dimanche 8 avril 2018

Le Déglingueur

Chaque fois que je mange une orange je pense à la terre bleue de Paul Éluard. "Là où il n'y a pas de division, l'union est inconcevable" tonna au micro de sa fédération de réseaux sociaux le Maréchal de La Palice. Cette pâleur de nos étoiles ne nous annonce rien de faste. Nous nécessitons, tous et toutes, à un moment ou à un autre -parfois en même temps- un petit remontant ou deux ou quatre (ou...sept), mais il arrive que ce petit remontant nous mette au plus bas, au pied du pas grand chose. Il est des doctrinaires de la culture... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 7 avril 2018

El goril.la i el robot

Tu, Joan Lluís fes-me ballar, aquest tango és el nostre, i demana al teu germà Josep que faci ballar el meu holograma que acaba d'enamorar-se d'ell. Espavila't!, va dir-li sense indicar-li cap camí per seguir ni donar-li un cèntim per estancar la seva set de caminant. Preciso: Un cèntim del franc francès perquè la ruptura es va fer molt temps enrere. La nostàlgia i la malenconia no tenen la mateixa font, la primera neix dels passos que fas en el país de la teva memòria, la segona, i la segona quan tornes en el país del teu quotidià.... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 7 avril 2018

Caroline Cavalier à Bages

Dans le cadre de la Sant Jordi 2018, Caroline Cavalier expose une centaine d'oeuvres sous le titre "A la maison" à la Casa Carrère à Bages jusqu'au 3 juin. Cette exposition est ouverte de 15 h à 18 h, du mardi au dimanche. Le vernissage a eu lieu hier vendredi en présence d'une très nombreuse assistance bluffée par  la qualité du travail que l'artiste montante de la scène régionale leur a donné à apprécier. NOTES SUR Caroline Cavalier la bosseuse discrète qui fait ce qui nous regarde xxx De Brive (en Corrèze), où elle naît... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 6 avril 2018

Poeta o picapedrer

Deixa'm ser poeta, deixa'm ser poeta, amb la o, la e, la a -cridava una criatureta tancada en el seu cercle de joc. Vestit de bebè estiuejant. Terrà de sorra fina, baralla protectora de fusta de color de mar i aguantava a cada una de les seves mans una aïna: una pala roja, una forca negra, i als seus peus tenia un rastell verd i un cubell blau? Deixa'm ser poeta, deixa'm ser poeta, amb la e, la a, la o -cridava la criatureta que es dirigí, armat i el morro acusador vers la seva mamà, una senyora d'edat balzaciana, ben acomodada i... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 5 avril 2018

"No som bons autors"

No som bons autors...no pas que escrivim mal...no...tenim bon material...no, és perquè no tenim lectors. Són lectors rars, escassos i superficials: patriòtics. La pàtria si, la literatura, no. Volem ser bons autors i exigim què ens doni lectors...bons lectors.... No pas dels que fan córrer la nineta de l'ull sobre la pàgina sense replegar-hi res i passar a la pàgina següent. Volem bons lectors. Doneu-nos-en... lectors que caven, que poen, que s'exciten, que reneguen, que tiren -per la finestra- el llibre perquè res hi han trobat.... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 2 avril 2018

"Ni closca ni rovell"

Borden naturalment els cans? O se'ls ensenya l'art d'ensumar el perill que s'avança? Sense fer un pas més xxx Té accentla nostra veu interior?En quantes llengüesaquesta veu pot sonar,mal sonar o ressonar?xxx Seleció arbitrària. ABIR Leslrac ADREC Idroj Erep AICRAG TNECIV Cescnarf ALLENATNOF Cescnarf ALLEROC ED SOÍR Naoj ARRAGAS DE Pesoj Airam ASSORB Naoj EDAMA Naoj HCRAM Saisaus. INOREVEL Asor LAÇRAM Airam Érem LOP I ÍTRAM Liuqim LLAGARAM Naoj ÓLLEBA Tarrestnom RENRAC Pesoj RERREFMIG Erep. RETARREF... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 1 avril 2018

" a tu també t'ha mogut"

A cap hora del diacap estació de l'anyno li ocorriamaimai mai li ocorriaatansar-se d'un llibrei extreure'ldels secrets d'una bibliotecacom sili repugnéso l'amenacéscom sitemiaembrutar-se les mansen agafar-locom sitemiacremar-se els ullsen fullejant-loNo li ocorriamaimai maili ocorriaa cap hora del diaa cap estació de l'anymai maimaili ocorriavoler conèixerels misteris i les delícies d'una Lectura. xxx Com tants tu tambéhauràs intentat amidarla distància que separael MI menor del MI majori tu també com tantshauràs topat... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 31 mars 2018

"Classical Guitar" et "The Genius of François de Fossa"

On sait que Runar Kjeldsberg, jeune virtuose guitariste norvégien de la guitare a terminé en 2017 le défi qui lui avait été proposé -et que sa passsion lui a permis de mener à terme- d'enregistrer toute l'ioeuvre solo du guitariste François de Fossa (1775-1849). Une "intégrale" en 3 volumes, successivement sortis: "Four fantasias" (Vol. 1), " Divertissements op. 6 op 15"  (Vol. 2) et "Inspirations" (Vol.3).  Un interprète des premières décades du XXI° siècle au service de la musique (propre ou adaptée) d'un... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 31 mars 2018

"Al peu d'una olivera"

No passaran!, i...de nou s'ouen llurs passoscompassatsNo tornaran, i...ja es veuenllurs siluetesen rengle d'obediènciaMai més això! i...altra volta flamegensenyeres i penonsplouen odisi càstigs de canons cauen i s'apilenpits anònims i vençuts. Al peu d'una olivera,o potser d'un ametllerun infant de set anysesperava un mos de pauprimaveral. humanitat xxx    
Posté par Jaume à 11:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 30 mars 2018

Disparition de Vicent Madremany, l'art en deuil à Perpignan

Il s'était donné un Centre d'Art Contemporain à la force de son travail. Il l'avait conçu aux dimensions de son ambition: celle de porter, à Perpignan, dans le Sud de la France, haut les couleurs de certains courants de la peinture vivante au début de ce XXI° siècle. De Saint-Charles à l'avenue Grande-Bretagne, c'est ça àcentmètresducentredumonde, l'invention d'une utopie signée Vicent Madremany qui vient brutalement de nous quitter. Un Valencien, multilingue, entrepreneur, féru de littérature, musique et... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]