lundi 17 octobre 2016

"No em bramis a les orelles"

No em bramis a les orelles amb aquesta cosa del sentit de la història, que sí que no, que si (tres passos com per un tango) només et diré el meu pensament, un pensament feble si el compares al pes massiu de tots aquells que diuen que si clar que n'hi ha un, i de tots els que diuen que clar no n'hi ha pas, i ara, en veure que has abaixat la sonoritat dels teus crits d'impaciència per conèixer el meu parer et diré de primer que el sentit de la història m'apareixia evident, com anar d'un punt a un altre per trobar-hi dona, pa, vi i llit,... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 16 octobre 2016

Le peintre DESCLAUX à...NAZARETH

Le peintre Gilbert Desclaux, qui nous a donné il y a qulques mois une très convaincante exposition de pastels sur les cimaises de la galerie perpignanais Thérèse Roussel, monte cet automne à Paris, à l'invitation de la Galerie Joan Font, jeune galeriste de "Vitrine 65" au n°...65 de la rue Notre Dame de Nazareth dans le 3ème arrondissement. Il offrira ainsi, en plein coeur du Marais, au public de la capitale et à ses visiteurs internationaux un choix de pièces représentatives de la manière de faire de ce créateur contemporain... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 22:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 16 octobre 2016

plors de lluna

Hi ha tres categories de poemes, la primera és la dels poemes que estanquen la set, la segona la dels poemes que et deixen la gola seca i la tercera la dels poemes que emborratxen, et fan saltar i ballar. Ja veus, amic carnisser, els poemaris que poso més freqüentment a la meva taula! xxx No és pas perquè a la tribuna fas costat a un gegant que tens obligació d'elevar-lo encara més amb la teva alabança. xxx Riu avall, para sa barca a cada pollancre que el voreja i amb delicadesa en despenja un record. Riu avall, ara té tota la... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 15 octobre 2016

Le peintre Patrick Soladie à l'UPVD

Patrick Soladie s’est donné à connaître comme peintre à la fin de années 1990 et poursuit son bonhomme de chemin dans une parfaite indpendance. Un chemin marqué par des expositions au Couvent des Minimes, à Perpignan, puis au Château Royal, à Collioure, sans oublier la Casa Carrère, à Bages où il réside. Entré en peinture un peu tardivement et par une petite porte, il y occupe aujourd’hui un enviable balcon résultat de l’attention à son travail portée par une ancienne directrice de la culture, une... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 14 octobre 2016

"pas assez convainquant"

Il pensa à elle et retrouva par le souvenir son sourire d'oiseau de prairie épris d'avoines folles.  Le crépuscule secoue les toutes dernières poussières de braise de son manteau. Je reprends la marche. Un ancien disciple de Roland Barthes m'écrit pour savoir si j'ai lu et aimé des romans à l'eau de rose et qu'il espérait de ma part une réponse rapide et précise susceptible de lui servir pour la soutenance de sa thèse justement sur la sociologie des lecteurs des romans à l'eau de rose. Je lui ai répondu par retour de... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 13 octobre 2016

Mémoire des "Editions de l'Agly"

Qui se montre peut être remarqué, qui "blogue" peut être lu. C'est ce qui vient de nous arriver. Nous avions évoqué dans une de nos nos exercices d'exhibitionnisme littéraire les "Récits d'un jeune médecin" de l'écrivain russe Mikhaïl Boulgakov. Preuve que cette évocation a intéressé au moins une personne, un sms de cette dernière  pour nous signaler "qu'il existait ou avait existé dans votre région une maison d'édition qui avait publié "Ivan Vassiliévitch" une belle comédie en trois actes de Mikhaïl Boulgakov particulièrement... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 12 octobre 2016

FOSSA DA COPO

Dans deux lettres de sa correspondance, le jeune François de Fossa, en exil en Espagne, demande à sa soeur d'adresser ses lettres à un Dn Fran° Dacopo. A Barcelone Lettre du 5 mars 1796 "En casa matamara mestre sabater.Trabassia  de la marquesa de barbara. A Madrid Lettre du  8 9BRE 1796 "Calle de San Joaquin, n°6 quarto 2". Si l'abréviation Fran° conduit assez naturellement à Francisco (=François, en français), Dacopo nous interroge. Ce mot recouvre-t-il un patronyme (exemple Fossa) ou est-il un pseudonyme, un... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 12 octobre 2016

Avant-premlière d'un film d'André Soucarrat

"Disparition des Pyrénées-Orientales" est le dernier livre du regretté romancier Claude Delmas. Si l'on fait un lien (et pourquoi ne pas le faire) entre ce titre et le contenu du film "Une caméra en Catalogne nord" que doit présenter ce vendredi son réalisateur  André Soucarrat à Port-Vendres, on voir en lui une sorte de "arche de noé" de la mémoire d'un pays. Plus particulièrement de la quarantaine d'années qui viennent de s'écouler avec des paysages, des événements et des visages qui firent, ont fait, continuent de faire ou... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 11 octobre 2016

"ne chagriner personne"

Si votre machine à déconne s'enraye vite appelez l'un des meilleurs spécialistes de la réparation, signe particulier tout candidat à une primaire (quelconque, banale et peut-être même pas utile). Les chefs-d'oeuvre (picturaux) crèvent les yeux éloignez-les de vos pupilles. Perlin & Pinpin divorcent et vous le font savoir, un clic devant, un clic derrière; au suivant. L'oulipien et l'odeipien peuvent se croiser mais mieux vaut pas. Comment être quelqu'un en ne ressemblant à personne...bé, mec, en te rendant invisible. Etre... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 11 octobre 2016

FRANCISCO FOSA

Emigré depuis 1793 en Espagne, désoeuvré et sans le sou au lendemain du traité de Bâle, François de Fossa (1775-1849)  qui a une vingtaine d'années rêve d'aller faire fortune en Nouvelle Espagne (Mexique). La bonne opportunité s'est présentée: Miguel Joseph d'Azanza, Ministre de la Guerre y est nommé vice-roi.  Azanza n'est pas un inconnu, c'est une connaissance de sa soeur Thérèse, une ami même comme Manuel de Cia, Francisco Laborda et Antonio Colombi, ancien commissaires de guerre en Catalogne. Ces trois personnes -Cia, en... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]