vendredi 11 mai 2018

Fossa et l'abolition de l'esclavage en Guadeloupe

Que faisait François de Fossa dans le port de Brest le 14 novembre 1848?  Agé de soixante-treize ans et demi, et Major retiré de l'armée depuis 1844, il vivait avec son épouse et ses trois enfants à Paris au n° 23 de la rue Copeau (2ème arrondissement), qui deviendra officiellement le 25 décembre 1853 la rue Lacépède Victor l'aîné, né en 1826 était âgé de 22 ans, Cécile, née à Besançon en 1827, de 21 ans, et Laurent, né à Romans, de 17 ans...La maison appartenait à Jean-François Hippolyte Durand... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 10 mai 2018

Plumes tachetées de sang

Réformes. Choisis ta formule. 1) ne bouge pas, 2) au pas, 3) au trot, 4, au galop, 5) à toute bride, 6) dans le mur, 7) si pas trop fracassé change de monture. Impossible de le lui enlever de l'esprit, les fraises étaient bien plus sensuelles que les cerises et en plus les fraises t'évitent le pépin du noyau. Il avait fait un rêve. Il était dans un chais. Immense chais et du vin débondé  coulait de tous les muids, demi-muids et mega-muids. Les travées, entre foudres et tonneaux, étaient devenues des rivières bachiques... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 8 mai 2018

François de Fossa...cheminot

François de Fossa (1775-1849)  vit le chemin de fer naître et eut moins froid aux yeux face à cette modernité que son compatriote estagellois également prénommé François, le savant François Arago (1786-1853)  de onze ans son cadet. On ne peut pas être visionnaire en tout et bien des signaux du ciel nous échappent. Fossa crut au développement du nouveau mode de transport, et donc au capitalisme du rail. Il semble même que bon nez ou bien conseillé il y investit. En effet  parmi les pièces de l'inventaire, après décès du... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 7 mai 2018

"Quan miro una rosa"

  1968-2018: CINQUANTA ANYS. 1978-2018: QUARANTA ANYS. 1978: Jordi Carbonell i Tries (Perpinyà 1920-2013), premi Sant Jordi de la novel·la per Un home qualsevol, publicat el 1979 per Edicions Proa, A Tot Vent. 2017: Joan Lluís  Lluís (Perpinyà 1963), premi Sant Jordi de la novel·la per "Jo sóc aquell que va matar Franco", publicat el 2018 per Edicions Proa, A tot vent.L'artista Pere Figueres, guitarrista, cantant i poeta ha acceptat de presidir els Jocs Florals de la Ginesta d'or 2018 que se celebraran aquest diumenge... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 6 mai 2018

"Coses estranyes"

Els progressos tècnics en el sector mecànic no dispensen dos o tres o més camells de tirar endavant la caravana dels perduts.No et facis capità que no trigarà aquell que et vindrà corregir i completar (tantes llacunes s'hi noten!) l'autobiografia. A qui, regularment, li porta bon gra, el molí recompensa amb bona farina. Desprendre's amb la cortesia més apuntada dels llagasts que no sospiten els danys que et fan. Un frustrat de premis acabà per fer una denúncia a la més alta autoritat dels assumptes literaris, perquè tot i... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 5 mai 2018

"Amb la i roja"

De Miquel a Marta. No li diguis, no els hi diguis, no em diguis que el nostre compromís no tenia ni enteniment ni sortida, no em diguis, no els hi diguis, no li diguis que vam equivocar el somni; que no podíem encertar-lo. Ell l'havia pensat, ells el varen aprovar d'un senzill alçar de mà i jo, pressionat per unes veus dels meus voltants i per una creixent picor de solidaritat eixida del més íntim del meu cor, jo també... vaig subscriure-hi. Però vençuts ens despertem... No Marta, no li diguis, no els hi diguis, no em diguis... RES. ... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 4 mai 2018

De Fossa & Kennedy

Un lien entre François de P. de Fossa (1775-1849), the "Hayden de la guitare" et John F. Kennedy (1917-1963), le 35 e président des States  est-il possible? En suggérer la question c'est s'inscrire à une internationale des fabulistes. N'empêche le Perpignanais traversa l'Atlantique...mais c'était pour se rendre au Mexique (en son temps encore Nouvelle Espagne) et y demeurer de 1797-1803, n'empêche, le Perpignanais eut un rêve américain au meilleur moment de son idylle gaditane avec Jeanne (Jane, Juanita). En témoigne ce... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 4 mai 2018

"Nous l'appelâmes Riri"

Cette inhabituelle brutalité des mois de printemps...Combien de temps cela fait-il que vous n'étiez pas revenu au pays? J'hésite à donner. Craignant quelque méprise sur mon geste. J'hésite, donc je ne donne pas. Il est rare qu'un palefrenier ne goûte pas au fourrage donné aux chevaux dont il doit prendre  soin. Par précaution, il se tenait trois pas en avant de sa bouche déversoir incontinent de paroles. Faut-il pour être reconnu sur la scène sportive ne pratiquer que des sports extrêmes? A chaque rire, son corps se mettait... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 3 mai 2018

Ha mort el poeta Jep Gouzy (1933-2018)

Jep Gouzy n'est plus. Il aura été l'un des auteurs catalans, au nord des Pyrénées, les plus prolixes en nombre d'ouvages publiés, le plus varié en genres pratiqués (poésie, roman, théâtre, traduction) et sans doute le plus exigeant quant à un double engagement en faveur de la langue et de sa créativité.  Jep Gouzy, de haute formation universitaire, habile en méthodes d'analyse et de synthèses était aussi une personne très cultivée et éprise de création et d'expérimentation. Au service de la connaissance de soi... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 1 mai 2018

La Carmagnole de François de Fossa

Par La Paix de Bâle du 22 juillet 1795 et le Traité de San Idelfonso du 18 août 1796, est conclue une alliance entre l'Espagne et le France qui durera jusqu'en 1808. La monarchie contre-révolutionnaire espagnole de Charles IV pour laquelle s'était engagé François de Fossa est désormais en offensive et défensive au côté de la France républicaine et révolutionnaire du Directoire. Libéré de son uniforme, le Perpignanais de la rue Na Pincarda est-il aux anges et a-t-il envisagé son retour d el'autre côté des Pyrénées.... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]