mardi 9 décembre 2014

Deu i prou

Qui vol veure-hi clar no s'ha de deixar enlluernar. Fins i tot els que afirmen no voler-lo, creuen en ell, en l'home providencial, a mitjes. Matiner, amb la punta del sol, és va fer une llesca de pirineu, onctuosament nevat. Benhaurats els gats que tenen un forat gatoner per anar a esbargir-se defora! Li va demanar...i tu que n'opines d'aquest ventàs que ens glaça els ossos, com deien els vells de la notra infància. Li va respondre, amb la rapidesa amb la qual el bon alumne contesta la pregunta que li fa la mestra, m'acosto al... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 08:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 5 décembre 2014

a recules

L’expressió  « al repetell del sol » canvia d’efecte tèrmic sinó de sentit si t’hi poses a l’hivern o si t’hi poses a l’estiu. No tinc menester de ningú per engarrimpar-me fins a la pica més alta de l'orgull dels menuts. Un fort desengany l’havia estabornit i sols la galleda de somnis frescos que se li tirà per sobre el pogué tornar a un grau actiu de consciència. No jeguis al damunt d'un jaç de nostàlgies que la melancolia no és mai cap bon edredó Se n’ha d’acabar amb el discurs estúpid dels qui diuen que... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 4 décembre 2014

1975-1985: Ecole d'Art-Perpignan

Entre janvier 1975 et décembre 1985, les étudiants de l'École des Beaux-arts de Perpignan ne chômèrent pas. Très sollicités par l’application de la réforme des enseignements artistiques, ils eurent droit à des « séminaires » et à des rencontres avec des « artistes-visiteurs » témoignant d’un lien très étroit avec les modernités. Perpignan se donnait des ailes d’école nationale et supérieure d’art.  Il n’était plus question de ramener la création à une affaire de « tripes » mais de comprendre pourquoi... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 07:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 3 décembre 2014

Les collectifs K'A sont arrivés

Notre département, je parle ici des Pyrénées-Orientales, ne manque pas de "maisons" d'édition et, naturellement, la publication ça va ça vient. C'est le régime des lettres. Là on engrosse son catalogue de tu me fais-çi et du me fais-çà. Ailleurs, on joue plus libéral et plus paresseux, sans fièvre productiviste. On préfère la singularité à l'originalité en habit de saison. L'actualité vous remarque moins, mais, ce on y est aussi. De fait, nous voudrions aujourd'hui parler d'un "on" qui n'a rien du louche de l'indéfini, car cet "on"... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 3 décembre 2014

Quel parti: hippopotame, ou élan.

On a les divinités que l'on mérite, et je suis persuadé, leur dit-il, que je ne démérite ni de Pierre Dac ni de Boris Vian. Il fut longuement applaudi. Et, après avoir remercié d'un geste de la main, il se rassit. Dans le combat de fauves, eau contre feu, c'est toujours l'eau qui finit par gagner. Du moins, en prit-il le pari. Le soi et la soie, la soie du soi, le soi de la soie, la soie sans le soi, le soi sans la soie... et, gamin, tu ne vois pas qu'il y a quelque chose qui cloche ou dans le soi ou dans la soie? Mais, mon bon... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 2 décembre 2014

NORD: Pascal Comelade récidive et fait très fort.

La haute crème de la création catalane se donne (et vous donne) rendez-vous ce vendredi 5 décembre 2014 en librairie Torcatis -qui sait si bien s'habiller en temple de résistance culturelle- pour un exceptionnel événement à l'enseigne "Música i Vermut". Ils sont cinq. Comme les cinq doigts d'une main bien que leurs claviers d'expression ne soient pas les mêmes. Il s'agit de Pascal Comelade, Patrick Loste, Gerard Jacquet, Raph Dumas et Lionel Liminana. Que des noms qui comptent pour leurs oeuvres et leurs trajectoires, les trois... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 1 décembre 2014

Valerio Adami en route vers Perpignan

Non, nous n'y avons pas cru tout de suite. Même si la bouche qui nous en avait, la première, délivrée l'annonce était parfaitement audible et crédible. Nous avons attendu la confirmation écrite, elle passe de nos jours par Internet. C'est fait. Le moment est donc venu de vous dire que le centre d'art contemporain de Perpignan, àcentmètresducentredumonde, accueillera  à partir du 24 janvier prochain et jusqu'au 15 avril 2015, l'un des très grands noms de la Nouvelle Figuration Narrative, à savoir Valerio Adami (Bologne, 1935). Cet... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 1 décembre 2014

MISTRAL GINE

Qui ne connaît le mensuel régional "l'accent du Sud"? Il s'attache à être présent à tout et à tous. Sa lecture en réjouit certains, en fait maugréer d'autres, et en laisse quelques uns dans l'indifférence. N'empêche qu'il y a parfois bon bec à y promener. Dans le n° 35 dernièrement paru de décembre 2014, le monteur des pages bilingues 24 (occitan/fr.) et 25 (catalan/fr.) a bien fait les choses en confrontant Frédéric Mistral, le poète de langue d'oc, prix Nobel de Littérature en 1904 et Joan Pau Giné, le troubadour catalan de Bages,... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 1 décembre 2014

Port-Vendres: Cinq artistes pour "3 Maquereaux"

Si ce prochain dimanche vous ne savez que faire mais que vous avez la passion de l'art et qu'un désir de sortir des cimaises battues vous tenaille, vite volez vers Port-Vendres. Une manifestation très particulière vous y attend à l'Atelier de design "Les 3 Maquereaux". La maîtresse du lieu, Julie Vanhove, y a réuni cinq artistes de formations, de moyens d'expression et de parcours très différents, en leur proposant d'oeuvrer sur des supports qui ne leur sont pas (à tous, du moins) habituels. A savoir des paravents, meubles,... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 1 décembre 2014

Le "Voir" d'Etienne Conte, bientôt

"VOIR"...c'est à voir. L'invitation est simple, claire, scintillante même. Quoi de plus naturel pour un photographe que le "voir", à ceci près que cela suppose et un regard er un point de vue. Mais cela Étienne Conte ne l'ignore pas  et depuis bien du temps il nous en fait partager les preuves. Non seulement techniques, non seulement paysagères ou subjectives, mais aussi, surtout, émotionnelles. Choses moins aisées à procurer que le ne croit le béotien ou le juge péremptoire, ces émotions, qui nous touchent, qui nous restent, que... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]