vendredi 1 juin 2018

Oui, quel dommade?

Le plus petit ruisseau qui rejoint le plus petit affluent du plus grand fleuve du monde ignore ignore la part de son eau que le grand fleuve jette à la mer, cette ignorance ne l'empêche pas de continuer à verser pour la santé orographique et maritime de l'univers. Qui n'écoute pas d'une bonne oreille le pivert aura bien de la difficulté à faire son trou. Lui sait ce que écorce et résistance à l'écorce veulent dire. Et, il sait d'expérience de bec fin les troncs qu'il sont de bon accueil. Prendre conseil auprès de lui n'est pas folie!... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 31 mai 2018

MAG Arts se montre à CERET

Céret reste leader dans l'intiative artistique. Une nouvelle fois avec MAG Arts MAG Arts c'est une récente adresse d'art, située au choeur de Céret, au n° 2 de la rue Pasteur. Un espace d'exposition d'arts plastiques mais aussi de photographies, de vidéos, de créations web. et d'arts graphiques, liés à l'édition et au livre. Un espace de modernité, ouvert et transversal dans ses propositions comme dans ses invitations. MAG Arts inaugurera le samedi 9 juin prochain avec un vernissage à 18 h sa grande exposition de l'été 2018 en... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 31 mai 2018

"LAST CALL": Chappert Gaujal et...l'Aspirateur

C'était devenu un lieu de prestige incontournable pour l'Art contemporain. Il va accueillir sa toute dernière exposition. Ensuite, l'Aspirateur (par ce nom il fut nommé) sera du passé. De grands noms (de Monory ou Klasen  à Viallat) se sont succédé sur ses cimaises et dans ses volumes. Patrick Chappert Gaujal qui clôt l'histoire du lieu est de la même étoffe des grands. Son exposition du 9 juillet au 8 octobre sous le titre british so british de "LAST CALL" ne manquera pas de le prouver. On sait que cet artiste joue aussi... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 31 mai 2018

Sempre naturals

La poesia, amic John Peter des Buissons, no pertany a ningú ara tothom, com ho estàs llegint, no sap fer-ne. Del bell art de canviar un gat en llebre, ens falten mestres d'alta categoria i alumnes pacients, astuts i constants. Difícil, eh!, plantejar-se un demà probable sense un avui claríssim ; aquest avui que mai se sap amb certesa quan fineix. No serà pas amb quatre dies que aconseguiràs articular un pulcre "t'estimo".  No és pas el disseny ni el color del tovalló que fan el sabor del guisat que et... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 30 mai 2018

30 ARTISTES A L'EDA DU BOULOU TOUT CET ETE

Cet été 2018 L'EDA du Boulou déploie ses ailes et elle accueille la bagatelle de 30 artistes. Oui, vous avez bien lu, et ce que vous ne savez pas encore 30 anciens élèves de l'EBAP. (l'école des Beaux-Arts de Perpignan aujourd'hui effacée de l'histoire et des lumières de cette ville). Une façon de parcourir, sans contrainte de fil d'ariane pédagogique, soixante ans de création, portée par une succession de plusieurs promotions. Non, il ne s'agira pas de travaux de fin d'année d'élèves mais d'oeuvres de diplômés devenus professionnels... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 30 mai 2018

laisser les marcheurs...marcher

Les textes pudiques et décents, pleins de secrets, que l'on dit érotiques le sont bien plus encire quand ils sont écrits en lettres minuscules, sans accentuation ni ponctuation. Le reste doit être abandonné aux rouleurs de tambour, aux bateleurs de l'art ventripotent. Avant Sade et Masoch, il n'y avait ni sadiques ni masochistes, mais alors comment étaient vécues les relations interindividuelles sans ce manichéisme? De quand date la première pollution du Styx, et la coloration de notre Mer rouge? Tu vois ce grand platane, le... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 29 mai 2018

La blague plate

Les meilleures histoires ont déjà été dites, et alors? Ne sommes-nous dans l'ère psittacique? Rémi, quel genre de cheval te plairait-il de devenir? Rémi, spontanément avec un hennissement de satisfaction cheval d'arçon, pardi, parrain. Une blague plate est (était) une blague sans tabac gris, ou blond...Les fumeurs n'aiment pas (n'aimaient pas) avoir une blague plate. C'est en lui tirant, non sans mal, des vers de son nez, par la narine droite d'abord, par la narine gauche ensuite, qu'il put se persuader qu'il n'avait aucune... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 09:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 26 mai 2018

No te'n diré el perqué

Saxofon contra totes les armes. Sempre. Amb Stan Getz i Ely Buxeda. Sí que ens passen coses estranyes, com aquesta, tota fresca, viscuda fa uns pocs minuts, me la mirava, de fit a fit, per convèncer-la de la llum de tendresa que li dirigia el meu cor, quan, terrible bufetada, la llum s'ha apagat. El col·loqui s'avançava vers el debat conclusiu al qual els organitzadors havien oblidat, sobre el full de programa, d'invitar L.L.qui, dos dies abans, a la sessió de matinada i d'obertura del dit col·loqui, havia fet... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 25 mai 2018

"Pere Blauet i en Peret"

Li varen demanar si el coneixia, o almenys n'havia sentit a parlar encara que fossin algunes parauletes portades per un rumor, els contesta, amb la franquesa que el definia igual o més que el seu nas ho feia, "Si, si, si., Veig qui voleu dir". Li varen repetir que si no el molestaven que de venir a xerrar d'aquell a la ràdio que una cadira l'espera el dia i al moment que li convingui més bé. "A la ràdio, si, els digué, a la televisió no ho haguéssiu aconseguit -digueu-me, no és cap trampa, oi? És -confirmeu-m'ho- la ràdio... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 24 mai 2018

"Ho vulguem o no"

Quina llastima que els piocs i els ases no sàpiguen piular. Si el dramaturg francès Marivaux (1688-1763) hagués conegut el català, potser hauria escrit "Conèixer els seus sentiments propis, car només el sentiment pot donar notícies segures sobre nosaltres." Ideal suprem d'un ciutadà d'alta poesia "Ser, enmig dels núvols, un ocell que ningú pot caçar". Magnífic vers de l'inoblidable poeta turc Nazim Hikmet. Que se'n pot dir de les males herbes del nostre dia rere dia,... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]