dimanche 23 avril 2017

Aigua

Qui la sap beure trobarà l'aigua bona.
Posté par Jaume à 11:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 19 avril 2017

"Cordill"

Sense un mínim pom de cultura no pots cordar-te les sabates, ni el cinturó ni els sostens. No t'escoltis els historiadors de la gramola numèrica que ben poc saben de la significació còsmica del cordill dins de la marxa de la Humanitat, d'ençà de la seva caiguda del llit o del niu -què és la mateixa cosa. Cara al vent si no t'aguantes, tot et cau! xxx
Posté par Jaume à 08:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 18 avril 2017

"Bombolles, granets i...fums"

L'abella i jo ens assemblem molt. Com ella pico. Com ella voletejo. Com ella brunzino. Com ella vaig de flor en flor, dels marges als arbres. Com ella m'agrada la flor d'ametller i l'albercoc del Rosselló. Però en un punt discrepem molt i ens separem, l'abella premiada i jo... desanimat. Si, amics meus, en l'art de les mels, ella, sempre, les encerta, i jo només escupo fels. xxxx Un peu dins la realitat i un peu dins la ficció i progressar amb els dos ulls tancats per no perdre l'equilibri. xxxx Vina a espletir-te amb nosaltres... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 17 avril 2017

"Fossar sense bedolls"

Ben pobre es trobaaquell que s'ha perdutels noms de raïmsde sa parrai el lèxic eròticde sa tribu.Ben pobre ésaquell que no sapmendicarvi del celler,del davall. xxx És només per antífrasi que es parla d'unes corrupcions increïbles. xxx Em presento. Sóc l'ombra que talla els llorers que cenyeixen els vostres caps. No us inclineu. Bellugueu només els vostres caps com a marca de penediment. xxx Espera el geni-va dir-li el magpatró dels seus somnis,Ves i seu sota el plàtan,recorda aquell d'antanyon venies les nits d'estiu,no trigarà... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 16 avril 2017

"Ni un pic"

De diners no en parlo, ni en tinc. Si en tenia, potser en parlaria però amb el gir ben particular del qui no sabia que fer-ne quan el va trobar dessota la cua del cavall. Ous, truites, mones i bunyetes, que et penses que no intueixo que la pasqua florida la tenim a sobre. O visc massa lluny de la catedral o em faig sord, de campanades aquesta matinada no he oït ni un pic. Que es refreden els robots? Que es moquen? A on amaguen el seu mocador i de quin color és? Ronquen, com nosaltres, els robots?- Van a l'església? A... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 16 avril 2017

Trois messages

Roger Cosme Estève. Le peintre, à qui les cimaises parisiennes sourient depuis une décennie accroche une nouvelle fois sur celles de la galerie CONVERGENCE, en plein Marais. Cette fois-ci, un ensemble de dessins et de toiles récentes témoins de la maturité de son art aussi percutant qu'élégant. Le vernissage de l'exposition est prévu ce prochain jeudi 20 avril à partir de 18 h. Elle restera ouverte au public de la capitale jusqu'au 6 mai 2017, du mardi au samedi, de 14 h à 19 h. Si d'aventure vous êtes à Paris en cette... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 16 avril 2017

Amène ton polochon

"Si tu es de gauche et que tu ne sais pas où dormir-le soir du 22 avril-viens chez moi... mais amène ton polochon. Si tu es de droite et tu ne sais pas où dormir-le soir du 22 avril- viens chez moi... mais amène ton polochon. Ensemble nous ferons une joyeuse bataille de polochons pour nous déstresser de l'angoisse ravageuse de devoir affronter -le 23 avril- ce satané Dragon fulminant de Saint-Georges qui va prendre un malin plaisir à se glisser dans nos joutes citoyennes pour la libération de la si belle... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 08:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 15 avril 2017

A propos du Livre et de la Rose

L'ignorance et le parti-pris ou le parti-pris porteur d'ignorance tourne le plus souvent en bourrique celui- ou celle- qui adore en plastronner. Par exemple, tel marquiset du lieu tenant du "je sais tout et je vous explique", un clignotant cantonal des lumières qui, me confie mon ami Lulu, fustige ces jours-ci, n'ayant peut-être rien à se mettre sous les dents, fustige dans un style aussi peu flamboyant que celui d'une tombée de la nuit, tenez-vous bien la catholicité de Saint-Georges (précautionneux, le petit marquis à écrire... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 14 avril 2017

"Ni pernil ni bacallà"

Vas confiant en el temps, et penses que sempre et vestirà de nou, ni el mires quan passa, i com més va i com més et veus, i al davant del mirall, t'inquietes, les teves espatlles s'enfonsen encobrint-se de parracs i parracs, i d'uns estranys fils de color d'unes pilotes que no tindràs mai en les mans. No els hi vaig pas dir de seguida. No s'ho mereixien. Cap d'ells. S'havien burlat de mi, humiliant-me dient-me que em faltaria això que no em serviria de res al·lò. Jo no els hi havia mai contestat. La meva ètica no és pas... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 14 avril 2017

Lorsque l'on brûle

"LORSQUE L'ON BRÛLE DES BRINDILLES DE BOIS, ELLES NE SE LAISSENT PAS FAIRE, ELLES CRAQUENT. LORSQUE L'ON BRÛLE DES PENSÉES DE PAPIER, ELLES NE POUSSENT MÊME PAS UNE PLAINTE. NI UNE ÉTINCELLE NOTABLE JAILLIT DE LEUR TOURMENT (SUPPOSÉ)". xxx
Posté par Jaume à 10:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]