samedi 11 juillet 2015

L'An 1815 de François de Fossa

L'été 1815, le sort militaire de François de Fossa n'est pas encore définitivement scellé. Il est à Paris, auprès de son protecteur Miguel Joseph d'Azanza, le duc de Santa Fé. Ils vivent comme des réfugiés espagnols. Le duc a été rappelé de Montauban avec justement son secrétaire de Fossa pour s'occuper de la question de leurs pensions. De Fossa sera d'ailleurs amené à faire quelques travaux au Ministère des Affaires étrangères. Il espère bien trouver un emploi durable. Il ignore alors s'il va rester en France, comme semble lui... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 11 juillet 2015

Arago et Benjamin, il y a photo

Dans sa "petite histoire de la photographie",Walter Benjamin (1895-1940)  a quelques mots pour le savant roussillonnais François Arago (1786-1853). Il l'évoque, nous semble-t-il, avec un  réel enthousiasme. (Ce texte archi-connu mérite cependant d'être rappelé. « …Un tout autre souffle anime l’exposé par lequel le physicien Arago présente et défend l’invention de Daguerre, le 3 juillet 1839 devant la Chambre des députés. C’est la beauté de ce discours que de tisser des liens avec tous les aspects de... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 14:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 11 juillet 2015

UNE VOIX: MILUC DES JARDINS

Un coup de fil, ou un sms, je me souviens plus. Une invitation...Une hésitation et puis... oui : allons-y. Nous y sommes. En assez petit nombre . Des têtes et des noms connus, voire amis, quelques visages anonymes, mais sympathiques. Comme ces deux jeunes femmes, venues de Linz, en Autriche, qui,  fort avenantes, s'adressent à vous, dans un excellent français et, à peine téméraires, hasardent des mots catalans assez bien posés. Nous sommes dans un jardin. Disons méditerranéen et d'été. Coquet, sans exubérance frimeuse.... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 14:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 9 juillet 2015

R.-C. ESTEVE sur les cimaises et dans les romans.

Roger Cosme Estève est un peintre connu et célébré. Né à Néfiach, près de Perpignan dans les Pyrénées-Orientales, il vit depuis maintenant près d'un septennat à Gaillac, où d'ailleurs le Musée des Beaux Arts de la Ville qui n'a pas froid aux yeux lui a consacré une somptueuse exposition en 2013 appelée "La lumière je l'ai trouvée dans les arbres". Le texte qui l'accompagnait était signé par l'écrivain Didier Goupil. Ce dernier, né à Paris, a résidé un temps à Perpignan, où les deux hommes -Estève taquinait aussi la plume, Goupil ne... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:48 - Commentaires [4] - Permalien [#]
jeudi 9 juillet 2015

BEZSONOFF: Un castor herculéen

Bezsonoff est un insatiable. De l'écriture et de l'histoire. De la fiction et de la recherche. Il était connu jusqu'ici par sa douzaine de romans, il le sera désormais par son "Diccionari occità provençal-català", passerelle tendre et ornementée entre ces deux grands amours de langue: l"occità" et le "català". Tendresse! Il a fallu qu'elle soit sincère et profonde pour ne pas la voir s'effilocher au fil des années austères de son élaboration. Ornementée! Puisque notre nouveau lexicographe philologue, ne se contente pas de construire... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 13:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 8 juillet 2015

MASSE & MAURESO : CAUSE COMMUNE

Jeu, expérience, "contrat" d'amitié. Deux artistes en forteresse, à Prats-de-Mollo. Par ordre alphabétique et d'arrivée dans l'état-civil: Claude Massé et Joseph Mauréso. Deux artistes connus et surtout actifs en leur région. Un désir ancien mais pas archaïque: faire quelque chose ensemble. L'ensemble a incubé dans le mystère, jusqu'à ce mardi 7 juillet 2015. Le vernissage de leur exposition, facilitée en cet édifice d'histoire et de frontière par Marie-Claude Valaison, Conservateur des Musées de France. Deux artistes émus, impatients... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 8 juillet 2015

Salses, Génégals et Jau

De l'audace, encore de l'audace. si vous aimez l'art contemporain risquez vous dans les terres. Ne passez pas directement du château de Jau, dans les vignobles de Cases-de-Pène à Salses-le-Château, au bord de l'autoroute. Ne passez pas directement de la Forteresse de Salses, monument historique, au château de Jau, monument vivant. Faites un détour par Vingrau, jusqu'au pas de l'Echelle et au Musée Marcel Gili du Mas de Génégals. Ces trois lieux constituent un très joli triangle de l'offre artistique pour cet été 2015, offre publique... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 8 juillet 2015

2015: Année de daliniennes commémorations

Cinquante ans ça se commémore, quarante ans ça se commémore...chantez haut-bois, résonnez musettes. 2015? On se souvient...de quoi, de qui, pourquoi, comment? Ne posez pas trop de questions, de toutes façons on ne peut répondre à toutes ni donner satisfaction à tous sur une ou deux. Si je vous dit Dalí, vous pensez quoi...J'hésite une peu. Je me gratte la cervelle. Et je crie: c'est un génie! Ouais, bon, mais un génie c'est pas quelque chose qui se commémo-commémo- commémore, il est ou pas présent, on le constate et, dans les deux... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 7 juillet 2015

Pensée pour la Grèce

"TOUT SE PRODUISIT APRÈS QUE LES JAGUARS EURENT DÉTRUIT LA MÈRE. CES CHOSES MAINTENANT N'AURAIENT PLUS COURS". Pierre Clastres. Le grand parler (...indiens Guarani), Le Seuil 1974, p. 33. xxx
Posté par Jaume à 08:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 6 juillet 2015

De ma bicoque

On me dit que le pays de Périclés a bien tenu et que Homère a repris son calame. Les ailes des moulins obéissent aux vents mais elles ne braient pas comme les ânes autour des norias. Lorsque j'ai pris sa main, comment pouvais-me doute que j'allais la retenir en gage? On cultive un jardin, on entretien un cimetière. On restaure un château, on démolit une bicoque. Souvent un bain de boue réconforte plus qu'un bain de foule. Il est des toutes petites bêtes qui gagnent à être connues, d'autres pas. Du sable au verre, il n'y a qu'un... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]