mardi 22 juillet 2008

ECOUTER ET VOIR LA MUSIQUE DE FRANçOIS DE FOSSA

De plus en plus de personnes veulent découvrir la musique de François de Fossa. Et c'est un bonheur que personne ne peut leur discuter. Mais nous sommes pas ici des diffuseurs de musique, ou un catalogue de Cds et de vidéos relatifs à ce compositeur. Tout au plus, après consultation de l'association Les Amis de F.d.F. et de Thérèse peut-on les inviter à naviguer sur la toile, d'où le Maître de Perpignan n'est plus absent et où l'on peut écouter divers morceaux et même, information qui vient de nous être téléphonée il n'y a même pas... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 21 juillet 2008

BUONAPARTE CHASSE DU TRÔNE

Inédit. Rentré en France en 1813 comme "réfugié espagnol", François de Fossa [1775-1849]perpignanais émigré en Espagne, en 1793,  décrit dans une lettre à sa soeur Thérèse, les lendamains de l'abdication de l'Empereur Napoléon, "parti" sur l'île d'Elbe: "Que d'événements dans l'espace de peu de jours, ma bonne amie! Et que je suis aise d'avoir vu par moi-même cette étonnante révolution! Buonaparte chassé du trône, lui et toute sa famille; celle du Bourbon rendue aux voeux des Français; une charte... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 21 juillet 2008

RIRI DE RO (par intérim)

_Ce n'est certainement pas d'uranium que l'on a tiré le mot "Hourrah". _Cueilli en traversant un jardin poétique, ceci: "Ses seins/comme cristal/à mes songes/ étincellent" _Pour qui sont ces capitaux qu'on siffle sur nos têtes? _Qui, du coquelicot ou de la rose, s'empourpre le plus à l'arrivée de l'être aimé? _Combien de fois a-t-on le droit d'être benêt dans une vie? _Retirée la bourka, ce lac de feu qui,/ à mon chant,/ s'ouvre / et se meut. _Un vieil aède m'a dit: "Ferme ta gueule! et range... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 20 juillet 2008

Le Conseil de Gérance du blog Met Barran a décidé de prendre en compte certaines demandes de ses habitués. Toutes, vous le comprenez, ce serait impossible. On n'a pas du temps pour tout et bien des fois ce "tout" est "un rien du tout". Mais, quelques unes, bien choisies, de temps en temps, le principe en a été voté à l'unanimité -moins une main, preuve s'il la fallait que la démocratie est pratiquée dans notre Conseil. Nous avons donc décidé de répondre à la triplette de questions que nous posions le 16 juillet... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 19 juillet 2008

RIRI DE RO (par interim)

"_Gentilhomme et écrivain, bourboniste par honneur, royaliste par raison et républicain par goût" Chateaubriand (Mémoires d'outre-tombe). Qui dit mieux? Cela rappelé pour montrer à ceux dont le sport favori est de mettre dans une boîte fermée et bien étiquetée un Tel ou une Telle et de les y maintenir ad vitam eternam et sur six, voire sept générations. C'est complexe un homme et attirer l'attention sur cette complexité ne le blanchit d'aucune saloperie quand il en commet. _Cette manie indécrottable de vouloir... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 18 juillet 2008

CALI, MEDELLIN, CAMARON DE LA ISLA

Parfois dans des discussions qui passent du coq à l'âne, on fusille un tel ou une telle. Uniquement pour le plaisir de tirer. Chacun de nous peut être cette cible. Généralement ce sont les "grands". Ceux dont on parle, ceux avec lesquels on prépare la pâtée pour le people. C'est que cela déplaît qu'on plaise au peuple. Pan! Le trait est parti, dirigé sur CALI. Non pas la déesse, mais le chanteur. D'ailleurs physiquement non présent dans une de ces discussions du coq à l'âne, qui le plus souvent se concluent au bénéfice de... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 18 juillet 2008

DE LUCIEN, DE FRANCO, De FOSSA

Le Lucien, un sacré diablotin, çui-là, il aime à nous empapatouiller, et le voilà qui compare Franco à Fossa, lequel, camarade progressiste, vivait bien avant le Caudillo, géneralissime, chef d'Etat par coup d'Etat, et maintenu sur le pavois par la dictature et la menace du garrot. Ce pauvre Fossa lui ne termina sa carrière qu'avec un grade de chef de bataillon -ou major. Les comparer, ça ne fait plaisir qu'à l'esprit perverti de celui qui compare, pour flinguer et non pas pour comprendre. Le Fossa militaire -plus on le connaît... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 17 juillet 2008

DECOUVERTE D' UNE NOUVELLE OEUVE DE FRANçOIS DE FOSSA

* Nous lisons sur un Forum italien consacré à la guitare classique qu'il va y avoir du nouveau sur...François de Fossa (1775-1849). Il semble que l'on n'ai pas fini d'en parler de ce compositeur cher au coeur du musicologue et éditeur Matanya Ophee (Editions Orphee). A peine vient-il de lancer sur le marché les "Six Concertante Duos, op 17", composés par le maître de Perpignan à partir de six quartettes du très peu connu Enrique  Atayde y Portugal, qu'il signale une prochaine édition. Il s'agit cette fois de... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 17 juillet 2008

UN COU A GUILLOTINE ?

* C'est une chose de plus en plus admise aujourd'hui (merci à Matanya Ophee et à quelques autres!) François de Fossa, que ses détracteurs cousent irrémédiablement à son habit militaire et que ses admirateurs retiennent comme charmant musicien,  est l'un des plus importants guitaristes du XIX° siècle. On doit sa découverte (faut-il dire sa résurrection?) à trois faits soulignés par les musicologues. Fossa se fit connaître en 1807-1808, à Madrid, et y fut surnommé le Haydn de la guitare. Il joua un rôle capital quant à la... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 16 juillet 2008

BRONISLAW GEREMEK ET GIGINTA

Existe-t-il un lien entre Bronislaw Germek qui vient tragiquement de disparaître et les Pyrénées-Orientales? Et bien oui, et ce lien c'est Miquel de Giginta, le chanoine d'Elne, réformateur social de la deuxième moitié du XVI° siècle. Dans une puissante thèse sur l'histoire de la pauvreté du Moyen à nos jours, publiée par Gallimard sous le titre de La Potence et la Pitié, le grand historien polonais y évoquait avec précision et détail les oeuvres du chanoine, dans le prolongement de pensée par exemple d'un Joan Lluís Vives. Elne et... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]