mercredi 18 juin 2008

REPONSE A LA QUESTION DU 3 JUIN

mardi 3 juin 2008 " POIGNET DE LUMIERE" A propos de l'Oeil de quel peintre, le grand poète René CHAR a-t-il parlé de "POIGNET DE LUMIERE": 1) HENRI MATISSE, 2) PABLO PICASSO, 3) JOAN MIRÓ, 4) JEAN CAPDEVILLE, 5) CLAUDE VIALLAT, 6) SERGE FAUCHIER. Réponse : PABLO PICASSO (Proposé par un étudiant de l'Université VIA DOMITIA).
Posté par Jaume à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 12 juin 2008

BOUSCULER L'HISTOIRE

...Collioure et Céret doivent de fières chandelles à l'Art pictural. Mais ni l'anchois ni la cerise n'y sont pour quelquechose. Collioure et Céret ont pris un jour du galon de notoriété artistique parce que "on " y était venu, que "on" y avait séjourné, que "on" y avait peint. "On", il n'y a aucune brutalité dans mon propos, ce n'est pas celui auquel vous pensez, mais celui qui vient du "dehors". Un "dehors" qui, généralement, est un "ailleurs"; cet... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 11 juin 2008

JE SUIS UN ARTISTE

[...] "Le champ de la culture artistique est fertile. Il est le fait de ceux qui mettent la main à la pâte tous les dimanches depuis... une vie. Le train-train d'un divertissement, ou d'un  jeu thérapique. -De ceux qui retrouvent -la retaite étant sonnée- ce qui aurait pu devenir la Passion de leur vie si la réalité économique n'avait pas, tout à coup fait, parachuter son capitaine holà! La crainte-crainte du lendemain. L'artiste s'expose, le fonctionnaire se sécurise. -De ceux qui ne pratiquent pas une... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 10 juin 2008

LE CHEVESNE AIME LA CERISE

[ "Notre ville est pauvre en tourisme animalier qu'il soit ornithologique ou piscicole. La plupart de ses habitants nuls en la matière, triple zéro pointé. Mais fortement heureusement on en apprend tous les jours, car il y a toujours un Socrate qui fait les cent et mille pas autour d'une place, ou le long d'une rue. Socrate, ce peut-être n'importe qui. Mais un n'importe qui qui sait et qui aime partager avec les autres ce savoir. Socrate, ce peut-être donc un accro des bords de rivière et de la pêche à la ligne. Mon Socrate a la... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 9 juin 2008

Ah! Que c'est loin l'Europe

Ah! Que c'est loin l'Europe! Combien de chaleurs souverainistes faudra-t-il vaincre? Combien de forêts de faux-culs faudra-t-il abattre? De combien de fausses épousailles faudra-t-il la préserver pour la voir heureuse vous ouvrir les bras et dire "enfin, te voilà", assieds -toi, mange et moi. Et danse avec nous. Demain, il y aura de la peine. Mais, pourquoi tardes-tu? Pourquoi ne te joins-tu pas à nous? Tu veux demeurer maître chez toi? Mais chez toi, c'est chez moi. Ma bière vaut bien la tienne. Il suffit que tu la goûtes.... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 9 juin 2008

Petroli i formagets

"Si es recuperés tot el petroli d'odi que s'ha refinat i gastat de fa anys per empetxar, desviar, migpartir o cremar qualsevol bona voluntat de canvi i d'avenç culturals, de debò en aquest país petit -que savis mal assabantats preteníen "beneït pels déus"- no ens trobariem ara on som. Semblants a rates en extincció, amb nostra salut depenen d'uns formagets ("formagets, dones!") que el bon senyor Gat-Gato i Gateta, ens consent deixar a la vora d'un ingeniós parany: subalimentar-nos i deixar passar el temps. La... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 9 juin 2008

LE GOURDIN ET L'ENCRE

"Il ne savait plus exactement comment cela était arrivé...Chute du toit? Coup de gourdin? Accident de la route? La raison se perdait dans un étang d'hypothèses vaseuses. Il se convainquit cependant d'une chose et ce fait était contestable: il avait été banni de l'Histoire durant trente deux ans. Une belle tranche! Un coma d'une durée inusitée -lui dit-on- lorsqu'il eût récupéré toute sa conscience à l'hôpital et qu'il pouvait agréablement écouter et parler. Il remercia tout le monde, gratifiant de deux baisers de cinéma la petite... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 6 juin 2008

MIELS DU REGRET

"-On n'a pas tous les jours vingt ans! - Et alors? Si tu as toutes tes dents continue à mordre les seins et les fesses de la vie.-Ouais! ouais! mais... il ne me reste plus une seule dent.-Dans ce cas, mon bon, ouvre ta bouche, regarde les nues et remplis-toi des miels du regret!-" [Gérard Carvate, in Anecdotes et autres balivernes (1677)] XXX
Posté par Jaume à 11:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 3 juin 2008

ALBERT JANICOT (1889-1956)

S'il est un auteur nordcatalan jeté aux oubliettes qui n'inspire aucun révisionnisme historique c'est un certain ALBERT JANICOT (1889-1956). Quand, de nos jours, quelque incidente de conversation l'évoque, c'est comme époux de l'artiste naïve NATASKA  (1895-1973) et comme ami du romancier LUDOVIC MASSE. Pourtant les états de service pour la littérature du fécond pays du Canigou, ce bijou serti entre Font-Romeu et Perpignan, Janicot monté à Paris (1921-1940) et "poinçonneur des Lilas" (qu'aurait pu chanter Serge... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 3 juin 2008

" POIGNET DE LUMIERE"

A propos de l'Oeil de quel peintre, le grand poète René CHAR a-t-il parlé de "POIGNET DE LUMIERE": 1) HENRI MATISSE, 2) PABLO PICASSO, 3) JOAN MIRÓ, 4) JEAN CAPDEVILLE, 5) CLAUDE VIALLAT, 6) SERGE FAUCHIER. Réponse : (Proposé par un étudiant de l'Université VIA DOMITIA). XXX
Posté par Jaume à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]