vendredi 7 décembre 2018

Ça ne nous rajeunit pas vraiment.

O, Surprise! Quand j'écris gilet jaune plutôt que paletot beige je multiplie par des cents et des milles mes followers? Gilets jaunes et oui, tout le monde n'a pas dans son dressing un costard cravate! Il est des colères têtues comme des arbres persistants. Toutou me téléphone "Mais qu'attend Machiavel pour conseiller notre Prince? Pourquoi tarde-t-il tant a abréger sa vacance?". Je ne sais quoi lui répondre. Il n'y aurait donc qu'en littérature où la pauvreté fait bénéfice? Ceci comme je disais, expression type de celui ou celle... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 14:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 4 décembre 2018

"Et toi, t'es qui?"

Quand les fiels battent les pavés de nos rues et que je vois de la châtaigne et du sang, et ces corps au sol, frappés, bousculés, sandalisés, alors  peu importe la couleur: le vert vert ou bleu, le jaune ou marron, le noir ou rouge, c'est tout mon arc-en-ciel qui est malade. Je le dis et ça me les coupe, oui et mon sifflet et ma plume. Le sifflet -pourtant d'un joli bois- me tombe des lèvres: à quoi bon l'arbitrage? Ils veulent des prolongations pour en découdre et découdre. La plume, bien que d'acier, s'est ébréchée:... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 2 décembre 2018

INUND'ART à la CATALANITE.

Festival à la Catalnité (Perpignan) Du Ter au Tet, il  y a en commun INUND'ART. Une manifestation d'expressions artistiques contemporaines qui, tout début juin, était à Girona et qui arrive à Perpinyà (gnan! gnan!). Dans la capitale de l'Ampurdà elle était décentrée en divers points de la ville, à Perpignan, capitale du Roussillon, elle sera "concentrée" à la Casa de la Catalanitat (nité, eh! eh:) du 3 décembre 2018 au 25 janvier 2019. De l'autre côté des Pyrénées elle était Festival, de ce côté-ci...exposition. Exposition... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 2 décembre 2018

"El poeta i el gramàtic: un poble."

A la pàgina 53 d'un vell número de "Serra d'Or", núm. 102, març 1968, "En homenatge à POMPEU FABRA"1 es troba aquest poema de SALVADOR ESPRIU2.   Bevíem a glops aspres vins de burla el meu poble i jo.   Escoltàvem forts arguments del sabre el meu poble i jo.   Una tal lliçó hem hagut d'entendre el meu poble i jo.   La mateixa sort ens uní per sempre: el meu poble i jo.   Senyor, servidor? Som indestriables el meu poble i jo.   Tenim la raó contra bords i lladres el meu poble i jo. ... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 30 novembre 2018

"Moments de meditació"

"O, me fan riure amb llurs idees d'il.luminats...Mes de qui nos parles, Guiguita, hi ha pas ningú al nostre entorn". "Coneixi pas força gent a qui encanta de se veure dins del seu tort." "Qui representarà millor els interessos de la terra, el cargol que li llisa per dessus o el talp el seu veí subterràni?" "El culte de la llebre, ja ho sé, té deixa pas tranquil i el drama és que arrives pas a trencar-lo." "Estrany, lo que me diues encara que el to amb què m'ho diues m'evoca qualcú." "Home, podes pas sere sempre al bord de la... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 26 novembre 2018

Mo. Frémont et Ch. Dalant à "La Bouite à Fabrique"

Si ce vendredi 30 novembre bien que désireux d'art vous ne puissiez (essence! essence! taxe! taxe!)  vous rendre à Céret pour soutenir l'exposition "Aíaía" du photographe Marc Gourmelon chez Odile Oms ni à Torreilles pour applaudir "Bestiaire" du Pont des Arts (au Cube-Office du tourisme), il vous reste la  possibilité d'un vernissage à Perpignan même. Où çà? A  "La Boîte à Fabrique" (il faudra nous habituer à cette appellation, au 19 de la rue Mailly, rue très passante). Comme disait l'autre  "c'est juste la porte... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 26 novembre 2018

"Poc i malament"

  Qui sou per ensenyar-me on passa les nits el pare sol, qui sou, incapaços, dropos, maníacs de la son.Allí on no hi ha temporals de renecs, no es pot tampoc assaborir un diàleg hipocorístic.Sol poca cosa fas i amb més gent -declara el pessimista- fas poc i malament.Tomàs d'Allí em va dir, traguen dels llavis el cigarret que s'estava fumant, el que em dius, m'ho crec.Quantes fòbies són plantó d'odi? A parer meu o segons els resultats de l'enquesta oficial?Tot no és pas negatiu, mes la resta és ben lleugera, i no és pas pols... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 25 novembre 2018

Marc Gourmelon chez Odile Oms

A Céret, la galerie Odile Oms...ne ferme pas sa porte aux "héritiers Nadar".  La photographie y trouve sa place et son heure.  La galerie ne nous a pas attendu pour en faire la promotion et montrer des artistes d'intérêt. Tel Marc Gourmelon.  Photographe issu de l' Ecole supérieure de la photographie à Arles-sur-Rhône. C'est à la fois un plasticien et chercheur. Les questions de l'espace, de la lumière, de l'objet, du regard ne sont pas épuisées, Félix Tournachon ne pouvait penser à tout!  L'image n'est ni le fruit... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 13:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 24 novembre 2018

Le Castillet à Perpignan a 650 ans, ET ALORS?

Perpignan fait ce qu'elle peut avec ce qu'elle a. Elle n'a pas d'antiquité(s), mais elle a un pied dans le moyen-âge et l'une des preuves de cet ancrage est son (nôtre, vôtre) CASTILLET/ CASTELLET. Alors, pourquoi sous une forme ou l'autre -c'est l'intention qui compte- ne pas le célébrer. Un anniversaire en est toujours une opportune occasion. Surtout qu'à 650 ans (âge attribué à sa première érection), l'âge est déjà des plus vénérables même si c'est du vénérable lilliputien comparé aux cheveux blancs de Mathusalem et à ceux (on... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 23 novembre 2018

Le "BESTIAIRE" de "PONT DES ARTS"

En matière d'arts plastiques, la ville de Torreilles a quelques encablures des cités phares de Collioure et de Céret, n'est ni à la traîne ni à la ramasse et vit d'une façon indépendant et joue sur une partition collective depuis des décades. Partition collective et thématique. Ici la thématique n'est pas contraignante, elle est fédérative. Ici le collectif ce n'est pas tous "au pas camarade, au pas", mais "à chacun sa danse": selon ton désir, ton génie ou ta grâce. Ni star ni tabou. Le plaisir à faire, le plaisir à co-exposer. Toute... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]