jeudi 23 avril 2015

EDDIE PONS A BAGES

La Sant Jordi à Bages n'est jamais tout à fait comme ailleurs. Plus condensée, moins d'étals d'offres de livres ( à faire douter que c'est bien une fête), attachée à son clocher mais sans trop en branler les cloches, jouant cependant l'audace et la diversité comme atouts. Ses invités de la Casa Carrère (qu'il serait fâcheux de réduire au simple abréviatif de La Casa) le prouvent. Les chanteurs et groupes musicaux qui se produisent en la salle des Fêtes -vis-à-vis- du bâtiment que nous venons de citer le confirment. On joue dans... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]

jeudi 23 avril 2015

Georges Du Laboureur au Victorieux

C'est aujourd'hui la saint-Georges. De tous les Georges. Rouges-Gorges ou Gorges-Rouges. Le Georges en habit onomastique catalan devient Jordi. Mais, quittez, nobles habitants d'une terre bénie des Dieux aux pieds de Canigou, vos vigatanes, faixa et barretina, le Jordi que vous avez ressuscité, pris ou emprunté n'est pas le seul à courir notre Europe, d'Est en Ouest, de Septentrion en Méditerranée,  "Croyances et coutumes des gens de rivières et de canaux" un très agréable livre bien documenté livre d'Annette Pinchedez qui... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 21 avril 2015

Et j'entends siffler le train

Malgré la forte densité de nos moyens d'information et la capacité réactive du monde réticulaire, je n'apprends qu'à cette heure-ci, la mort d'une idole yé-yé: Richard Anthony. Et me viennent à l'esprit une remarque et un souvenir. Je le croyais plus jeune que moi, ce n'était pas le cas. Ensuite, le "et j'entends siffler le train" se met à trottiner dans ma tête et me conduit à Perpignan, dans une étroite rue la rue Abbadie, ou se trouvait le local de l'A.G.E.P. (Association général des Étudiants de Perpignan). Un local plus... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 21 avril 2015

Sant Jordi (privilégiée) Alénya, Bages, Perpignan

Pour la sant Jordi les offres sont de plus en plus nombreuses, étalées ou regroupées sur des programmes diversifiés. Des dizaines de localités du département rivalisent d'ingéniosité et d'originalité. Le défi: marier la tradition à la nouveauté. C'est à chaque nouveau rendez-vous la même chose: comment célébrer le plus dignement possible cette fête de la rose et du livre, de la poésie, de la musique, des mots et de l'imgination. Que mettre de plus attractif et de singulier su notre affiche? Où et sur quoi porter notre préférence si... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 21 avril 2015

Le "sant Jordi" du 23 avril

La singularité de la sant Jordi en nord Catalogne c'est que celles (communes) et ceux (villages) qui y prennent part en la ( le saint est masculin mais sa fête c'est féminin) déclinent et la (voir ci-avant) timbrent à leur façon, ni toujours tout à fait la même ni toujours tout à fait autre (c'est paraphrasé). Bref sur l'harmonium de chaque paroisse, on ne trouve pas toujours la même clef de sol, et lorsque sont les cloches électroniques qui y tintent, elles ne se prolongent pas dans le même écho. Mais la sant Jordi en nord Catalogne,... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 19 avril 2015

Le "Sant Jordi" de l'historien R. Sala

Il y a des gens qui ne sa satisfont pas célébrer une fête, un saint. Ils veulent en savoir un peu plus surtout si pour eux c'est une fête nouvelle comme la Sant Jordi (Saint-Georges) à Perpignan, surtout quand ils ont compris que le saint patron de la capitale des P.O. n'était pas ce Jordi mais un Joan, Sant Joan Bautista (Saint-Jean Baptiste). Comment en savoir un peu plus sur la Sant Jordi que ce qu'en dit la trop elliptique littérature touristique? Et bien, répondrais-je à qui me poserait pareille question, en vous rapportant... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 19 avril 2015

"No fallarem"

Ens heu volgut separar i prohibir-nos la retrobada   perÒ, que no ho veieu aqui encara estem   Ens heu volgut allunyar dispersar esborrar   perÒ estem aquí sí, encara aquí   Ens heu volgut disminuir Ens heu volgut diluir Ens heu volgut estimbar en el no res   perÒ mireu, aquí estem, sí, encara, aquí estem   Ens heu volgut negar perqué els demés ens ignorin i el nom i el record     perÒ, els ulls irosos, ens veieu al davant vostre   sí, encara, estem... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 18 avril 2015

"Quin desgall!"

Ja feia un bon moment que escrivia i esborrava, posava quatre ratlles i les estripava, agafava un nou full, n'alternava el color, però debades, res no li sortia, res que trobés grat i gràcia a la seva apreciació...i la paperera anava omplint-se."Quin desgall !", es deia a si mateix, reprenent una expressió de la seva mare. No és pas que no hagués cursat estudis de bon nivell, no és pas que no disposés d'un ric vocabulari, o que ignorés cap de les lleis de la sintàxia, ni tampoc que li faltés tinta al tinter o plomes de recanvi:... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 15:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 15 avril 2015

La grande dame de la Côte Vermeille est partie

Teresa Rebull (1919-2015) n'est plus.  L'une des dernières fois où je l'ai saluée, c'était à un hommage à Jordi Pere Cerdà, à Alénya. Elle se déplaçait avec difficulté mais avec l'esprit toujours serein et le coeur fraternel, solidaire. Elle témoigna. Jordi Pere Cerdà, elle l'avait chanté, elle l'admirait -la réciproque étant tout aussi vraie. Teresa (née Soler i Pi) nous a quittés à 95 ans une semaine avant la Sant Jordi. En sa ville d'adoption  Banyuls- sur- Mer, où elle n'a compté que des amis. Elle y habitait depuis le... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 16:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 14 avril 2015

Le Grand Livre de Nicolas SANHES

Alors que l'épée de Damoclés tombe irrévocablement (mais n'y aura-t-il donc personne pour la retenir?) sur le cou de l'école des Beaux Arts de Perpignan, la si mal aimée (et qui sait, peu-être, mal nommée HEART), parait un livre magistral qui consacre dans le domaine de la sculpture contemporaine la plus audacieuse l'un de ses anciens diplômés: NICOLAS SANHES (1965). C'était avant 1989. A la fois catalogue, synthèse à un instant T d'un travail sur 25 ans (travail prêt à rebondir encore et à se diversifier) et ouvrage d'art, par sa... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]