jeudi 19 novembre 2015

Et si LLACH était là...

Sera-t-il, ne sera-t-il pas présent? Certain anciens followers (fans ou addictes d'hier) l'espèrent et prononcent son nom: Lluís Llach sera-t-il là, avec nous tous. Lluís LLach son nom résonne sur toutes les scènes et les plateaux des médias. Oui, le grand chanteur catalan, est-ce qu'il sera là? Lui qui, après avoir été longtemps le troubadour et jongleur des pays catalans, s'est éloigné des feux de la rampe avant de se voir porté tout récemment comme député au Parlement de la Generalitat de Catalunya, oui, lui Lluís, sera-t-il ce... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 18 novembre 2015

"Benvinguts a Toreta Land"

Toreta est une localité imaginaire chère au coeur de la troupe théâtrale ULTRERA et de son principal auteur Jaume LLONG. Elle vit, depuis déjà plusieurs décades, au train train des us et coutumes locales et au rythme des événements socio-économiques et culturels du monde. On est dans ce Balzac appelait la comédie humaine et que le premier Molière savait trousser en farces justes et divertissantes. C'est de cette double et riche veine populaire que se nourrit Jaume LLONG, un rare auteur résistant avec verve catalane versus... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 14 novembre 2015

Vade Retro Satana

Le Sang sur la Seine Scène du Crime Horrible et Multiple, l'inhumanité a gagné des points. (Triste vendredi 13 novembre 2015)   WAR!WAR!WAR! Saloperie! La paix, bordel LA PAIX! Sí, pallago, tens raó!   Sí, pallago, TENS RAÓ. WAR!WAR!WAR! Saloperie! EL ODIO QUE VENENO! La paix, bordel! La paix! Mais, ils ne nous écoutent pas...   WE SHALL LIVE!  People, streets, theaters countries, FREEDOM! La réalité a rattrapé, une fois de plus, la télé et elles ont dansé ensemble le... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 13 novembre 2015

La télé l'a dit...peut-être

Dire n'importe quoi, Mamzelle, ce n'est pas ne rien dire, c'est tout le contraire: c'est bavasser sans règles. xxx La naïveté est d'imaginer que l'on n'est pas seul. Et, par conséquent, de compter sur un tiers (ou quart ou moitié, ou double) qui, généralement, s'est absenté sans nous prévenir. La naïveté, c'est ça! xxx La déchirure d'une étoffe (quelle qu'elle soit) a une ligne sonore bien plus agréable à l'ouïe que la déchirure d'une feuille de papier (serait-elle d'impôts). xxx On le voit bien dans le mot imagination que la... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 13 novembre 2015

"Planta i Ciutat"

Dedicat a P. F.    Planta i ciutatés el nostre aedeForça, briu i esclatté sa llenguallengua de ditsi llavisentrebesatssa llenguade somnis, secretsi arbres floritssa llenguade vots,utopiesi ocells bonics,sa llenguaregalim pirinencque endolceix-a cada glop-uns cors esquerps,que alleuja-amb cada gota-uns passos feixucssa llengua,de fidelitati de promesa,que burlala conxorxade neguitósi del mandrós,sa llengua,de tinta rojaper paper d'or, que obra portaa l'amistatnotes de crepusclesque recorden,sons de matinsque fan feina,mots... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 11 novembre 2015

Comelade et Figueres à Baho

Il se connaissent depuis longtemps. Ils se sont, quelquefois, produits sur les mêmes scènes. Ils n'avaient jamais fait quelque chose ensemble. Pascal Comelade (1955), le musicien et Pere Figueres (1950), le chanteur, ont trouvé le bon prétexte à une première alliance, c'est l'hommage à Joan Pau Giné (1947-1993) et à Ovidi Montllor (1942-1995), deux chanteurs disparus et périphériques des pays d'expression catalane, le premier roussillonnais de Bages, le second valencien d'Alcoï. Les parcours de Comelade, à l'âme dadaïste, et de... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 10 novembre 2015

18 artistes chez Odile Oms à Céret

Il est toujours utile de rappeler qui fut Pierre Brune (1887-1956) et ce que la ville de Céret et sa mémoire artistique doivent à ce peintre. Il est au moins deux lieux où l'on cultive cette mémoire le Musée d'Art Moderne -qu'il ensemença- et la galerie Odile Oms -qui en montre des fleurs, des fruits, et une assez vaste  maisonnée d'amis ou disciples. Cet automne et cette fin d'année 2015 devraient ravir les habitués de la galerie. Habitués de la région ou de ses extérieurs, car on y vient d'assez loin, à l'énoncé de tel ou tel... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 10 novembre 2015

"Filosofia pobletana"

Filosofia pobletana no homologada   La història a vegadest'ofereix un regali tu no el veusno el vols.La història a vegadeset fa bona cara,t'allarga una mài tu ni la miresni l'agafes.La història a vegadeset prèn de bon grati tu, encaboriat, descortès, ni li contesta un somrís. És clar, diu l'esperó del nou demà; els tres aneu equivocats, tu, l'arrogant,tu, el groller, tu, el desplomat!  I l'ajudant en bruxeria del seu menut espill sols remunta trompades i desconveniències. (Tret de l'obra "Del... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 7 novembre 2015

François de FOSSA & Narciso PAZ

(Notes) De nos jours, quand on parle de François de Fossa, sans doute pour l'exhausser, le hisser à une plus juste hauteur dans la communauté historique des compositeurs, on cite Boccherini -dont il aurait sauvé des quintettes et Aguado-dont il aurait traduit la méthode de guitare. Signalons à propos de Boccherini et Aguado que Matanya Ophee lors d'une récente Journée d'hommage à François de Fossa a mis en évidence (tout dans le plateau de la balance en faveur au Haydn de la guitare et maître de Perpignan) d'une part que les dits... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 5 novembre 2015

BERLIN et sa "SINFONIE" à PERPIGNAN

Perpignan et son Théâtre de l'Archipel accueillent dans le cadre de son annuel festival Aujourd'hui Musiques une création musicale "Berlin, symphonie d'une grande ville". Il s'agit d'une création sur un film du Berlin de la république de Weimar, réalisé par un cinéaste de l'avant-garde et pionnier dans le cinéma urbain. Il s'agit de Walter Ruttmann (1887-1941). Son film, muet et en noir et blanc, est considéré comme un inaltérable chef-d'oeuvre et date de 1927 ( la première ayant eu lieu au mois septembre). On sait aujourd'hui que ce... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]