lundi 4 juin 2018

Gaucherie

Au zoo Jean de La Fontaine de la Grande République des Lettres, je me suis fait quelques potes à poil dont l'ours, le loup... mais ni la grenouille ni le corbeau. L'union fait la force, encore faut-il la vouloir de toutes ses forces, mais il y a sur nos quais revendicatifs trop de Popeye(s) qui n'aiment pas les épinards gonfleurs de biceps! La start-up de l'arnaque ne connaît pas la crise, elle ne cesse de recruter... et ce n'est pas du cinéma. Un psychologue: La timidité bien des fois emprunte à la gaucherie pour se dédouaner de... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 3 juin 2018

"Encertar el tir"

I ara, què? Penses que et fregiran les patates? Jo del meu Annapurna de saviesa no m'estranyo de res, però he d'admetre que tots aquells que conviuen al meu peu no gaudeixen cap instant de treva en llur combat contra les estranyeses del "Vota i calla" i de l'"Has votat i què?" Qui pot preveure si no és bruixot de primera categoria i de molta fama, el que arribarà si no se'ls-hi esbatanen les finestretes i la porta gran de l'honor. Ben poca gent, i de la més iniciada, sap el que passarà si no se'ls-hi esbatanen les finestretes i la... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 2 juin 2018

Voie de garage

Je connais mais n'en abuse pas leur parfum de tilleul, mais je méconnais ce parfum de mandarinier dont je me griserai volontiers. Une humanité en peignoir plus blanc que blanc, humanité assoiffée d'eaux et de boues. Il me dit- n'étant pas du tout rassuré- qu'il avait comme l'impression que deux souris blanches lui grignotaient la mémoire et qu'elles couinaient d'aise à voix basse. C'était un frimeur bénévole, pas un mannequin des pontets de la mode. Il est des imaginations qui vont bon train, et quelques unes- d'ailleurs toujours... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 1 juin 2018

Oui, quel dommade?

Le plus petit ruisseau qui rejoint le plus petit affluent du plus grand fleuve du monde ignore ignore la part de son eau que le grand fleuve jette à la mer, cette ignorance ne l'empêche pas de continuer à verser pour la santé orographique et maritime de l'univers. Qui n'écoute pas d'une bonne oreille le pivert aura bien de la difficulté à faire son trou. Lui sait ce que écorce et résistance à l'écorce veulent dire. Et, il sait d'expérience de bec fin les troncs qu'il sont de bon accueil. Prendre conseil auprès de lui n'est pas folie!... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 31 mai 2018

MAG Arts se montre à CERET

Céret reste leader dans l'intiative artistique. Une nouvelle fois avec MAG Arts MAG Arts c'est une récente adresse d'art, située au choeur de Céret, au n° 2 de la rue Pasteur. Un espace d'exposition d'arts plastiques mais aussi de photographies, de vidéos, de créations web. et d'arts graphiques, liés à l'édition et au livre. Un espace de modernité, ouvert et transversal dans ses propositions comme dans ses invitations. MAG Arts inaugurera le samedi 9 juin prochain avec un vernissage à 18 h sa grande exposition de l'été 2018 en... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 31 mai 2018

"LAST CALL": Chappert Gaujal et...l'Aspirateur

C'était devenu un lieu de prestige incontournable pour l'Art contemporain. Il va accueillir sa toute dernière exposition. Ensuite, l'Aspirateur (par ce nom il fut nommé) sera du passé. De grands noms (de Monory ou Klasen  à Viallat) se sont succédé sur ses cimaises et dans ses volumes. Patrick Chappert Gaujal qui clôt l'histoire du lieu est de la même étoffe des grands. Son exposition du 9 juillet au 8 octobre sous le titre british so british de "LAST CALL" ne manquera pas de le prouver. On sait que cet artiste joue aussi... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 31 mai 2018

Sempre naturals

La poesia, amic John Peter des Buissons, no pertany a ningú ara tothom, com ho estàs llegint, no sap fer-ne. Del bell art de canviar un gat en llebre, ens falten mestres d'alta categoria i alumnes pacients, astuts i constants. Difícil, eh!, plantejar-se un demà probable sense un avui claríssim ; aquest avui que mai se sap amb certesa quan fineix. No serà pas amb quatre dies que aconseguiràs articular un pulcre "t'estimo".  No és pas el disseny ni el color del tovalló que fan el sabor del guisat que et... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 30 mai 2018

30 ARTISTES A L'EDA DU BOULOU TOUT CET ETE

Cet été 2018 L'EDA du Boulou déploie ses ailes et elle accueille la bagatelle de 30 artistes. Oui, vous avez bien lu, et ce que vous ne savez pas encore 30 anciens élèves de l'EBAP. (l'école des Beaux-Arts de Perpignan aujourd'hui effacée de l'histoire et des lumières de cette ville). Une façon de parcourir, sans contrainte de fil d'ariane pédagogique, soixante ans de création, portée par une succession de plusieurs promotions. Non, il ne s'agira pas de travaux de fin d'année d'élèves mais d'oeuvres de diplômés devenus professionnels... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 30 mai 2018

laisser les marcheurs...marcher

Les textes pudiques et décents, pleins de secrets, que l'on dit érotiques le sont bien plus encire quand ils sont écrits en lettres minuscules, sans accentuation ni ponctuation. Le reste doit être abandonné aux rouleurs de tambour, aux bateleurs de l'art ventripotent. Avant Sade et Masoch, il n'y avait ni sadiques ni masochistes, mais alors comment étaient vécues les relations interindividuelles sans ce manichéisme? De quand date la première pollution du Styx, et la coloration de notre Mer rouge? Tu vois ce grand platane, le... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 29 mai 2018

La blague plate

Les meilleures histoires ont déjà été dites, et alors? Ne sommes-nous dans l'ère psittacique? Rémi, quel genre de cheval te plairait-il de devenir? Rémi, spontanément avec un hennissement de satisfaction cheval d'arçon, pardi, parrain. Une blague plate est (était) une blague sans tabac gris, ou blond...Les fumeurs n'aiment pas (n'aimaient pas) avoir une blague plate. C'est en lui tirant, non sans mal, des vers de son nez, par la narine droite d'abord, par la narine gauche ensuite, qu'il put se persuader qu'il n'avait aucune... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 09:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]