dimanche 1 janvier 2017

Petit chapardage

  "mon rire d'étang caché où vont se noyer les prophètes distraits." C'est Benjamin Péret. "Hollywood Est n'a jamais été le coin idéal pour une tornade blanche comme Chinaski". C'est Charles Bukowski. "Quand tu auras désappris à espérer je t'apprendrai à vooloir". Là c'est Sénèque. "moins la route est bordée de tombeaux, plus sûrement elle conduit à la justice". Là  c'est Normand Baillargeon. Et le calme revenu, peut-être pourrais-je chaparder deux vers à  Adam Mickiewicz: "j'entends les papillons se bercer sur les... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 1 janvier 2017

"Bon any amb Ausiàs March"

I ARA NINS I NINES DIXEM DE FER ELS POPS,  ESCOLTEM I FEM NOSTRE EL POETA AUSIÀS MARCH QUI, TEMPS ENRERE, ENS DIXÀ AQUEST VERS   "DEL NO AMAR, DESALT NO TÉ LA VIDA". xxx  
Posté par Jaume à 10:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 31 décembre 2016

"que em demandes!"

I en la teva comarca quantes hectàrees de terra de cultiu i de terra erma que fou de vinya, o d'horta, de camp o de bosquet, n'has fet el compte, quantes hectàrees s'ha guanyat i empassat la urbanització de llop golós? Un vell pensador, que havia deixat de banda unes quantes qüestions essencials, no arribava a triar l'hospital que més li convindria. Un geriàtric, o un psiquiàtric? El vell pensador pensava.No et tires sobre el blanc de ta pàgina com un home cansat que troba, finalment, el seu llit, no hi corris com ho fa l'aigua dins... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 29 décembre 2016

Jeu du "O" et du "A"

"NOËL AUX BALCONS PÂQUES AUX TISONS." LE JEU EST OUVERT. COMBIEN SEREZ-VOUS EN 2017 A FAIRE MENTIR LE GRAND-PÈRE PROVERBA APHORISTE? PEU IMPORTE VOTRE NIVEAU!LES CENT PREMIERS LAURÉATS   SONT ASSURÉS DE RECEVOIR CHACUN-E UNE CENTAINE D'OEUFS BIO- "DU JARDIN À LA TABLE"- LOGIQUE ET AUTANT DE CLOCHES ROMAINES, SI RENTRÉES A TEMPS ET NON FÊLÉES. xxx
Posté par Jaume à 13:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 27 décembre 2016

Claude Bideau n'est plus

La culture, le patrimoine sont faits aussi d'apports modestes, par des personnes discrètes, pudiques et pourtant passionnées. Tel Claude Bideau qui vient de nous quitter et dont les obsèques auront lieu ce mercredi 28 décembre à 14 h 30 en la cathédrale Saint Jean Le Baptiste de Perpignan. Claude, compagnon d'un catalan revenu au pays, en épousa la langue et se rapprocha de celles et ceux qui dans toute la panoplie des activités de maintenance et de progrès culturels, y déployaient talent et énergie. Il y apportait une écoute qui... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 26 décembre 2016

"La Marquesa m'ha escrit..."

"El sobre portava ben escrit -cal·ligrafiat podríem dir- el seu nom. La direcció ben clara. El carter l'havia posat a la seva bústia... El timbre bonic -un timbre de correus com no n'havia vist mai cap l'intrigava una miqueta. Quan es varen separar, li va anunciar clar i amb fermesa que marxaria... lluny, molt lluny d'Ell, que buscaria un país desconegut, i si ho resultava possible fora de qualsevol mapa avui dia concebible, sí... inexistent. Ell, aleshores, no hi va prestar interès a aquest desig de no existència. El pensava... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 25 décembre 2016

Deux galéjades noëliques

NOËL EST LE JOUR LE PLUS MAIGRE DE L'ANNÉE CHRÉTIENNE POUR LES GOURMANDS D'IMPRÉVU! xxx SUR LA BLANCHEUR PARFAITE DE LA NEIGE, PEINDRE AU GROS PINCEAU UN PETIT BONNET ROUGE ET UN GROS NEZ DU MÊME ROUGE. ATTENDRE QUE LE SOLEIL BALAIE LA NEIGE PUIS RAMASSEZ VOTRE BONNET ET REMETTEZ VOTRE NEZ. xxx
Posté par Jaume à 11:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 23 décembre 2016

"Decoccions o infusions"

Vull que m'escoltis, vull que sàpigues que el que et dic, t'ho dic sent molt seriós, jo també tinc les meves preferències, i has de saber -no te l'oblidis mai- les meves decoccions valen tant com les teves infusions. La tristesa de lector que en obrir un llibre veu, instantàniament, com la seva mirada cancel·la tot el que tenia a sota d'ella. La tristesa del lector que en obrir un llibre veu, instantàniament, les frases redreçar-se com cobres a l'assalt dels seus ulls. Aquesta tristesa pot afirmar-me que l'has coneguda mai? ... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 20 décembre 2016

Non, jeune homme

Tous nos songes ne sont pas des tuyaux percés ainsi ne sommes-nous pas toujours obligés d'en appeler aux plombiers dubitatifs de l'inconscient. Des femmes, des hommes et... une première catégorie infra-humaine: des smicards du 11 53. Chauvin sur toute la longueur de la hampe de son drapeau, il ne fleurissait ses discours que des mots (légers ou gros) de son jardin, entre mer montagne, contre vents et marées taquins d'identité.  Il avait ré-écrit des pans de sa mémoire pour que le compte de ses jolis souvenirs soit... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 19 décembre 2016

Cussac et Collet...échoués à Torcatis (Perpignan)

L'association d'un peintre et d'un écrivain, ou l'inverse si l'on respecte l'ordre alphabétique, n'est pas une idée neuve sous la grande voûte des lettres et des arts. Aussi n'est-il jamais tout à fait aisé d'y inscrire son nom, ses noms, comme c'est aujourd'hui le cas de Nicolas Cussac et de Jean-Michel Collet, deux roussillonnais bien connus. Le premier comme dessinateur -et peintre, le second comme critique -et jounaliste. Ils se sont rencontrés et sans doute comme l'on dit "reconnus" et ont décidé de faire quelque chose ensemble.... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]