mardi 18 novembre 2014

Chappert Gaujal se parisianise

Bien qu'avec son atelier solidement installé à La Franqui plage, le plasticien des bords de mer et d'étangs P. Chappert Gaujal aime faire des escapades vers...Paris, là où en automne souffle le vent frais des marchés. Voilà un artiste méridional que l'on ne présente plus, sinon pour rappeler ses qualités de matières, de formes et de couleurs qui'il est allé consolidant, les poussant vers l'excellence d'une relation visuelle, poétique et émotionnelle avec le public qui le suit, le collectionne et attend avec impatience ses dernières... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 18 novembre 2014

Le Train et ses journées

Crées et animées par l'association perpignanaise "Passage à Niveau 418", 54 Traverse de St-Estève, les deux "Journées Mondiales du Train" se dérouleront cette année les 19 et 20 décembre. Comme les précédentes elles auront lieu dans la Galerie Commerciale "Centre del Món" de la gare TGV. Ces journées proposent des animations diverses: expositions, projection, livres, produits régionaux, etc. La note surréaliste n'en est jamais absente. Il semble que le peintre invité cette année par les organisateurs soit Georges Tournal,... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 14:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 18 novembre 2014

Alfred Mauve à Barcelone le 12 décembre

Dans les années 1990, il fit un passage éclair à l'Ecole des Beaux- Arts de Perpignan qui ne sut le retenir, lui et sa liberté d'expression dans le domaine de l'image. Ce qui, pour le prestige et les archives de cette école, est sans doute dommage. Christian Riedeberg berger, plus ou moins à l'insu de ses professeurs, y réalisa un film vidéo pour commémorer le centenaire de la mort de Rimbaud. Depuis lors Riedeberger a poursuivi, par monts et par vaux, sa vocation artistique, l'exerçant seul, ou oeuvrant au sein de groupes. Il a... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 13:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 17 novembre 2014

AUJAM

EN EL MEU PAÍS, DE LES GARCES SE'N DIU PICASSES, I LES GARCES, QUE TAMBÉ SE'N POT DIR AIXÍNS, SÓN UNA TOTA ALTRA ESPÈCIA D'AUJAM. JO JA FA FORçA ANYS QUE FAIG EL BOTET A LES RIFLES, HI VAIG PAS MÉS I, ARA, DIRÉ PERQUÈ. ABANS, SI FA TEMPS, ABANS  FEIA PLER DE, QUAN ENTRAVES, DE TROBAR SUS DE LA TAULA DE JOC UN MUNT DE GRANS DE BLAT D'INDI QUE D'ALTRES ANOMENEN BLAT DE MORO O MORESC,  EN PODÍES ROSEGAR QUATRE O CINC TOT I ESPERAR QUE LA XANçA  ACABARIA PER TE PORTAR EL GROS PIOC O EL GALANT CAMBAJÓ, SOMIATS TOTA LA... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 17 novembre 2014

Perdreau, lapin...bon!

On me dit de feuilleter le "Dictionnaire gourmand des saveurs catalanes", dirigé par Pierre Torres pour les éditions Trabucaire. Je voudrais bien le feuilleter, mais voyez vous, il n'a pas encore franchi le seuil de ma bibliothèque, alors pour l'heure il ne m'est pas matériellement possible de répondre à votre question, cher Laurent. Ce dictionnaire signale-t-il, ou a-t-il fait l'impasse, malgré le contingent de collaborateurs, sur "le perdreau à la catalane" que venaient naguère déguster André Malraux et Josette Clotis dans un... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 17 novembre 2014

L'horizon affaibli

Comment te dégustera, se demande le Prétentieux, la postérité, en pincée de poivre, en fines herbes, en chapelure...L'essentiel, se reprit-il, au détour de la troisième option, est de ne pas se mettre en péril de donner trop de nausées à celles et ceux qui, ne t'ayant pas connu de ton vivant ni les trois siècles suivants, et elles/ils seront des légions en faction dans les quatre coins du monde et de ses dépendances, ou seulement par la poussière du ouï-dire de tes pompes (seraient-elles signées Leboutin) et celle de tes oeuvres... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 16 novembre 2014

Visca la Mil.lenària

Et si le salut de la culture nordcatalane était dans la cobla? La cobla, ce coeur sonore d'un peuple qui ne se retourne pas sur lui-même pour une sieste, mais qui y puise l'émotion et le courage pour dire, et oui, vaillante, joyeuse et généreuse, le son du contemporain, mais sans trop de renforts technologiques, tout dans les lèvres et les doigts. Toute la confiance au souffle et au doigté. Chaque prestation de cobla est un mariage non pas de la carpe et du lapin, comme pourrait lancer ses détracteurs, mais celui, incontestable, de... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 13:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 15 novembre 2014

Les "Tetes de Chien" ont bien mordu

Je ne sais s'il y avait l'autre soir en l'église Saint André de Bages nombre de producteurs, tourneurs ou programmateurs de spectacles. L'occasion leur y était pourtant offerte de faire connaissance, pour la première fois dans le département, avec les "Têtes de Chien". Un quintette vocal qui, ça se répand dans le métier, n'en est déjà plus à son coup d'essai et qui a manifesté avec sa dernière et troisième création "La Marelle", à Bages, justement sa prodigieuse maîtrise d'un grouype, d'un espace et d'un répertoire. L'espace de... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 15 novembre 2014

Bonnel et Jacquet: Des mots

Que vous soyez invités ou pas, il vous faut y assister. Par mesure d'hygiène, de santé intellectuelle. Dans cette librairie perpignanaise du N° 10 de la rue Mailly, Librairie Coste-Torcatis, qui a la barbe des uns et des autres a transformé le plus haut de ses étages en un véritable espace de maison de la culture, réellement vivante (ne riez pas!).  Un événement aura lieu ce mardi 18 de novembre 2014. Évènement, dites-vous? Oui, c'est ce que j'écris. Un événement ni cinématographique ni tauromachique ni commémorationniste. Oh... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 15 novembre 2014

François de Fossa mouille à Matanzas

Si du voyage de François de Fossa de Cadix à Véracruz (1798) , on connaît des lettres écrites pendant la traversée, celles écrites et mandées dans la traversée de retour de Véracruz à Cadix (1803) sont bien plus rares. Exceptionnelles. Comme celle-ci par exemple. Port de Matanzas 1, dans l'île de Cube 2, 29 8bre 1803. je t'annonçai, ma chère amie, dans ma dernière, mon départ de Veracruz3 croyant arriver aufsitôt que ma lettre. Les mauvais tems & les Pirates 4 nous ont obligé de relâcher dans ce Port, où nous mouillâmes... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]