dimanche 6 juillet 2008

L'AMOUR DE SON PAYS

: "Tu es toujours roussillonais de coeur et d'âme, car tu préfères Perpignan à Toulouse; mais prends y garde: l'amour de son pays, qui en son essence n'est qu'un préjugé fondé sur l'amour propre peut devenir une vertu lorsqu'il nous fait faire de grandes choses pour notre Patrie dans le sens le plus étendu de ce mot; tandis qu'il est aussi mesquin qu'il peut se rendre ridicule lorsqu'il se réduit à préférer, à mettre au-dessus de tout, le recoin de terre où le hazarad nous a fait naître. Il y a sans doute de bonnes choses à... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 6 juillet 2008

LA VIE ASSOMANTE DE PARIS

« Tu ne peux pas te faire une idée de la vie assommante que je mène ici. En vérité je ne conçois pas quel plaisir on trouve à fréquenter la société de ce pays-ci. Toujours des formes, toujours des compliments, toujours des révérences, toujours de l'étiquette, enfin toujours de l'ennui. Quelle différence des sociétés du pays que j'ai laissé et où je brûle de retourner! Là on n'est pas obligé de regarder sa montre si quelques minutes de plus ou de moins ne rendraient pas une visite incongrue; on n'est pas obligé de réfléchir en... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 4 juillet 2008

CHRONIQUETTE PERPIGNANAISE

Tant qu'on a le savoir. Vite pose-nous des questions ! _« Faut pas lâcher » est un CD enregistré au Conservatoire de Perpignan par des jeunes de l’Agglomération Tet Mediterranée. Le livret contient un texte de présentation signé par : 1)      Jordi Barre 2)      Cali 3)      Gérard jacquet 4)      Dani 5)      Bruno Medellin 6)      Daniel Tosi Réponse (faites figurer le N° et le... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 2 juillet 2008

UNE ASCENSION DU CANIGOU EN 1925

Kurt Tucholsky (1890-1935) est l'un des premiers écrivains allemands dont les nazis brûlèrent les livres. Il publia en 1929 -sous une couverture avec un photomontage de Sasha Stone- "Deutschland, Deutscland uber alles" (qu'il n'est pas utile de traduire). En 1925, Kurt Tucholsky avait fait un voyage dans les Pyrénées dont il tira un livre. La version originale parue à Berlin en 1930. La première traduction française, faite par Jean Bréjoux, ne paraîtra chez Privat que cinquante ans plus tard, en 1983, sous le titre "Un... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 2 juillet 2008

CONNAISSEZ VOUS....

« Et comme il faisait très chaud dans la pièce, les fenêtres étant restées longtemps fermées, l’Infante était dans un désordre qui laissait voir sur sa poitrine deux pommes du paradis comme de cristal, qui captivèrent les yeux de Tirant de telle sorte que ceux-ci ne trouvèrent plus de porte de sortie ; dès lors, ils furent prisonniers au pouvoir d’une personne libre, jusqu’à ce que leur mort à tous deux les séparât. » Connaissez-vous le nom de l’auteur des quelques lignes ci-dessus. Deux indices pour vous aider. Premier indice... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 27 juin 2008

NEUF CHEVAUX ET LE SOLEIL

Ils étaient adolescents fous, enfiévrés par le rêve à quatre balles et le jeu à huit sous ; ils roulaient dans une voiture décapotable. Cette dernière avait des crissements de Ferrari et des cahots de paradis. Ils y croyaient dur comme fer bien forgé à leur évasion. Un chariot de feu zigzagua dans le ciel, puis s’immobilisa comme pour laisser descendre un passager. Mais lequel ? Quelque passager invisible, sans doute invisible. Des chevaux, neuf au total, comptés sur les doigts de la main droite, trottaient les oerilles au grand... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 26 juin 2008

LA CHEVRE ET LE PETIT SERIN

Je sais, cela ne vous paraît guère vraisemblable. Je sais cela ne peut attirer vers moi que l’esprit moqueur de milliers de gorges chaudes ou de centaines nuques rebondies…C’est vrai, moi-même j’aurais peu en douter et foncer subito presto chez non astrologue, si je n’en avais été le témoin direct. Un témoin  parfaitement éveillé et bien mieux que tout ça, une victime. Confrères témoins, faites gaffe si vous ne voulez pas vous trouver dans la mauvaise peau de victimes! Cela ne s’était jamais produit ou plutôt, me reprendrais-je,... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 26 juin 2008

LA BATAILLE DE PERPIGNAN

Perpignan il y a ceux que la ville indiffère, ceux qui la malmènent et ceux qui l’aiment. Dans le camp de ces derniers- vraiment les plus sympathiques: CALI et MEDELLIN. Deux chanteurs …qui font l’actualité vue par le prisme parisien bien que nos deux saltimbanques le chiquenaudent quelque peu. Puisqu’à Perpignan l’accent traîne un peu son grain anti-parisien, et moud du jacobin du soir au matin, parlons Perpignanais. Le premier a l’avoir fait –post Trenet, Dani et la petite fleur de province dont le nom m’échappe- c’est... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 20 juin 2008

AUTOBUS DE SISCLE L'ANCIEN

                  [J’aime l’autobus urbain, même quand il joue à l’homme sandwich., se prend pour un cinéphile ou pour un amateur d’art. Il me transporte, pour pas cher J’y rêvasse un bon quart d’heure, c’est la durée de mon trajet quotidien. Assis à contre destination : j’adore surprendre les genoux des dames et les grimaces des messieurs. Ou, quelque fois, appuyé à une barre verticale. Je peux m’y accrocher en cas de grande secousse. Elles ne sont pas rares ces... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 18 juin 2008

REPONSE AUX QUESTIONS DU 30 MAI 2008

La cobla et la sardane sont une culture. Testez-ici votre niveau de connaissances. a*La cobla (formation musicale) ne serait pas la cobla sans la tenora (en roussillonnais el "tanor"). Savez-vous que le réformateur de cet instrument s'appelait ANDREU TORON? Pourriez vous indiquer parmi les noms de localités suivantes son lieu de naissance: 1) FIGUERES, 2) CERET, 3) LA BISBAL, 4) PERPIGNAN, 5) CAMELAS, 6) BANYULS SUR MER. Réponse: CAMELAS b*Quelle personnalité de Perpignan était connue dans les années 1970 par le... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 08:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]