mercredi 26 avril 2017

Pere Figueres pose son "9" chez J.-S. Pons

La Médiathèque d'Ille sur Tet reçoit ce samedi 29 avril à 10 h Pere Figueres, l'auteur de "9" son premier "poemari" illustré imprimé cette année avec une très substantielle préface de Renada-Laura Portet, éminente philologue et femmes des lettres catalanes. Etre reçu, rue de l'Egalité au n°5 par un établissement qui porte le nom du grand poète Josep Sebastià Pons et sous le regard de la Vénus d'Ille et de la "Sybille" et mezza soprano Renée Vidal (1861-1911), est flatteur mais très intimidant. S'il est... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 25 avril 2017

Cris Cayrol a Bages samedi avec les "Cants populars..." de Jordi Pere Cerdà

Quel meilleur avocat que Cris Cayrol pour présenter à Bages les "Cants populars de la Cerdanya i el Rosselló"? Oui Cris Cayrol, auteur compositeur interprète et fils de Jordi Pere Cerdà, pseudonyme littéraire d'Antoine Cayrol (1920-2011). Une pleine légitimité pour défendre un ouvrage considéré comme triplement remarquable: par sa confection éditoriale, par ses divers contenus (études, textes de chansons, documents, illustrations) et par l'inclusion de deux CDs de chansons -fruits d'un archivage étalé sur un long temps- avec... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 25 avril 2017

Carotte et bâton

A quoi sert le langage sinon à bredouiller son existence et à débrouiller -quelquefois- pour autrui des anecdotes à fleur de peau. L'excès pousse sur tous les terreaux avec ou sans pesticides. Groucho o Marx m'a dit "Magne toi, ne perds pas une seconde de plus. Lâche tes potes de bureau, laissez les user leurs fonds de culottes sur les ronds de cuir aimablement prêtés par leur direction. Magne-toi et vient de marrer avec moi, on parlera d'avancement et de stagnation, d'enfer et damnation, en roulant des yeux, en lissant nos... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 23 avril 2017

"Flor de taronger"

El qui escriu després un bon àpat no pot ignorar que el seu estil pot derivar en una cascada de roncs. Un tal s'acontenta amb una llesqueta, un tal altre -i d'uns tals en tenim un fotimer- reclama el pa sencer i tot just tret del forn. Totes les frases que feia l'ajudaven a construir una ampla i llarga reixa darrere la qual s'imaginava pres, internat en un camp, en un glaçat sorral de desolació i de solitud. I aquestes frases esdevenien fils de ferro tallant on s'esgarrapaven els qui volien passar-les-hi per damunt i xerrar de... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 23 avril 2017

Aigua

Qui la sap beure trobarà l'aigua bona.
Posté par Jaume à 11:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 19 avril 2017

"Cordill"

Sense un mínim pom de cultura no pots cordar-te les sabates, ni el cinturó ni els sostens. No t'escoltis els historiadors de la gramola numèrica que ben poc saben de la significació còsmica del cordill dins de la marxa de la Humanitat, d'ençà de la seva caiguda del llit o del niu -què és la mateixa cosa. Cara al vent si no t'aguantes, tot et cau! xxx
Posté par Jaume à 08:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 18 avril 2017

"Bombolles, granets i...fums"

L'abella i jo ens assemblem molt. Com ella pico. Com ella voletejo. Com ella brunzino. Com ella vaig de flor en flor, dels marges als arbres. Com ella m'agrada la flor d'ametller i l'albercoc del Rosselló. Però en un punt discrepem molt i ens separem, l'abella premiada i jo... desanimat. Si, amics meus, en l'art de les mels, ella, sempre, les encerta, i jo només escupo fels. xxxx Un peu dins la realitat i un peu dins la ficció i progressar amb els dos ulls tancats per no perdre l'equilibri. xxxx Vina a espletir-te amb nosaltres... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 17 avril 2017

"Fossar sense bedolls"

Ben pobre es trobaaquell que s'ha perdutels noms de raïmsde sa parrai el lèxic eròticde sa tribu.Ben pobre ésaquell que no sapmendicarvi del celler,del davall. xxx És només per antífrasi que es parla d'unes corrupcions increïbles. xxx Em presento. Sóc l'ombra que talla els llorers que cenyeixen els vostres caps. No us inclineu. Bellugueu només els vostres caps com a marca de penediment. xxx Espera el geni-va dir-li el magpatró dels seus somnis,Ves i seu sota el plàtan,recorda aquell d'antanyon venies les nits d'estiu,no trigarà... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 16 avril 2017

"Ni un pic"

De diners no en parlo, ni en tinc. Si en tenia, potser en parlaria però amb el gir ben particular del qui no sabia que fer-ne quan el va trobar dessota la cua del cavall. Ous, truites, mones i bunyetes, que et penses que no intueixo que la pasqua florida la tenim a sobre. O visc massa lluny de la catedral o em faig sord, de campanades aquesta matinada no he oït ni un pic. Que es refreden els robots? Que es moquen? A on amaguen el seu mocador i de quin color és? Ronquen, com nosaltres, els robots?- Van a l'església? A... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 16 avril 2017

Trois messages

Roger Cosme Estève. Le peintre, à qui les cimaises parisiennes sourient depuis une décennie accroche une nouvelle fois sur celles de la galerie CONVERGENCE, en plein Marais. Cette fois-ci, un ensemble de dessins et de toiles récentes témoins de la maturité de son art aussi percutant qu'élégant. Le vernissage de l'exposition est prévu ce prochain jeudi 20 avril à partir de 18 h. Elle restera ouverte au public de la capitale jusqu'au 6 mai 2017, du mardi au samedi, de 14 h à 19 h. Si d'aventure vous êtes à Paris en cette... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]