jeudi 1 octobre 2015

Précision de Matanya Ophee

Avec l'ancien pilote de ligne Matanya Ophee on est toujours en retard d'un vol et donc de la dernière information le concernant. Si le musicologue et éditeur Matanya Ophee participera bien au colloque Fossa de ce prochain samedi 10 octobre aux archives départementales deqs Pyrénées-Orientales, organisé par l'UPVD. Il ne traitera pas du sujet que nous avons signalé hier dans ce même blog à savoir "Présentation critique de la redécouverte et de la construction d'un corpus" mais s'interrogera sur le sort des partitions de François de... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 30 septembre 2015

1O OCTOBRE: GRAND SAMEDI FRANçOIS DE FOSSA

On ne le sait pas assez mais l'engouement local (actuellement perceptible en cette année du 240 ème anniversaire de sa naissance) pour François de Fossa (1775-1849) est né de la découverte d'un Mémoire de Maîtrise, soutenu à l'Université de Perpignan laquelle, alors, n'était pas encore UPVD (Université Via Domitia). L'auteur en est Fanny Accary- étudiante d'une discrétion absolue qui récusa toute participation au colloque organisé le samedi juin 2005 au château de Villeclare, à Palau del Vidre, mais qui en revanche, eut l'extrême... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 30 septembre 2015

En bateau

Cette pluie qui tombe, sans roulements de tambour, quelle plus belle preuve que la sécheresse ne saurait se prétendre éternelle! C'est un déficit d'utopie qui donne de l'arthrose aux démocraties. Essayer de tourner le dos aux sociologies de la confirmation: Révolutionnaire à 7 ans, Conservateur à 77 ans!  chemin de la raison par le tout-à-droite et par le Vive Dieu! Vers l'indépendance...et, pourquoi pas?...à pied, à cheval, en voiture, en avion ...En veillant à ce que l'on ne nous y mène pas... en bateau. Ce n'est pas tous... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 28 septembre 2015

"La sotragada"

El que dorm i el seu germà bessó l'autòmatse n'assabenten sempre massa tardi un matí, algú, els hi diràara sou alliberats;ara som allò que aquells no volien que fóssim,i ells,l'autòmat i el seu germà bessó, el dormidorli preguntaranperò que ha passatper què aquestes corredissesqui cantaper què tantes abraçadesper què aquests crits joiosos,que passaper què tants estelsper què dansen aquestes senyeresper què guspiregenels nostres ulls i batem de mans,però que ens ha passat?Us ho explico ara,var dir l'algú:Mentre dormies i el teu germà... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 25 septembre 2015

"Les nespres del senyor Lluís"

Hi havia un canyer, una baralla amb canyes, i al seu darrere quatre o cinc nesprers, que s'endevinaven a través d'uns intersticis de llum. Nesprer, un nom estrany, com un somni. Amb un so exòtic. Es revelà, per a mi, dolç, deliciós aquest somni. Va ser el senyor Lluís, l'amo d'un hortet amb quatre o cinc nesprers -identificats tals, però més tard- que va permetre'm la descoberta i de gaudir-ne al punt que, avui encara, la nespra és un joiell llaminer per la meva boca. Em sorprenc a esperar-ne l'època i a contradir tots els qui que... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 17:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 25 septembre 2015

"Saps"

"Saps, si, un cop arribat al cim, et quedaran ganes i energia per tornar a baixar i quina vessant, aleshores, escolliries: la coneguda o la que t'estén, ara, el seu misteri al davant dels teus ulls?" "Quan un escriptor no té res per dir parla de cuina o de cul i és quan aplega més públic i drets d'autor.-Vols dir?"   "Alguna novel·la a mi també m'hauria agradat treure-la, però la por sempre me n'ha empatxat, por que un dels meus personatges no se'm tirés al damunt protestant algun tret que li hauria donat i que no li convé,... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 24 septembre 2015

"Que passa"

La veu del poeta s'esquerda si no presumeix d'un ditet de demà. No li diguis la meva que la seva me satisfà. Millor les estretes voreres que no pas els amplis vorals. Al aixecar el vell cantir m'envoltà una font clara amb murmurs de molsa secreta. Barreja fels i mels hi tasta la novetat que passa. Qui somia que té son, somia o bé dorm de veritat? Mossegar-se la llengua i assaborir-ne la sang, tall rere tall, glop rere glop; complaure's en si mateix!   Tot i veure'm les dues singlantanes, veïnes de tota la vida, em... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 23 septembre 2015

Etty Hillesum & Henriette Torrenta

La comédienne Henriette Torrentà va reprendre le 20 novembre prochain au palais des Rois de Majorque "Paysages de l'âme". Une oeuvre de 2011 mise en scène par Yan Allegret, tirée des écrits de Esther "Etty" Hillesum (1914-1943). L'auteur d'origine néerlandaise et juive périt dans le camp d'extermination d'Auschwitz le 30 novembre 1943: elle était âgée de 29 ans. Ses écrits (dont un journal intime écrit en 1941 et 1943) qui connaissent aujourd'hui un immense succès ne furent publiés et traduits qu'au début des années 1980. D'abord en... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 23 septembre 2015

Notre-Dame...Trésors du Patrimoine Catalan

Les Collections de Musée sont comme des Grandes Écuries de Course. Elles n'existent -et gagnent- que si on les soigne, non le mot plus juste est de dire si on les bichonne. Il faut du propre, du bien mis, du luisant pour les porter à la vue du public. Comme, le dit un jour quelqu'un d'assez quelconque sur je ne sais quel médium médiocre, par double respect pour ce que l'on montre et de celui à qui on le montre. Mais laissons les Grandes Écuries de Course, elles ont toujours un grand prix à remporter. Parlons des petits musées, des... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 23 septembre 2015

Bien heureux

C'est en voyant des vieux films que l'on s'aperçoit de nos attachements aux idoles. A quoi bon te cacher puisque personne n'a de raison de chercher. Poing serré, bras tendu, non ma préférence va à la main tendue. Bien heureux celui qui reste chez soi et, ainsi, ne tombe ni dans le tube digestif d'aucun réseau numérique ni dans la cave d'aucune radio ou grenier d'aucune télévision, Bien heureux le sans adresse, le sans nom, le sans opinion, Bien heureux le muet, l'invisible, le rien que nulle radio, nulle télévision qu'aucun... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 10:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]