vendredi 14 octobre 2016

"pas assez convainquant"

Il pensa à elle et retrouva par le souvenir son sourire d'oiseau de prairie épris d'avoines folles.  Le crépuscule secoue les toutes dernières poussières de braise de son manteau. Je reprends la marche. Un ancien disciple de Roland Barthes m'écrit pour savoir si j'ai lu et aimé des romans à l'eau de rose et qu'il espérait de ma part une réponse rapide et précise susceptible de lui servir pour la soutenance de sa thèse justement sur la sociologie des lecteurs des romans à l'eau de rose. Je lui ai répondu par retour de... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 13 octobre 2016

Mémoire des "Editions de l'Agly"

Qui se montre peut être remarqué, qui "blogue" peut être lu. C'est ce qui vient de nous arriver. Nous avions évoqué dans une de nos nos exercices d'exhibitionnisme littéraire les "Récits d'un jeune médecin" de l'écrivain russe Mikhaïl Boulgakov. Preuve que cette évocation a intéressé au moins une personne, un sms de cette dernière  pour nous signaler "qu'il existait ou avait existé dans votre région une maison d'édition qui avait publié "Ivan Vassiliévitch" une belle comédie en trois actes de Mikhaïl Boulgakov particulièrement... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 12 octobre 2016

FOSSA DA COPO

Dans deux lettres de sa correspondance, le jeune François de Fossa, en exil en Espagne, demande à sa soeur d'adresser ses lettres à un Dn Fran° Dacopo. A Barcelone Lettre du 5 mars 1796 "En casa matamara mestre sabater.Trabassia  de la marquesa de barbara. A Madrid Lettre du  8 9BRE 1796 "Calle de San Joaquin, n°6 quarto 2". Si l'abréviation Fran° conduit assez naturellement à Francisco (=François, en français), Dacopo nous interroge. Ce mot recouvre-t-il un patronyme (exemple Fossa) ou est-il un pseudonyme, un... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 12 octobre 2016

Avant-premlière d'un film d'André Soucarrat

"Disparition des Pyrénées-Orientales" est le dernier livre du regretté romancier Claude Delmas. Si l'on fait un lien (et pourquoi ne pas le faire) entre ce titre et le contenu du film "Une caméra en Catalogne nord" que doit présenter ce vendredi son réalisateur  André Soucarrat à Port-Vendres, on voir en lui une sorte de "arche de noé" de la mémoire d'un pays. Plus particulièrement de la quarantaine d'années qui viennent de s'écouler avec des paysages, des événements et des visages qui firent, ont fait, continuent de faire ou... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 11 octobre 2016

"ne chagriner personne"

Si votre machine à déconne s'enraye vite appelez l'un des meilleurs spécialistes de la réparation, signe particulier tout candidat à une primaire (quelconque, banale et peut-être même pas utile). Les chefs-d'oeuvre (picturaux) crèvent les yeux éloignez-les de vos pupilles. Perlin & Pinpin divorcent et vous le font savoir, un clic devant, un clic derrière; au suivant. L'oulipien et l'odeipien peuvent se croiser mais mieux vaut pas. Comment être quelqu'un en ne ressemblant à personne...bé, mec, en te rendant invisible. Etre... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 11 octobre 2016

FRANCISCO FOSA

Emigré depuis 1793 en Espagne, désoeuvré et sans le sou au lendemain du traité de Bâle, François de Fossa (1775-1849)  qui a une vingtaine d'années rêve d'aller faire fortune en Nouvelle Espagne (Mexique). La bonne opportunité s'est présentée: Miguel Joseph d'Azanza, Ministre de la Guerre y est nommé vice-roi.  Azanza n'est pas un inconnu, c'est une connaissance de sa soeur Thérèse, une ami même comme Manuel de Cia, Francisco Laborda et Antonio Colombi, ancien commissaires de guerre en Catalogne. Ces trois personnes -Cia, en... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 10 octobre 2016

Jeanne d'Arc et Jean d'Encre

Il aurait bien aimé, comme son ami Le Nostalgos, regarder en arrière pour se distraire une fois par semaine de la purée de pois de son quotidien mais voilà les trois ou quatre fois qu'il s'y était essayé il avait vomi tripes et boyaux, qu'il l'ait fait en marchant, assis ou allongé dans son lit. D'où un principe de méfiance que lui avait inoculé l'expérience: regarder devant soi, tête basse s'il le fallait mais haut-le-coeur. De trop tirer la queue de ses récits noirs, ses mains étaient toutes écorchées. Amuser?... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 9 octobre 2016

Joseph Tolza bientôt à Le Soler

J'apprends par un ami le "retour" de Joseph Tolza dans l'actualité culturelle. Et je trouve cela plus qu' agréable. En fait, il est rassurant qu'il y ait des initiatives et des endroits qui montrent que l'amnésie ne frappe pas ce pays dans toutes ses composantes et ses gens. Joseph Tolza doit participer à la journée "Littérature et Vin" (confirmé par programme imprimé) non pas comme co-auteur des albums à succès "Les Catalans" ("Nosaltres els Catalans"- dans la version catalane) couronnés par le Prix Méditerranée-Roussillon, ni par le... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 9 octobre 2016

"passatgers, bon dia"

Aquest llorer no ha florit per cenyir el teu front. Més anirem llum i més feina tindrem per contar-ho. Escriure breu tira al parlar d'un xot, per qui sap almenys que és un xot. Cada vegada que aixecava la veu, se li veien les seves tres dents postisses. A les seves primeres notes, un saxo se'm regira la pell i no veig perquè protegir-me. Anys i anys a rascar, cada dia i també força nits, i res de canviat, de més net, de més nou. Demà.. potser pararé de plantar-me al davant de la meva paret escrostonada. Quitllar-se una muntanya... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 8 octobre 2016

Latte, Cavalier, Soucarrat: Trois créateurs pour un 14 octobre

  MICHEL LATTE, plasticien "Un tout petit rien de peu d'importance" Exposition du 14 au 30 octobre 2016 Ouverture le jour du vernissage et sur rendez-vous Vernissage le 14 octobre 2016  à partir de 18 h Vitrine éclairée jusqu'à 21 h (Une présentation sous le signe japonais Zen "mu ichi butsu") Galerie LICENCE III 3 boulevard du Roussillon+, 66 000 Perpignan. + Court boulevard, près de la gare, débouchant sur la place de Belgique xxx CAROLINE CAVALIER, plasticienne Dévoilement d'une fresque monumentale (et... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]