mercredi 15 mai 2019

Hommage au peintre GARCIA FONS

Pierre Garcia Fons, peintre et sculpteur, nous quittait le 30 juillet 2016. Il s'était fait reconnaître dans le monde de l'art national et international. Restant toujours fidèle au Roussillon où il naquit à l'expression artistique et qu'il honora au fil de son cheminement d'expositions aussi puissantes qu'élégantes et poétiques. Parmi les lieux du Roussillon qui lui étaient chers, hormis Perpignan et Collioure, il y avait Villeneuve-de-la-Rivière. Ce charmant village dont la biographie artistique est consistante et qui au mitan des... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 14 mai 2019

"Has pagat la cota"

No expliquis a l'hortolàel valor de la plujaNi el de la poma !xxx   El primer cop que vaig assistira una òpera, a Montpeller, molt abans la fi del primer acteem recorda un conegut,"et vas ensopir;Però, em va semblarpoc elegantde donar-te una colzada.A més dormiescom un bebèel cap recolzat sobre la meva espatlla.El segon cop-aquest me'l recordoben bé-convidat i ben mudat.Era a Tolosa,vaig entrar solal temple .Però tampoc vaig resistirtot l'acte.El veí queem despertàem "renyà"d'uns roncs desagradablesa tota personaque té una... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 13 mai 2019

Corinne Cardot à Thuir des Aspres

THUIR: CORINNE CARDOT AU MUSEE Le Musée des Arts et des Traditions populaires de Thuir sait à l'occasion faire mentir son appellation en s'ouvrant à des expressions contemporaines de l'art et en faisant appel à des artistes formés dans l'ancienne école des Beaux Arts de Perpignan disparue dans la fumée de bouts de chandelle. Des artistes qui n'en sont pas à leur coup d'essai et qui n'ont pas l'unique souci de grimper sur un clocher cantonal en guise d'horizon et dont, bien sûr, il faut remercier la vaillante association "Cimaises... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 12 mai 2019

FOSSA, il y a 170 ans

Les dernières années de François de Fossa(Notes)1) Le retraité de Paris    L'on ne saurait dire que François de Fossa composa dans le dernières années de sa vie, de 1844 (date de sa mise à la retraite de l'armée) au 3 juin 1849 (date de son décès, cela fait cette année 170 ans), mais l'on sait qu'il ne s'était pas éloigné de la musique par la correspondance1 échangée avec Louis Picquot, le premier biographe de Luigi Boccherni. Un Louis Picquot, qu'il invita à lui rendre visite à Paris. La conversation, la communication... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 12 mai 2019

"Idees Majors"

Un valent sense astúcia és com un "baba" sense rom.Quina mirada altiva i extensa pots tenir tu que ni tan sols t'has elevat fins a la pica del Canigó?Recte! Recte! No et desviïs! -I per quina raó, paisà, t'escoltaria?- Per tu faràs, doncs.La contra-cultura: postura i renda. No és pas filosofia, és sociologia.Com aquell ocell embadalit a l'escena d'aquell drac que badalla abans de fer-se un àpat amb carn de búfal.L'atzar aquesta gallina salvatge que pon quan li passa pel cap com pots fer-te la teva.Ni els polítics no ho havien validat,... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 9 mai 2019

Nos bas étages

Plutôt délirer que pontifier. Il y a davantage de chances de trouver une place. Peine perdue, de celles et ceux qui, méthodiquement, obstinément, orgueilleusement, voudraient brandir le dernier mot. Un livre ça se renifle, il ne suffit pas de le lécher des yeux. Un livre ça se renifle mais sait-on former des nez? Les conseils ne sont plus de mise. Nous avons compris!  Nous ne serons jamais le cousin du roi. Pour l'intégrité de vos tympans et sans vous demandez la conscience pincée si vous vous rendez coupable d'une... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 2 mai 2019

Ce samedi TOUS A CROUSEILLES

MAURESO-KHIMOUNE à CROUSEILLES C'est ce samedi 4 mai que sera inaugurée au château de Crouseilles (Pyr-Atla-Nouvelle Aquitaine), la rencontre entre le peintre Joseph Mauréso et le sculpteur Rachid Khimoune. Un front to front de qualité, sous le signe d'un art contemporain à haute vibration qui s'est construit en dehors de toute allégeance à une théorie ou une mode.  Deux artistes au château et en milieu rural. Une aubaine. Une "ambassade" au coeur du Vic-Bilh...VERNISSAGE à 11 h en présence des deux artistes.  L'exposition... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 30 avril 2019

Fires antigues

 Dues tortugues menudes i (segurament) vegetalianes vigilen un jardí engalanat  i arriben al peu d'un esplendorós seringa en plena salud de color i d'olor. Si comentar resultats d'eleccions t'enreda el cap, t'estreny la gola, i et torç la llengua, si no saps què fer, mirant d'un ban, i mirant de l'altre d'un carrer clivellat i polsós, vés a la teva biblioteca i gaudeix uns versos revitalitzadors d'Ausiàs Marc o de Joan Salvat-Papasseit o de Gabriel Ferrater; tostemps una biblioteca és el millor antídot al buit de l'esper. ... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 28 avril 2019

Bel et Bien

Ici, nous recevons les autres, non les oints du Das Kapital. La page du courrier du coeur. Je lis: "Si quelqu'un vous plaît, n'hésitez surtout pas à faire le premier pas". Je détache mes yeux du courrier pour les piquer sur les nues  épaules d'une passante. Le premier pas est fait et surprise, la passante se retourne et me tend sa main. Ça y est je décolle, à califourchon sur ses épaules. Et elle m'entraîne: je ne sais où...Ah! que le voyage aura été long, entrecoupé d'avenantes physionomies. Au-dessus de lacs et de bois.... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 25 avril 2019

La dent allègre

On ne s'aime pas sous les pommiers avec la même ardeur que sous les cerisiers. Il ne parvenait jamais à se voir situé entre l'exceptionnel et l'inoubliable  par la critique littéraire, et à chaque nouveau titre de sa production, c'était un nouveau coup rude, la plaie qui se rouvrait. Car il en rêvait de voir sur son dernier le bandeau de vanité... Prix de la Critique. Photographe de trous noirs ante et post-Einstein. Tu sais, Momo, on n'y échappe pas...-C'est bien pour ça, Cloclo, que je me hâte de boucler ce pastiche de... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]