mardi 16 décembre 2008

DIS A PONETE...

[...] "Je t'ai déjà dit que je connoissois des demoiselles d'un commerçant irlandais, elle s'en sont retournées à Cadiz et ainsi je ne jouis plus de leur société. Je m'en deffraye en faisant k'amour à une de mes voisines dont la maison est contigue à la mienne. sa mère, son oncle, sa tante et sa soeur qui composent toute sa famille sont tous fous de moi.je suis charmé d'avoir fait leur connoissance parcequ'il n'y a rien de tel pour se perfectionner dans une langue que d'avoir une intrigue avec celles qui la parlent. j'ai pour... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 13 décembre 2008

"Mi señora Doña Vicenta" (maison d'Onieba)

François de Fossa (1775-1849), perpignanais émigré se trouve à Cadix, en Andalousie. Nous sommes au début de l"année 1798. Il y attend d'embarquer pour le Mexique avec le Viceroi Miguel José d'Azanza, dont il est devenu l'un des pages sur la recommandation de deux amies de sa soeur Thérèse Fossa, restée elle à Perpignan. Les circonstances guerrières de l'époque font que le voyage sera retardée de quatorze à quinze mois.  Une immobilisation forcée qui l'oblige à la découverte de la ville, de ses charmes, de ses belles tont... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 12 décembre 2008

"T'HO DIRE EN UN MOT"

Amic Mondet De què serveix fer literatura, analisi, comentari o ficció. Molta gent refusa de seguir-te. Per que no saps aguantar-te! Com si volessis a cada cop fer-ho més llarg. Però que penses que la solució té que veure amb l'extensió? L'extensió, La llargaria - si es vol emprar una paraula més sexuada- no explica res. Una relació llarga ningú la llegeix i qui avui día se la mira?  Per cansar-se els ulls, per descansar-se el magí la verge telé ho fa bé, tornem-hi i mercès de la seva bondat. La tele (recordes que el gran JOAN... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 9 décembre 2008

AVIS GENERAL

IL N'EST PAS INTERDIT DE JOINDRE UN COMMENTAIRE GÉNÉRAL OU PARTICULIER A TOUTE LUBIE QUI TELLE UNE HIRONDELLE MOUILLÉE SE POSE ICI. VOTRE AVIS M'INTÉRESSE, BIEN PLUS QU'IL N'INTÉRESSE LES INSTITUTS DE SONDAGES FAITS POUR VOUS AVALER OU AVILIR DANS DES POURCENTAGES. LE NOUVEAU CONSEIL DE GESTION DU BLOG MET BARRAN QUI VIENT DE RENVOYER LA PETITE ROUSSE DE LIMOGES POUR USAGE ABUSIF DE PROMESSES NON TENUES. XXX
Posté par Jaume à 05:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 6 décembre 2008

JEAN THIERY (1924-2008) UNE BELLE EPEE DU JOURNALISME REGIONAL

Une casquette à carreau, un duffle coat, une écharpe autour du cou. Il descend de son vélomateur et le range, devant le journal ( l'édition régionale du Midi Libre) place Arago, Perpignan. Il est journaliste. Il se dirige vers le Café (s'appelait-il le Cintra, ou l'American bar), où il allume une cigarette, puis commande un demi. Tu passes par-là, et il t'interpelle, t'invite et ça cause. Il cause, plaisir des mots, des bons mots, des pointes. "On s'en fait un autre p'tit père".  il harponne et désarçonne. C'est un jeu,... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 5 décembre 2008

JOAN MORER (1922-2008)

"QUAN EL GRILL DEL SEMBRAT PUNTEJA ARRAN DE TERRA, / FA L'ORGULL DEL PAGéS LA PUIXANTA LLAVOR" (del poema L'endema d'avui, Coloms entorn 1982.) Un grapadet de gent sabía que el Joan Morer (1922-2008) que ens acaba de deixar era poeta. Poeta, diría jo, d'amagat. Dels uns i dels altres. De la família, del poble, de la "coterie" dels lletraferits. Arrelat, fent un mateix cós amb la seva Corbera, el seu vilatge (Ribesaltes), les seves vinyes (abans que fessin malves- era -una expressió seva- sota l'endegament... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 29 novembre 2008

"L'hivern és bona sesó"

L'hivern és bona sesó i fa remuntar a la memòria records d'adolescència. Nostàlgia, potser? Quan li dec, senyoreta? "Realitats" torneu. Anar a caçar pardals, amb pataugas, pantalons de golf, jerseis de llana i bufanda de llana encara més protectora...Pardals que s'amaguen per defúgir les plantofades gelives de la Tramuntana, dins del brancam fullut i tamarut d'uns ciprers que xiulen la seva resistència. Poc importa quants pardals, l'interés residia dins del fet de trobar-se aquí, un cigarret mal encés per uns dits... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 28 novembre 2008

POESIE: REPONSE A ALBERT-GERARD DE THEUX

L'enthousiasme exprimé sous forme hélas! de requiem par le ci-devant Albert-Gérard de Theux est sympathique. Mais pourquoi pointer toujours notre curiosité du côté du passé, je veux dire de ce qui a passé. Ce dont vous parlez n'existe plus. Il n'y a plus, à Perpignan, "l'Attitude" que vous évoquez. Passons par conséquent... à autre chose. L'éphémère ne fait pas l'histoire, sinon il convenait de citer aussi, messire A-G. de Theux, une expérience antérieure à celle que vous signalez, autour de Hubert Bouziges, celle d'un trop... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 26 novembre 2008

CALI & JORDI BARRE LA BELLE AFFAIRE

On ne parle plus que du prochain opus du pape de la chanson catalane, à savoir Jordi Barre. Ah! le solide gaillard (nonagénaire?) de Montauriol! Ni scène ni studio ne l'intimident... Bis, repetita, toujours présent, toujours plaisir ! Vive la musique, sa musique et ses chnsons! Mais, semble-til, ce n'est pas de son talent dont on parle le plus. Ni de sa longévité de création, loin des rings et ranks de la télévision et d'internet, des Drucker, Boyer, Ruquier et autre Manoeuvre. Combien de titres.. dites-vous? Je ne peux vous répondre,... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 26 novembre 2008

"ELS OBSTINATS"

Els obstinats. Ja sé que gegants, castellers i altres diables o havaneres giren una pàgina de la història popular de la Catalunya nord. Quants càpitols, s'en escriurà i qui els escriurà, aixó ni l'oracle de la Pica del Canigó ho pot saber. El que és estrany és la poca atenció que es fa a allò que, de moment, sobreviu i s'obstina. Aquests rastres, brots, sobrevivències, intermitències, anomeneu-les a la seva convenència, són ben presents. No prou identificats, encara menys mediatitzats, però, si, escampats dins del nostre paisatge, et... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]