samedi 29 novembre 2008

"L'hivern és bona sesó"

L'hivern és bona sesó i fa remuntar a la memòria records d'adolescència. Nostàlgia, potser? Quan li dec, senyoreta? "Realitats" torneu. Anar a caçar pardals, amb pataugas, pantalons de golf, jerseis de llana i bufanda de llana encara més protectora...Pardals que s'amaguen per defúgir les plantofades gelives de la Tramuntana, dins del brancam fullut i tamarut d'uns ciprers que xiulen la seva resistència. Poc importa quants pardals, l'interés residia dins del fet de trobar-se aquí, un cigarret mal encés per uns dits... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 28 novembre 2008

POESIE: REPONSE A ALBERT-GERARD DE THEUX

L'enthousiasme exprimé sous forme hélas! de requiem par le ci-devant Albert-Gérard de Theux est sympathique. Mais pourquoi pointer toujours notre curiosité du côté du passé, je veux dire de ce qui a passé. Ce dont vous parlez n'existe plus. Il n'y a plus, à Perpignan, "l'Attitude" que vous évoquez. Passons par conséquent... à autre chose. L'éphémère ne fait pas l'histoire, sinon il convenait de citer aussi, messire A-G. de Theux, une expérience antérieure à celle que vous signalez, autour de Hubert Bouziges, celle d'un trop... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 26 novembre 2008

CALI & JORDI BARRE LA BELLE AFFAIRE

On ne parle plus que du prochain opus du pape de la chanson catalane, à savoir Jordi Barre. Ah! le solide gaillard (nonagénaire?) de Montauriol! Ni scène ni studio ne l'intimident... Bis, repetita, toujours présent, toujours plaisir ! Vive la musique, sa musique et ses chnsons! Mais, semble-til, ce n'est pas de son talent dont on parle le plus. Ni de sa longévité de création, loin des rings et ranks de la télévision et d'internet, des Drucker, Boyer, Ruquier et autre Manoeuvre. Combien de titres.. dites-vous? Je ne peux vous répondre,... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 26 novembre 2008

"ELS OBSTINATS"

Els obstinats. Ja sé que gegants, castellers i altres diables o havaneres giren una pàgina de la història popular de la Catalunya nord. Quants càpitols, s'en escriurà i qui els escriurà, aixó ni l'oracle de la Pica del Canigó ho pot saber. El que és estrany és la poca atenció que es fa a allò que, de moment, sobreviu i s'obstina. Aquests rastres, brots, sobrevivències, intermitències, anomeneu-les a la seva convenència, són ben presents. No prou identificats, encara menys mediatitzats, però, si, escampats dins del nostre paisatge, et... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 19 novembre 2008

"Una olla de núvols en fùria"

Aquell matí, d'un altra món es pensava tornar. El vi e la vigília el millor vi de les vint tavernes i  el millor de totes les vigílies conegudes Havia duplicat mil llunes i cent mil esteles- Al despertar-se, L’èdip, no duia aquest nom sense raó, Buscà i rebuscà Uns quants segons, uns quants minuts, unes quantes hores la parella d'ulls que se li havía promés, aquesta promesa el va decidir a allargar-se sobre la llarga taula freda (o potser a seure ... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 17 novembre 2008

POEMES -OU PRETENDUS TELS

Voici trois poèmes -ou prétendus tels- de Jaume Queralt, non-auteur de l'obscène littéraire nordacatalane, trois textes brefs, donnés en catalan (si l'on veut!) et versés en français (cela ne fait aucun doute) par Renada Laura Portet, une grande dame des lettres, ici remerciée. 1) (CUCS): Tu també/de l'Arbre/preferiràs el fullam/ a les seves arrels/ car és en ell/on s'encanta l'Ocell/i diu/ llegendes al vent. (ASTICOTS): Toi aussi/ de l'Arbre/ tu préferera le feuillage/à ses racines, /car c'est en lui/ que l'Oiseau, heureux... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 17 novembre 2008

CLAUDE MASSE LA BELLE OUVRAGE QUI APAISE

Il déborde d'activité. Omniprésent diront certains. Bien mérité, préciseront d'autres. C'est vrai, Claude Massé, le plasticien, est partout: un vrai furet! Le maître du "patot" et des "êtres de papier" a un double royaume: le liège et l'étiquette, le liège brut et l'étiquette colorée. Et de ses mains caressantes, assembleuses et rassembleuses, naissent un univers et une humanité. Pour rire et pour le plaisir...oh! pas seulement: l'oeil de l'artiste  possède aussi une rétine ironique et accroche le nôtre.... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 10 novembre 2008

NICOLAS CUSSAC VERS LA PLUS HAUTE LUMI7RE

La bonne surprise! Dans la boîte aux lettres. Non! pas l'électronique mais l'autre, celle qui crâne encore face à la rue et à ses va-et-vient avec ou sans pub. Dans ma boîte donc, cette enveloppe de moyen format et de teinte marron et, glissés à l'intérieur, un savant dépliant, une carte postale, un marqueur de pages, tout un ensemble que nous offre le peintre Nicolas Cussac (né en 1964 et installé à Canet en Roussillon).  Le dépliant en quatre volets est des plus convaincants, recto et verso. Il reproduit des oeuvres d'un... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 14:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 9 novembre 2008

François de Fossa et ces gens-là

Un des intérêts de la précieuse correspondance (toujours inédite) de François de Fossa à sa soeur Thérèse réside dans les petits portraits qu'il lui arrive de faire de gens de son département, rencontré dans telle ou telle ville où il se trouve en garnison ou en détachement. Nous en avons retenu d'eux. L'un à Moulins, l'autre à Strasbourg (le principe "des Catalans partout" étant déjà bien établi, le principe sinon l'expression qui apparaîtra bien plus tardivement). A Moulins il est question de "Besombes, de... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 3 novembre 2008

CONVERSATION ENTRE DEUX AMIS

Deux amis Bo'ortchov et Gengis Khan discutent sur le plus grand plaisir de l'homme et nous vous mettons dans la confidence, persuadé que ce fragment de conversation récupéré sur un bloc notes jauni renvoie à un passé bien révolu. BO'ORTCHOV: " C'est d'aller à la chasse un jour de printemps, monté sur un beau cheval, tenant sur le poing un épervier ou un faucon et de voir s'abattre sa proie." GENGIS KHAN: "Non, la plus grande jouissance de l'homme, c'est de vaincre ses ennemis, de les chasser devant soi, de leur... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]