vendredi 4 mai 2018

De Fossa & Kennedy

Un lien entre François de P. de Fossa (1775-1849), the "Hayden de la guitare" et John F. Kennedy (1917-1963), le 35 e président des States  est-il possible? En suggérer la question c'est s'inscrire à une internationale des fabulistes. N'empêche le Perpignanais traversa l'Atlantique...mais c'était pour se rendre au Mexique (en son temps encore Nouvelle Espagne) et y demeurer de 1797-1803, n'empêche, le Perpignanais eut un rêve américain au meilleur moment de son idylle gaditane avec Jeanne (Jane, Juanita). En témoigne ce... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 19:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 4 mai 2018

"Nous l'appelâmes Riri"

Cette inhabituelle brutalité des mois de printemps...Combien de temps cela fait-il que vous n'étiez pas revenu au pays? J'hésite à donner. Craignant quelque méprise sur mon geste. J'hésite, donc je ne donne pas. Il est rare qu'un palefrenier ne goûte pas au fourrage donné aux chevaux dont il doit prendre  soin. Par précaution, il se tenait trois pas en avant de sa bouche déversoir incontinent de paroles. Faut-il pour être reconnu sur la scène sportive ne pratiquer que des sports extrêmes? A chaque rire, son corps se mettait... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 3 mai 2018

Ha mort el poeta Jep Gouzy (1933-2018)

Jep Gouzy n'est plus. Il aura été l'un des auteurs catalans, au nord des Pyrénées, les plus prolixes en nombre d'ouvages publiés, le plus varié en genres pratiqués (poésie, roman, théâtre, traduction) et sans doute le plus exigeant quant à un double engagement en faveur de la langue et de sa créativité.  Jep Gouzy, de haute formation universitaire, habile en méthodes d'analyse et de synthèses était aussi une personne très cultivée et éprise de création et d'expérimentation. Au service de la connaissance de soi... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 1 mai 2018

La Carmagnole de François de Fossa

Par La Paix de Bâle du 22 juillet 1795 et le Traité de San Idelfonso du 18 août 1796, est conclue une alliance entre l'Espagne et le France qui durera jusqu'en 1808. La monarchie contre-révolutionnaire espagnole de Charles IV pour laquelle s'était engagé François de Fossa est désormais en offensive et défensive au côté de la France républicaine et révolutionnaire du Directoire. Libéré de son uniforme, le Perpignanais de la rue Na Pincarda est-il aux anges et a-t-il envisagé son retour d el'autre côté des Pyrénées.... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 18:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 1 mai 2018

Posem-li la a en verd

Els dies de pluja -encara es veu en el meu país- ni el blau del cel ni el blau del mar no surten el nas al balcó o al carrer, perquè els hi falta perquè els hi falta -diuen en el meu país-            un bon parapluja per la caminada. xxx  
Posté par Jaume à 12:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 26 avril 2018

il n'a pas leur talent

Les nuits d'été, Nina, pénétrait dans la chambre de Victor, et se suspendait au plafond, tout près de Perdita, lustre noir à trois lampes (du catalogue). De là-haut caméra ou poing, elle filmait tous les songes de Victor endormi, corps à demi-nu. Une nuit, Nina, peut-être émue plus que d'habitude par ce qu'elle filmait, se détacha du plafond, frôlant dans sa chute Perdita qui se balança un peu, et tomba sur le lit où son prince endormi la reçut dans ses bras et l'étreignit sans un mouvement de paupière. Ballon rond, jeu de pieds.... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 12:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 24 avril 2018

"Taulell d'autor"

Senyor Badall i senyora Moselluda, amb llàgrimes als ulls, recordaven uns anys de llarga nevada, indiferents al sol promès per totes les pantalles del circ humà.No vas tenir raó de repussar la veueta que per damunt de l'espatlla seguia la teva narració i que en un moment t'avisà d'anar en compta i de triar entre mots escarabats i mots franquets.Entre el fullam i la fruita, un brot d'any novell.És clar, et pots deixar portar pel furor d'un text, però també pots arrear la seva conducta, i no te'n sortirà menys líric.La crítica beu copes... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 23 avril 2018

"l' oasis du réconfort"

Il lui conta de vieux temps de chaleur, des étoiles réduites en arêtes sur des sables ardents, et ce manque de puits, et cet excès d'écumes de vagues en feu. Alors ils tombèrent, l'un après l'autre, telles des étoiles qui n'ont pas trouvé la verte et apaisante oasis du réconfort. Ils tombèrent: quatre cavaliers et leurs montures aux sabots cendrés. Il conta, hélas, personne ne l'avait écouté. xxxx  
Posté par Jaume à 11:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 23 avril 2018

Le Boulou: Brigitte C. occupe l'E.D.A. et joue à la marelle

                A l'Espace des Arts du Boulou, il y a quelque chose de pas banal et de qualité à découvrir. C'est le cas jusqu'au 5 mai avec Brigitte Cailleau et Nathalie Maurel. On y joue à la marelle... et on y laisse ses vêtements Deux volets dans l'expoition de Brigitte Cailleau. Celui de la peinture que l'on peut qualifier de paysage présentée en deux salles, au rez-de-chaussée et au premier étage. Celui de la peinture autour du jeu de la marelle, sans doute jeu... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 11:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 14 avril 2018

3 taules rodones i 9 poetes catalans

 Segur el dia triat no n'era pas el millor dia. Dia de vacances pels estudiants, vigílies d'un homenatge municipal a l'escriptora Renada Laura Portet. No divendres 13 de l'abril no era pas el millor dia per organitzar una diada entera a la degana de la literatura nord-catalana, qui a més de noranta anys demostra una presència física i intel·lectual que ens alliçona a totes i totes sobre la força, diguem-ho, vital de la literatura i més especialment la poesia. Poca participació de públic -a més tothom, si no ésde la "casa", no sap el... [Lire la suite]
Posté par Jaume à 22:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]