Du 22 mars au 26 avril, la plasticienne Isabel Mencion, est l'hôte de l'Espace des Arts au Boulou. Formée à l'école des Beaux-Arts de Perpignan et diplômée, Mencion réunit en elle des qualités qui pourraient paraître antagoniques, le sens de la rigueur (de la mesure) et une curiosité onirique produisant un univers personnel où se déploient des animaux fantastiques, parmi lesquels le "papillon", l"oiseau". Ce dernier étant l'un des premiers thèmes abordés par elle, et remarqué notamment dans une participation au travail du chanteur Pere Figuères, sur "Ocells" du poète J.-P. Cerdà.  Son talent graphique, son sens chromatique, sa pointe de fantaisie la portent, un temps, vers une activité d'illustration qui la verra associée à des écrivains, comme le romancier Joan-Lluís Lluís (avant son couronnement par le Premi Sant Jordi), ou des musiciens comme les "Blues de Picolat", prêtant son inspiration -ici- à un éditeur, là-bas à un libraire ou une revue. Parallèlement, et après un passage par les "ateliers" du musée d'art moderne de Céret, Isabel Mencion enseigne les arts plastiques. Cet aspect pédagogique affermit sa conscience de l'art et de la nécessité de se donner des buts d'excellence et d'emprunter d'autres chemins. Que ce soit celui de la fresque ou de l'installation ou encore du happening. L'artiste a commencé à exposer au début des années 1990. Intéressant la galerie Oms, à Céret et L'Olympe, à Perpignan... La dominante actuelle de son travail dit du "motif" (et qui ne répugne pas au décoratif) est le "papier découpé" (tradition ancienne et transculturelle), double noblesse manuelle au service d'un imaginaire singulier, gorgé de formes étranges dont on  ne perçoit de quelle nature elles procèdent et, surtout, si elles existent pour nous surprendre, tracasser ou nous renvoyer "à nos chères études" pour mieux comprendre, par exemple, la chimère d'un papillon-cheval. Isabel Mencion est une compositrice d'images, de poèmes visuels fantastiques, solidement construits et dont l'élégance classique, et parfois la force baroque font mouche. Nous n'avons pas devant nos yeux des planches documentaires mais des visions, des suggestions... Difficile de ne pas s'arrêter, d'observer pour voir si c'est "de la réalité" ou "de illusion". Au seuil d'un "autre monde"? Et pourquoi pas?

 

Les animaux fantastiques d'Isabel Mencion. Espace des Arts, rue des Ecoles.  Du 22 mars au 26 avril 2019

 

xxxx