mardi 29 novembre 2016

Caminant de necessitat parat.

Quan se li va demanar d'on vens, se'ls mira amb els ulls d'una persona que, promptament buscava, per on s'havia faltat, però no contestà res com si no havia entès la pregunta, com si encara no podia senyalar les-hi amb molta precisió el nom d'aquell país, d'aquella comarca, d'aquell poblet del qual li vingué a l'esperit -cregué- les muntanyes que el cerclaven, quan se li va demanar d'on vens, se'ls mira amb els ulls d'una persona que, promptament buscava, per on s'havia faltat, però no contestà res com si no havia entès la... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 29 novembre 2016

Perpignan, un décembre très...catalan

 Qu'il y ait -contrairement à ce que rapporte la mauvaise rumeur- une activité catalane à Perpignan et dans ses alentours est incontestable. Voici dans le vrac des propositions de ce mois de décembre:                      Jeudi Ier décembre 2016. A l'Université de Perpignan en "Homenatge a Pere Verdaguer", va se tenir un séminaire  en présence de l'écrivain et pédagogue  qui réunira  De 13 h à 16 h 30 une... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 28 novembre 2016

Retraite-rançon

Ignorante du peuple, l'élite n'est plus l'élite. Au peuple de revoir et refaire sa copie. L'intellectualité est dans ses mains. La courtoisie, mais si, ça existe. Il suffit de prêter l'ouïe. Ainsi François Fillon, sur les charbons ardents de la victoire, n'a pas lâché le classique "J'ai gagné", mais "La victoire me revient". Nous ne nous comparons pas le coefficient d'arrogance non usurpée au demeurant des deux formulations, nous constatons seulement l'usage inhabituel de l'expression "La victoire me revient", qui relève bien... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 25 novembre 2016

François Fossa bientôt au ROMBEAU de RIVESALTES

Rivesaltes est l'une de la dizaine de communes du département des Pyrénées-Orientales citée dans la correspondance de François de Fossa (1775-1849) avec Thérèse Campagne, sa soeur. Il la désigne précisément dans une lettre qu'il lui adresse depuis Montauban, ou après son retour en France, il est au côté du Duc de Santafé, Miguel Joseph de Azanza, "afrancesado" réfugié. Dans cette lettre, dont nous donnons ci-dessous la première moitié, nous apprenons qu'il a de la famille dans la localité riveraine de l'Agly et que... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 24 novembre 2016

Frédéric Iriarte "MANNISKÂ + MAN"

Le plasticien designer Frédéric Iriarte (né en 1963), Perpignanais qui a connu l'école des B.A. de la rue Foch, est installé depuis plusieurs décennies en Suède, où il s'est fait connaître par la fantaisie et l'audace de ses tableaux comme par la conception et la production d'objets pour l'enfance, l'espace public. Au pays d'Ingmar Bergman il a imposé les colorations chaudes et oniriques du sud de la France et de la Méditerranée en particulier. Son travail, régulièrement montré et loué, est "griffé" (mot que l'on utiliserait si l'on... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 24 novembre 2016

Nicolas Sanhes & Patrick Chappert Gaujal

Deux anciens étudiants des Beaux-Arts1 de Perpignan, Nicolas Sanhes (né en 1965) et Patrick Chappert Gaujal (né en 1959) poursuivent avec un succès ascendant leur inscription dans l'art de la sculpture monumentale de ce siècle. Pour le premier, rappelons un volumineux livre catalogue (Géométrie incidente") cosigné par Bernard Decron et Jean-Michel Le Lannou, une exposition événement cet été dans les jardins du Musée Soulages, à Rodez qui est sa ville natale et ça continue... avec prochainement le 9 décembre 2016 une conférence que... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 14:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 24 novembre 2016

Perpignan: Bernard Borgeaud à Licence III

Il est des espaces d'art qui se méritent et que l'on ne trouve que par le bienfait d'un "bouche-à-oreille". C'est ce qui est arrivé à l'un de nos amis avec ce que son nom paraissait designer comme un sympathique estaminet mais qui en fait ne l'était pas, puisque dédié à montrer de l'art. Il s'agit de Licence III, au N° 3 du Boulevard du Roussillon. Le boulevard sans doute le plus...bref de Perpignan qui démarre -ou s'abouche- à la place de Belgique (avec ou sans son Albert Ier). Licence III est donc lieu d'art. Petit lieu d'art en... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 23 novembre 2016

Virginie Fongaro à L'EDA du Boulou

Et voici une nouvelle raison de vous rendre à Le Boulou. Une heureuse surprise (au temps des débuts du cinéma en couleur on aurait en découpant le mot TECH-NI-CO-LOR) vous attend à l'EDA, pour les novices: ESPACE DES ARTS, rue des Écoles. Lieu de rendez-vous, où il fait bon accrocher et se montrer.  En effet sur les cimaises (déjà en catimini depuis le 17 novembre) de la peinture qui crache feu et couleurs, une esthétique dont la veine s'alimente au pariétal -celui de la grotte préhistorique comme celui de Pompéi ou celui, plus... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 23 novembre 2016

Maria Lluis & Albert Bueno

MARIA LLUIS, la grande dame de la peinture nordcatalane a verni ce week-end dernier sa traditionnelle exposition de fin d'années. Inlassablement attachée à l'observation des êtres et des choses. parmi les êtres, la femme, parmi les choses, l'arbre, les fleurs et les fruits. Dessins et tableaux. Portraits, paysages,  natures mortes. Vies colorées. Représentations sensuelles. Actes de spiritualité. Des poèmes plastiques qui parlent des secrètes conversations de Maria Lluis avec ses modèles, du monde qui l'entoure et la nourrit... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 22 novembre 2016

Avets i pardals

Dins la boira el conegut i el desconegut s'agermanen i em demano on em trobo. No a tots els pintors d'aiguades els hi agrada banyar-se. Quan la lluna parpellejava, el poeta de les centúries passades agafava paper, ploma i tinta per fer-li una polida epístola d'amor. Però on ha passat la lluna? Amb quin dolent poeta se n'és anat? En quin continent? Sobre quina Illa? Per què no torna? Per què dura tant el seu idil·li... lluny del meu paper, de la meva ploma, de la meva tinta. Només, sobre el full i aquesta hora, uns signes llagrimosos... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]