Multi-activiste culturel, Christophe Massé, est surtout connu comme écrivain. Un écrivain bien singulier. Tout aussi singulier que le deuxième bras armé de sa compétence créative: la peinture. Où rien ne ressemble au commun, toujours dans le dépassement ou en marge. Se rapproche s'éloigne ne s'aligne jamais. A quoi bon un trait si jamais il ne connaît la discontinuité. Bref en littérature comme en peinture, il est à suivre, et bien de ses habitués n'ont pas attendu d'avoir notre feu-vert. Aussi les trouvera-t-on  à partir du samedi 17 mai à "la Brasserie des Pics"...où ça? Non, ce n'est pas à la Bastille, mais au pied de la belle chaîne pyrénéenne. Exactement à Saint-Laurent de Neste (65), entre Capvern et Montréjeau. Dans cette "Brasserie des Pics" où une et plus mais...pas trop de gorgées de Nestoise s'impose (nt), Christophe Massé s'y montre en peinture avec un autre-soi-même (du moins qui lui ressemble), Octo ( échappé du street que ça ne nous étonnerait pas).  Une exposition de 6 peintures murmure le carton d'invitation, fruit d'une rencontre. "Archéologie d"une rencontre" ainsi est-elle intitulée. Nous irons expertiser les petits bouts.

Vernissage 17 mai à 19 h. Exposition qui pourra être vue jusqu'au 17 juin.

xxx