. Tant pis pour les mauvais joueurs! Le musicien collectionneur de souliers n'était autre que Ernest Cabaner (Perpignan 1833-1881 Paris). Un peu oublié dans sa terrre d'origine, les Pyrénées-orientales, malgré le beau travail monographique de Colomer pour la précieuse collection... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 17 mars 2008

Ainsi va la Démocratie

Rien de plus "sanitaire" que la Démocratie! Elle tourneboule les saisons préétablies. C'est ainsi que pour  certain(e)s ces dimanches passés 8 et 16 mars 2008 ont accéléré...le sacre du Printemps. Mais, pour d'autres, funestes calendes électorales, ils ont rameuté un contingent... d'hiver. Glacés de frustration, que les v'là! Un triste état thermique qui , du coup, rend bien utile et le port d'un manteau, et celui d'une veste et celui, enfin, d'au moins, une paire de chaussettes. Ainsi, bel ange, va la... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 17 mars 2008

Summum de la tumescence

"TOUT ENJEU, ÉLECTORAL OU PAS, ÉRECTILISE UN ESPOIR. TOUT ENJEU "MOUILLE" LES CANDIDATS ET LEURS SUPPORTERS. CAR IL SECRÈTE UNE SURCHAUFFE D' ÉMOTION QUE CETTE DERNIÈRE- AU SUMMUM DE LA TUMESCENCE- S'EXPRIME EN ORGASMES RÉPÉTÉS DE VICTOIRE OU DE DEFAITE, C'EST-À-DIRE EN CRIS ET LARMES DE JOIE, EN CRIS ET LARMES DE TRISTESSE. TEL EST L'ENJEU, ÉLECTORAL OU PAS!" (récolté par GE SUHI BATHU)
Posté par Jaume à 09:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 12 mars 2008

QUE SONT CINEMAS DEVENUS!

L’autre jour, sur la Promenade des Platanes d'une ville méditerraéenne, une personne entre deux âges (on dit entre deux âges comme l’on dirait entre deux vins) m’a interpellé comme s’il avait repéré en moi quelque archiviste ou militant modéré du patrimoine.Que sont, me dit-il, tous nos cinémas devenus ? Et, de lancer, à l’imitation d’une réception d’empanachés chez la Baronne des Has Been : …le Capitole…le Familia…le Caméra…le Nouveau-Théâtre…le Français…les Deux salles et de préciser alors, la petite, c’était « Le Perpignan »,... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 11 mars 2008

DU NOUVEAU SUR LE MAITRE DE PERPIGNAN

De Fossa ? Un compositeur enfin sorti de l’ombre et qui trouve une place de plus en plus digne dans l’histoire de la musique classique Musique de chambre et musique pour… guitare ! Il vécut, écrivit et travailla dans la première moitié du XIX siècle. Précurseur de la musique romantique. Né Perpignan en 1775, il vécut en Catalogne et en Espagne –comme émigré-, au Mexique puis, à nouveau, en Espagne et, au lendemain de la retirada de Joseph Ier, en France. Il mourut à Paris en 1849. C’est un guitariste et musicologue américain... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 10 mars 2008

JACQUES IER LE CONQUERANT

QUI A ECRIT: «Contemporain d'Alphonse X de Castille et de saint Louis, à côté desquels il * ne faut pas craindre de le nommer, guerrier et législateur comme eux, il fit peut-être encore plus qu'eux pour hâter la grande révolution qui devait fonder dans toute l'Europe le pouvoir royal et l'unité nationale sur les ruines de la féodalité. Moins spéculatif que le premier, moins chevaleresque que le second, il l'emporte sur tous les deux par l'étendue de ses vues politiques, par la hardiesse de ses réformes, par son aptitude... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 10 mars 2008

LES PUBLICATIONS DE L'OLIVIER

Ne pas confondre les Editions de l'Olivier avec les Publications de l'Olivier même si les deux interviennent dans le champ littéraire. Les Publications de l'Olivier auxquelles est consacrée cette note furent installées à Perpignan par son fondateur Gérard Bonet, historien et journaliste. Leur originalité est d'avoir lancé avec un certain succès une collection bilingue, dite "Clàssics rossellonesos" (Classiques roussillonnais). Une collection où se retrouvent aussi bien des écrivains disparus que des écrivains vivants... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 10 mars 2008

Petit proverbe de saison

"CEUX ET CELLES QUI PERDENT UN SCRUTIN GAGNENT UNE VESTE. ILS NE SONT PAS TROP A PLAINDRE PUISQUE LA CAMPAGNE D'HIVER N'A PAS ENCORE DIT SON DERNIER MOT." (Attribué à Tintin K. Söhn)
Posté par Jaume à 08:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 7 mars 2008

JOGGING OU POESIE ?

En ces temps de papiers électoraux/tristes et mortels... Il est expressément recommandé de se raviver la tête en faisant du jogging. Comme L'Autre, mais sans photographe, le flash peut vous casser le rythme. Joggez donc, si vous le voulez. Ou sinon -plaisir sans doute minoritaire mais ô combien ragaillardissant! faites vous sédentaire, évitez la transpiration et devorez sans modération les beaux fruits de la collection Poésie/Gallimard. J'aime, vous pas? En moins de temps qu'on ne passe à oublier une promesse électorale et à... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]