vendredi 22 février 2019

Au service musical du Major F. DE FOSSA

  Le service musical en faveur de François de Fossa, militaire, compositeur et guitariste n'est ni local ni d'hier. Mais le local y a apporté (et continue à le faire) des notes originales, poursuivant ainsi un avènement du son de notre Major d'Infanterie qui, avant même de porter de très respectables galons, s'était fait remarquer comme Haydn de la Guitare à Madrid. L'immortel maître viennois fut l'un des compositeurs les plus inspirants du guitariste, né à Perpignan en 1775 et mort à Paris en 1849, il y... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 22 février 2019

"Pujols i valls"

Jo acompanyo el pas del temps i floreixo quan m'ho demana. Dit de la Mimosa.Qui podia preveure que caldrien tantes tramuntanes per acabar-ne amb les velles dialèctiques del paller i del celler!Commemorar, no cura cap ferida però custòdia el record.El vaig deixar plantat dins de la seva bogeria d'identificar-se amb el gegant del pi i vaig trescar a dissimular-me dins la panxa d'un bou.Qui no és d'aquest lloc, cridava una veu metàl·lica, que es quedi a distància. Aquí ballem entre nosaltres. Tenim música i cada u i cada una té paralla.... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 13:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 22 février 2019

"Qui no és d'aquest..."

Jo acompanyo el pas del temps hi floreixo quan m'ho demana. Dit de la Mimosa.  Qui podia preveure que caldria tantes tramuntanes per acabar-ne  amb les velles dialèctiques del del paller i del celler! Commemorar, no cura cap ferida però custòdia el record. El vaig deixar plantat dins de la seva bojeria d'identificar-se amb el gegant del pí i vaig trescar a dissimular-me dins la panxa d'un bou. Qui no és d'aquest lloc, cridava una veu metàl.lica, que es quedi a distància. Aquí ballemen entre nosaltres.... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 20 février 2019

'"Més afinats"

Les coses complexes ens tornen migranyosos i doncs a qui vol riure o dormir sense destorbs només es pot aconsellar-li una medicina: Que rompi amb les coses complexes! El màrtir, és heroi o sant? Tant punt la qüestió aixecada cau una resposta multitudinària: Cap dels tres! Les bones paraules finiran per entendre que molts les tirem com si fossin pellofes de cacauets i es revenjaran, sí... es revenjaran. Transmissió! Transmissió! Un repte gegantí que necessita (esquema bàsic de tota comunicació humana): quelcom per transmetre, qualcú... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 17 février 2019

FOSSA, Voltaire, Beaumarchais et...saint Paul

L'épistolier François de Fossa ne déteste pas tremper sa plume dans une langue culte et moralisante et en travailler la tournure jusqu' au trait de sagesse populaire, coloré d'ironie. Quelquefois, il donne le nom  de ses bons auteurs: Mlle de Scudéry, Mme de Staël ou J.-F. Regnard,  par exemple ou dont il tait le nom ou le murmure à peine:  Beaumarchais, Voltaire....  Une phrase...d'auteur, une expression latine... Les humanités n'ont pas fait défaut à de Fossa, étudiant à l'Université de Perpignan, même si la... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 16 février 2019

Aujourd'hui, c'est... Le Point.

 "Le Point" du 31 janvier 2009. Satisfaction de lecteur : quelques lignes suffisent parfois pour envoyer paître  les moines bourrus qui malmènent nôtre, de vôtre, leur actualité. Deux prélèvements: I - (...) "Je me méfie du mot peuple, car c'est toujours un procès de l'individu que je suis, il finit par m'ôter ma liberté au nom d ela liberté de tous, il me dispense du poids du monde pour me charger du poids des cicatrices de mon histoire. Je me méfie de ce pouvoir en mon nom, qui refuse mon prénom." (...).  ... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 13:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 14 février 2019

"Aquell bell món"

Fart i refotut de veure's disminuït per la ràbia que d'ençà de tres dies l'està assetjant xuclant-li tot el bé que té, un queixal, brutalment, se li arrenca de la barra per sortir a castigar-la sense cap remordiment. Il la ràbia tomba a terra. Com tots ho podeu observar. xxx Es diu que hi ha sastres d'armilles que van molt bé. Ni ha d'altres que es penedeixen no haver llestat el bon color. Vista equivocada, segurament! xxx A cops val que, entre dos esparverats, s'hi posi un bon negociador, a cops no serveix de res: no és vol... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 13 février 2019

7 artistes à Canet, 2 poètes à Illse-sur-Tet

Bon an mal an Canet joue sa partition arts plastiques (souvent en excellence) dans sa galerie des Hospices au coeur du village (avenue Ste-Marie). En sachant accueillir et rassembler. Les espaces disponibles le permettent, expositions individuelles, duelles ou de groupe. Cette fois-ci ce sera une exposition avec 7 artistes à l'affiche. Les oeuvres de cinq d'entre eux seront placées dans le rez de chaussée et les oeuvres des deux autres artistes au premier étage.  Un des objectifs (sinon défis) de cette présentation est de montrer... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 10 février 2019

"I no, el trobi ^pas"

Josep Sebastià Pons escriu i ens encautiven aquests versos de "Faula d'Orfeu" L'alba es desperta en son palau de neu; i bvegessis com l'or d'aquesta trena allisa entre els meus dits son brill lleuger"   La filosofia de carrer de les nafres i de les llagues no té cap fonament socràtic.Cal vigilar i ordenar el nostre calendari de commemoracions si no es vol, entrexocant els actes, fer-les pols. No Adam i Eva no és pas la parella patrocinadora del Sant Valentí dels enamorats, acaben d'afirmar Venus i Cupido en un vídeo amb... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 9 février 2019

Flâneurs.

Mi- hibou mi-taupe com tout un chacun accroché à ses heures.   Dites leur... Montrez leur... Poussez les        vers la sortie, le temps n'est plus au beau.   Votre sincérité, Je m'interroge, de carton pâte ou de cuir véritable?   L'espace déteste, sachez-le, flâneurs des villes et flâneurs des champs, se voir réduit à un cercle ou même à une pyramide. L'espace n'aime pas la limite qui l'engonce.   Ils évoquaient, joyeux comme deux enfants, la fontaine... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]